jeudi 20 septembre 2018 00:41:46

Le ministre du Travail, de l'emploi et de la securite sociale l’a annonce : « Les appareils auditifs des enfants malentendants remboursés à 100% »

«Nous suivons de très près la prise en charge des catégories aux besoins spécifiques », a assuré, jeudi, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, M. Mohamed Benmeradi, qui a déclaré que son département « œuvre à assurer un remboursement de 100% sur les appareils auditifs au profit des enfants malentendants. »

PUBLIE LE : 15-03-2014 | 0:00
Ph : Nesrine

«Nous suivons de très près la prise en charge des catégories aux besoins spécifiques », a assuré, jeudi, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, M. Mohamed Benmeradi, qui a déclaré que son département « œuvre à assurer un remboursement de 100% sur les appareils auditifs au profit des enfants malentendants. »
« Nous allons voir dès dimanche avec la CNAS et la CACOBATPH pour rendre cette décision possible », a-t-il ajouté. Il a estimé que « certaines prestations et productions fournies coûtent extrêmement cher, et empêchent certaines personnes nécessitant ce type d'appareils de les acquérir », « elles sont remboursées à 80% mais les 20% restant demeurent relativement élevés », a ajouté M. Benmeradi lors d’une visite de travail et d’inspection des structures relevant de son secteur dans la wilaya d’Alger.
Cette visite s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée nationale des Personnes handicapées. Une occasion pour inaugurer une nouvelle antenne de l’Office National d’Appareillages et Accessoires pour Personnes Handicapées (ONAAPH), qui comprend notamment, une centrale de fabrication des embouts et coques auriculaires, un service après vente, et un centre de compétence dédié à la formation et au développement de la recherche dans le domaine. M. Benmeradi qui a annoncé l'ouverture d'annexes de l’ONAAPH dans les wilayas du Sud au profit des habitants de ces régions, a indiqué que cet office, « prend en charge près de 500.000 handicapés sur un total de 2 millions de handicapés que compte notre pays et œuvre à développer ses unités. » Dans cette optique, il a appelé les responsables à améliorer les prestations au profit des personnes aux besoins spécifiques.

Changer d’appareil une fois tous les 5 ans
Ils sont à ce propos plus de 394.249 patients affiliés à l’assurance sociale dont 10% de handicapés non permanents qui sont pris en charge. « Quel que soit le taux d’invalidité de la personne handicapée, cette dernière a le droit de bénéficier de cet accessoire disponible à notre niveau », a indiqué le directeur général de l’ONAAPH M. Fatah Djalal, lors d’une séance de présentation de l’Office.
Il révèle que son Office répond à 95% des demandes en matière d’appareillage, notamment orthopédiques. Il est question également d’aides techniques à la marche, d’aides auditives et d’autres produits comme les poches pour personnes stomisées. « Couverts par la sécurité sociale, pas moins de 90 % des patients sont pris en charge à 100% pour les grands appareillages et plus de 10% bénéficient d’une couverture à hauteur de 80% pour les petits appareillages », a expliqué le premier responsable de l’ONAAPH qui a avancé le montant de plus de 1 milliard de dinars déboursés chaque année par la sécurité sociale dans la cadre de cette couverture au profit de cet Office.  Il y a lieu de noter que les populations du Sud ne sont pas négligées et pourront de leur côté accéder à ces appareillages orthopédiques par le biais des antennes de distribution qui seront mises en places dès l’année 2014, notamment dans le grand Sud à l’exemple de Adrar, Tindouf, Illizi et Tamanrasset.  En ce qui concerne de la conformité des appareillages orthopédiques dont le délai de garantie est d’une année, l’ONAAPH, les patients possèdent, selon Djalal, « un délai de 15 jours pour s’assurer de "l’adaptation" de leurs produits et qu’aucun appareillage n’est remis à son bénéficiaire avant qu’il ne soit validé  par le contrôle médical de la sécurité sociale », a-t-il affirmé. « Ce qui est certain, c’est que nous nous efforçons à faire de notre mieux pour proposer un produit qui réponde aux normes internationales », a-t-il assuré, ajoutant que « les bénéficiaires des appareillages ont le droit de changer leur appareil une fois tous les 5 ans ».  Après l'inauguration d'une annexe de l'ONAAPH, M. Benmeradi a donné le coup d'envoi pour la réalisation d'un centre des compétences au siège de l'Office.
Il a inauguré également une unité centrale de production d'accessoires auditifs et des services après-vente avant de distribuer des appareils au profit de personnes handicapées. Durant la même visite, le ministre a procédé à l’inauguration des nouveaux sièges de l’antenne CASNOS et de l’agence régionale de la CACOBATPH à Ain Melha, Alger. Par ailleurs, le ministre a déploré le fait que « l’Algérie soit très en retard en matière de facilitation de la vie des handicapés ». « Je crois qu’il y a un ministère qui travail d’arrache-pied pour faire avancer ces choses-là », a-t-il assuré, à la presse en marge de sa visite. Répondant à El Moudjahid, sur une question relative à l’insertion des personnes handicapées dans la vie professionnelle, le premier responsable du secteur a affirmé que « 75% des personnes handicapées ont des handicaps très limités et qui n’ont pas entravé leur insertion dans la vie professionnelle », « 5% des personnes handicapées travaillent au niveau de l’ONAAPH sur les 1.479 employés », a-t-il assuré.
A une question sur la possibilité de relever le niveau de la formation  en matière de fabrication des prothèses, le ministre a indiqué que son secteur « est en contact permanent avec le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels pour l'introduction de ce type de spécialités, très demandée  sur le marché. »
Sihem Oubraham
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions