mardi 13 novembre 2018 06:54:31

Election Présidentielle du 17 avril, Installation de la sous-commission : "Tunis" de supervision

L'ONM appelle tous les Algériens à accomplir leur devoir électoral en toute liberté

PUBLIE LE : 13-03-2014 | 0:00
D.R

Les préparatifs techniques, humains et matériels en vue d’assurer un  déroulement transparent, impartial et équitable du vote présidentiel du 17 avril prochain connaissent un rythme intense et toute porte à croire que les garanties d’une organisation maîtrisée, dans le respect des textes, ainsi que la nécessité de coordonner l’opération à tous les niveaux, se concrétisent sans difficulté. L’administration s’engage, quant à elle, de s’en tenir à une stricte et totale neutralité et dans un climat marqué par un sens élevé des responsabilités. Tous les candidats dont la candidature sera validée sous peu, par le Conseil constitutionnel, n’ont pour seul alternative que de mener une compétition loyale à travers la présentation de leur programme politique, économique, social, et culturel. Ils  seront placés sur un pied d’égalité de chances pour l’accession à la magistrature suprême de l’Etat, lors d’une campagne électorale où le débat d’idées, la confrontation des visions et des projets pour l’Algérie et le peuple algérien souverain décideront du verdict final qui devra trancher en faveur de  l’homme qui devra diriger le pays.

L'ONM appelle tous les Algériens à accomplir leur devoir électoral en toute liberté  
L'Organisation nationale des moudjahidine (ONM) a  appelé, mardi passé à Alger, les Algériens à "accomplir leur devoir électoral durant  la prochaine présidentielle en toute liberté et faire un choix responsable de la personne qu'ils estiment capable de diriger le pays". Dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion de son secrétariat national consacrée à l'examen des derniers développements sur la scène nationale dans le contexte des préparatifs de l'élection présidentielle du 17 avril prochain,  l'ONM appelle "le peuple algérien à accomplir son devoir national et à choisir la personne la plus à même de conduire le pays dans le sens d'une transition  socioéconomique et culturelle". Cette démarche, précise le communiqué, doit répondre "aux attentes du peuple algérien à une vie digne et prospère à la faveur de la sérénité et de la quiétude loin de toute surenchère ou tension conjoncturelles susceptibles d'entamer l'image du pays et sa position sur la scène internationale", a ajouté le même responsable.
Après avoir rappelé la conjoncture régionale et internationale exceptionnelle que connaissent certains pays, l'ONM a affirmé dans son communiqué que "toutes les parties doivent être conscientes que la stabilité du pays est une ligne rouge à ne pas outrepasser". L'organisation a appelé "toutes les formations politiques et la société civile à prendre conscience de la gravité de la situation et de la lourde responsabilité qui leur incombe dans la préparation de cet important rendez-vous, d'autant que l'Algérie a payé le prix fort pour recouvrer sa souveraineté, préserver son indépendance et protéger son intégrité territoriale".                              
APS                  

-----------------------------

SETIF
933.049 électeurs dont 18.867 nouveaux inscrits
A Sétif la préparation avancée de la prochaine élection présidentielle est marquée par une gestion du moindre détail à l’effet de traduire dans les faits les instructions du Président de la République et celles du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, relatives notamment à l’équité, la transparence et la neutralité qui doivent marquer l’intervention de l’administration.
Ces instructions, si elles ont été rappelées par M. Adli Ahmed, secrétaire général du ministère de l’Intérieur, à l’issue du récent séminaire régional qu’il a présidé à Sétif n’ont pas été sans démontrer le niveau d’organisation mise en place dans cette grande wilaya du pays et l’ensemble des dispositions qui sont mises en œuvre pour assurer  la formation de milliers d’agents de l’Etat réquisitionnés pour encadrer ce scrutin.
Dans ce contexte, précise M. Ahmed Zine Eddine Ahmouda, le Drag de Sétif, : « Après avoir mis en place, au détail près, le volet organisationnel au plan matériel, entamer l’organisation de cycles de formation à l’endroit des 18.107 agents de l’Etat qui doivent encadrer cette élection aussi bien au niveau des centres que des bureaux de vote. Une formation qui s’appuierait sur les éléments contenus dans le guide de l’encadreur édité par le ministère de l’Intérieur avec pour objectif de normaliser les procédures réglementaires et légales, mais aussi les éléments contenus dans l’instruction présidentielle du 18 février 2014 ayant trait, notamment aux grands principes de l’équité de la transparence et de la neutralité qui doivent guider l’action de l’administration. » Dans une wilaya où la période consacrée à la dernière de révision exceptionnelle des listes électorales, marquée par une adhésion et un engouement à la mesure de l’événement, donnant lieu à 18.867 nouvelles inscriptions et la radiation de 5.160 électeurs pour des raisons de décès ou de changement de résidence, pour un corps électoral désormais établi à 933.049 électeurs inscrits, il est permis de relever une fois encore que cette vaste circonscription électorale reste indéniablement une des plus lourdes du pays qui sera convoitée comme d’habitude par les candidats à cette présidentielle. Un corps électoral important qui se distingue par une réparation d’autant plus intéressante quant on sait qu’il comporte 416.247 femmes et 516.802 hommes répartis sur les 60 communes de cette wilaya où seront implantés 610 centres et 2.151 bureaux de vote dont 1.135 seront réservés aux hommes et 1.016 pour les femmes.
Pas moins de 9 modules ont été également mis en place  par le wali, au titre de cette dynamique de préparation au lendemain de la convocation du corps électoral par le Président de la République. C’est ainsi, précise le Drag, que pour le module transport, nous avons procédé à la réquisition de 1.653 moyens roulants publics et privés, lourds et légers à l’effet de transporter l’encadrement, le matériel et documents électoraux. Par ailleurs et pour le module inhérents aux télécommunications je puis vous affirmer que la salle opérationnelle est déjà prête alors que des lignes spécialisées « Hot Line » ont été mises en place au niveau des daïra et des communes pour une jonction rapide entre les communes, les daïra et la salle opérationnelle de la wilaya. Toutes les dispositions ont donc été prises pour traduire dans les faits les instructions du ministre de l’Intérieur, notamment celle relative à la transmission des résultats préliminaires », précise-t-il.
Le module « restauration » est marqué par la mise en place de 123 points destinés à la préparation de 86.000 repas au moment ou la wilaya à également procédé à la mise en place sur les 60 communes, de 970 sites de publicité destinés aux candidats et 131 lieux de rencontres pour les réunions publiques dans le cadre de la campagne électorale,10 salles omnisport, 71 salles couvertes, 34 stades de proximité et 16 places publiques.
F . Zoghbi

-----------------------------

Installation de la sous-commission :
"Tunis" de supervision     
La sous-commission "Tunis" de supervision de l’élection  présidentielle du 17 avril prochain dans la circonscription consulaire relevant de Tunis, a été officiellement installée, mardi passé, au siège de l’ambassade d’Algérie à Tunis.  La sous-commission aura pour mission de statuer sur tout dépassement entamant la crédibilité et la transparence du scrutin et sur toute violation des dispositions de la loi organique portant régime électoral outre la supervision des procédures règlementaires des différentes étapes de cette échéance.          
Les membres de cette sous-commission peuvent être destinataires d'avis ou de réclamations émanant d'électeurs, de candidats, de leurs représentants ou de la commission nationale de surveillance de l’élection.         
A cette occasion, le président de la sous-commission, Allaoua Bouchelik, s'est félicité de la "confiance" que le Premier magistrat du pays a placée en les magistrats afin de "garantir la régularité et la transparence" de la prochaine  élection présidentielle.           
De son côté, l'ambassadeur d'Algérie à Tunis, Abdelkader Hadjar a souligné "l'engagement" de la représentation diplomatique algérienne en Tunisie de mettre  tous les moyens matériels et techniques à la disposition de la sous-commission  pour qu'elle puisse accomplir sa mission dans les meilleures conditions.           
M. Hadjar s'est engagé à veiller "scrupuleusement" à l'application  des textes de loi conformément aux directives du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sur l'organisation et le déroulement de cette échéance.           
M. Bouchelik a précisé que la sous-commission "a entamé l'accomplissement des missions qui lui sont dévolues pour atteindre les objectifs escomptés et mieux répondre aux aspirations des citoyens au renforcement de l'Etat de droit".          
Il a rappelé, dans le même contexte, que l'installation de cette sous-commission consacrait le respect par l'Algérie de tous ses engagements relatifs à la protection des droits des citoyens à l'exercice de leurs droits politiques garantis par la Constitution.          
Concernant les missions dévolues à cette sous-commission, M. Bouchelik a indiqué que les magistrats sont habilités, dans le cadre de leur supervision  du processus électoral, à "s'assurer" de sa conformité avec les dispositions  de loi électorale.          
Pour ce faire, "il appartient aux magistrats de faire preuve de neutralité et d'indépendance et de procéder à un suivi au niveau de toutes les circonscriptions consulaires de la communauté nationale à l'étranger", a-t-il ajouté.          
Il a en outre indiqué que "la sous-commission est composée de magistrats « chevronnés » de la Cour suprême, du Conseil d'Etat et des cours de justice où les femmes représentent le tiers des membres.           

-----------------------------

MASCARA
La préparation  bat son plein
Le wali de Mascara a présidé une réunion ayant regroupé l’ensemble des directeurs de l’exécutif de la wilaya en prévision de l’élection présidentielle du 17 avril 2014, l’ordre du jour portait également sur le suivi du programme de l’habitat rural et la réfection des habitations vétustes, la finition des projets inscrits dans les délais impartis. S’agissant du scrutin du 17 avril, le directeur de la réglementation et des affaires générales est tenu de présenter un rapport concernant la préparation de l’élection présidentielle.
 Le wali a écouté le rapport des 16 chefs de daïra pour intervenir par la suite et donner  les instructions concernant la préparation du matériel nécessaire à l’élection, de désigner un encadrement adéquat pour cette opération, l’entretien de tous les centres de vote, préparer les bons de commande pour la restauration de l’encadrement chargé de l’opération de l’élection, la surveillance des plats cuisinés au niveau de chaque restaurant chargé de la préparation des repas avec des plats témoins, il a ordonné au directeur du transport de réquisitionner le nécessaire de véhicules pour l’opération, ordonné aux directeurs des ressources en eau et celui de l’ADE de remplir toutes les citernes en cas de besoin.
A. Ghomchi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions