mercredi 16 octobre 2019 13:34:30

Éducation nationale : Les pratiques pédagogiques à l'ère du numérique au lycée des mathématiques de Kouba

Les Technologies de l’Information et de Communication occupent de plus en plus d'espace dans le domaine de l'éducation.

PUBLIE LE : 12-03-2014 | 23:00
D.R

Les Technologies de l’Information et de Communication occupent de plus en plus d'espace dans le domaine de l'éducation. Hier, le ministre de l’Education nationale, M. Abdelatif Baba Ahmed a procédé à l’inauguration d’une classe pilote sous l’appellation Samsung Smart School ; une des technologies d’information et de communication la plus récente dans l’enseignement. Cette opération innovante qui entre dans le cadre d’une action citoyenne et qui est appelée à se généraliser dans tous les autres établissements du pays, associe de grandes entreprises de la technologie de l’information à savoir Samsung, Microsoft et Intel qui prend en charge la formation des enseignants, ainsi que l’association AITA.
Une nouvelle pratique pédagogique a été mise à l’essai en présence du ministre et des PDG de ces entreprises, au niveau de la même salle qui compte 16 tablettes-micro reliées à un écran tactile, l’unique sur l’ensemble du territoire national.
Tout en encourageant les élèves du lycée à s’impliquer de plus en plus dans le domaine des TIC, le ministre a estimé que cette opération pourrait être envisagée dans le cycle primaire. «Un enfant qui n’a jamais utilisé un manuel classique, s’habitue plus facilement vers le mode numérique».
 Le ministre n’a pas omis de relever l’importance des technologies de communication qui «envahissent toutes les sociétés, notamment le domaine de l’enseignement de l’école primaire à l’université». Il a par ailleurs indiqué que le secteur emprunte actuellement un nouveau chemin en matière des TIC, utilisé dans certains pays seulement, « l’école doit accompagner les élèves dans la société numérique pour y porter ses valeurs et pour y poursuivre sa mission éducative. Il ne s’agit pas seulement de mettre l’école à l’heure du numérique comme s’il s’agissait d’une mode, il s’agit aussi de se saisir de ces nouveaux outils pour lui permettre de mieux accomplir ses missions traditionnelles», souligne-t-il.
Tout en insistant sur le rôle de l’enseignant qui devient limité à travers les TIC, le ministre a précisé que les TIC permettent, à l’élève de participer dans la solution des problèmes et de devancer l’enseignant qui devient apprenant dans certain cas. «Le rôle de l’éducateur se transforme en un dialogue entre l’enseignant et l’apprenant. Ce genre d’enseignement s’imposera peu à peu et dans une dizaine années, l’enseignement sera totalement informatisé».
Prenant la parole de son côté, M. Mohamed Ider, directeur général de l’Institut national de recherche en éducation (INRE), s’est félicité de cette initiative «qui entre dans le cadre de l’application de l’engagement sérieux du Président de la République dans la modernisation de l’école algérienne à travers l’utilisation des technologies de l’information et de la communication au niveau du secteur de l’éducation nationale».
Il a précisé, par ailleurs, que ce nouveau portail ouvert à la technologie, permet sans nul doute le renforcement du développement scientifique et technologique dans le cadre des orientations du premier responsable du secteur.
Pour sa part, M. Mourad Nait Abdessalem, directeur de Microsoft, a estimé que cette opération est la première du genre et est un exemple qui sera généralisé au niveau de tout le territoire national pour le bien de l’Algérie et de la jeunesse algérienne. «Les TIC servent non seulement de faire de l’enseignement à travers les technologies, mais surtout permettent aux élèves d’acquérir les technologies nécessaires qui les guident dans le choix de leur carrière. Les TIC sont aussi un vecteur de croissance économique non négligeable», a-t-il soutenu.
De son côté, M. Farid Lefkir, président de l’association AITA, a souligné que l’action de numérisation n’est pas limitée uniquement à l’administration. «Nous sommes au cœur du projet, à savoir les élèves qui sont autodidactes et même des génies. Il faut que le corps enseignant s’adapte à cette jeunesse qui est dynamique et qui a beaucoup d’idées», a-t-il annoncé tout en précisant que cette émergence «est capitale» pour l’Algérie.

La stratégie « e-Education »
Pour concrétiser le développement des TIC au service de la pédagogie, une stratégie «e-Education » a été mise en place. Elle comporte trois phases à savoir, la formation, l’équipement des infrastructures scolaires et la numérisation des contenus pédagogiques et administratifs. A cet effet, plusieurs mesures ont été prises.
Un programme de formation au profit des enseignants du primaire, du moyen et du secondaire a été mis en place à partir de l’année 2001. Ce programme a concerné 50.000 enseignants du secondaire et 18.000 enseignants du moyen et du primaire. En 2006, 2007 et 2008, dans le cadre du recyclage et de la poursuite de cette formation, ont été formés 102.000 enseignants du primaire, 63.000 du moyen et 36.000 du secondaire.
Par ailleurs, une convention a été signée entre le ministère de l’Education nationale et celui de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.
Elle consiste en l’introduction des technologies dans l’éducation en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement/apprentissage et de la gestion pédagogique et administrative et le développement de tout le secteur éducatif. Cette convention comporte plusieurs axes notamment, la mise en place d’un réseau intranet reliant par fibre optique les services centraux aux différentes directions de l’éducation, aux établissements nationaux sous tutelle et aux instituts de formation des maîtres, la numérisation des contenus pédagogiques, entre autres, les programmes d’enseignement, la formation à l’utilisation idoine des outils technologiques à des fins professionnelles de tous les acteurs de l’éducation.
Sarah Sofi
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions