lundi 24 septembre 2018 07:42:56

Le ministre du Tourisme, Mohamed Amine Hadj-Saïd, a Oum El Bouaghi : La qualité de service en référence

Le rôle et la place du tourisme dans l’économie n’est plus à démontrer. La part de ce secteur dans la croissance économique et sociale est très importante dans de nombreux pays, ce n’est pas encore le cas en Algérie où cette activité est à peine au stade de la relance et où l’industrie touristique est en devenir.

PUBLIE LE : 15-03-2014 | 0:00
D.R

Le rôle et la place du tourisme dans l’économie n’est plus à démontrer. La part de ce secteur dans la croissance économique et sociale est très importante dans de nombreux pays, ce n’est pas encore le cas en Algérie où cette activité est à peine au stade de la relance et où l’industrie touristique est en devenir.

De notre envoyé spécial à
Oum El Bouaghi Makhlouf Ait Ziane

Aussi, les pouvoirs publics qui ont débloqué d’importants moyens tant financiers que logistiques tablent sur un développement rapide du tourisme qui pourrait constituer une bonne manne en devises.
Des programmes ambitieux sont d’ores et déjà mis en œuvre, notamment en ce qui concerne la réalisation d’un nombre important d’hôtels et d’infrastructures touristiques déployés au niveau national. La question qui se pose est de savoir si ces réalisations seront suffisantes pour booster ce secteur ? Pas si sûr, selon les spécialistes qui estiment : « Le vrai défi à relever est celui de la qualité des services ». Partant de là,  M. Mohamed Amine Hadj-Saïd a insisté jeudi passé, lors de sa visite de travail  et d’inspection dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, sur la qualité des services et de la formation. Le ministre indique « qu’il est nécessaire  aujourd’hui  de déployer plus d’efforts dans ces deux segments, du fait que d’ici quelques années la question des capacités d’accueil ne se posera plus ».
Amine Hadj-Saïd souligne que « le challenge désormais, pour la destination Algérie, est la qualité des prestations répondant aux normes internationales ». Dans ce contexte, il appellera à « inclure davantage des ateliers de formation dans  les différentes structures d’accueil ».

Création de 14 camps pilotes de vacances en 2014
L’hôte d’Oum El Bouaghi n’a pas manqué d’évoquer la prochaine saison estivale indiquant : « Le gouvernement va mettre en place tous les moyens nécessaires pour que les estivants et les touristes passent leur vacances dans des conditions favorables ».
Au cours de cette saison touristique, a-t-il dit, « 14 camps pilotes de vacances seront créés ». Ces derniers, dotés de l’ensemble des commodités, a-t-il ajouté « ont pour objectif de renforcer les établissements et les infrastructures hôtelières situées sur le littoral, ainsi que de promouvoir les services hôteliers durant la saison estivale ».
Mettant à profit cette opportunité, le ministre a appelé les walis  en exercice dans les 14  wilayas côtières, à « s’intéresser davantage à l’investissement dans le tourisme professionnel ».  
Rappelons que lors de sa visite de travail dans la wilaya de Mostaganem, le ministre a affirmé que « la gestion des plages doit être concédée à des professionnels dont les  propriétaires des agences de tourisme et de voyages, les offices du tourisme, les hôtels et les restaurants touristiques, dans la perspective d’assurer  les prestations  de qualité et d’instaurer un climat favorable aux touristes nationaux et étrangers ».    
Concernant  la  wilaya d’Oum El Bouaghi, il a relevé  que « celle-ci recèle d’importantes potentialités touristiques, lui permettant de devenir un pôle d’excellence », du fait que cette région a-t-il  ensuite  dit  «  est au cœur des régions Nord-Est, elle doit en profiter pour développer d’autres formes touristiques, tels que le tourisme thermal, cultuel, environnemental…  ».
Le ministre n’a pas manqué de mettre en exergue des projets « extraordinaires » selon lui, qui ont été réalisés ces derniers années dans les  différents domaines, en citant notamment l’autoroute Est-Ouest. Et  de poursuivre «  le développement  touristique passe avant tout par le développement des réseaux routiers ».
A une question sur l’envelopper financière consacrée au développement de ce secteur durant les quinze dernières années, il a tenu à préciser : « Le secteur du tourisme a bénéficié des mêmes avantages octroyés aux autres secteurs ».
Car, a-t-il dit « on ne peut pas développer le tourisme sans les autres secteurs ».  

2,7 millions de touristes ont visité l’Algérie durant 2013
S’agissant  du  nombre de visiteurs enregistré durant l’année  2013 en Algérie, M. Hadj-Saïd a indiqué que 2,7 millions de touristes ont visité l’Algérie durant cette période,  parmi lesquels 1,8 million d’Algériens établis à l’étranger.  
Le ministre, qui a achevé  sa visite de travail par une rencontre avec  opérateurs et investisseurs locaux, a fait savoir, à cette occasion, qu’un texte  de loi sera présenté au gouvernement, en ce qui concerne les agences de voyages », celui-ci portant, a-t-il dit « sur la promotion des  activités des  agences de tourisme, de même qu’il tend à renforcer l’intérêt pour le tourisme thermal, environnemental, culturel et religieux ». Le ministre n’a pas manqué de relever à la fin, : « L’Algérie est un très beau pays et quand on le  sillonne d’est  en ouest, du nord au sud, on ne peut qu’être fier d’y appartenir. Nous sommes conscients de la responsabilité qui nous incombe, de transformer cette matière première, dont regorge notre pays  en un produit touristique ».
M. A. Z
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions