dimanche 05 juillet 2020 11:47:12

37e session du Conseil général de l’OUSA à Alger : Les syndicats africains face au défi du développement continental

Les représentants de l’OUSA l’ont souligné : « Le Président Bouteflika, un homme de paix et de réconciliation »

PUBLIE LE : 11-03-2014 | 0:00
Photos : Nacéra

Les travaux des assises du 37e Conseil général de  l’Organisation de l’unité syndicale africaine (OUSA) ont débuté, hier à Alger, en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et des membres du gouvernement  ainsi que des représentants d’organisations internationales. Le Conseil, qui se tient à Alger du 9 au 12 mars, vise à participer à  une transformation d’une Afrique "émancipée économiquement et socialement sur  des valeurs démocratiques", a-t-on appris auprès des organisateurs.  Le Conseil général de l’OUSA sera suivi, aujourd’hui, d’une conférence internationale pour traiter de la situation régionale et internationale dont le thème portera sur l’analyse et les perspectives du mouvement syndical international.

Les représentants de l’OUSA l’ont souligné
« Le Président Bouteflika, un homme de paix et de réconciliation »
« Le Président Bouteflika, un homme de paix et de réconciliation », soulignent  les syndicats africains dans un message de salutation adressé au  Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et dont El Moudjahid  détient une copie. Les syndicats de l’OUSA ont indiqué  dans ce message lu par le représentant de l’OUSA auprès de l’Organisation internationale des travailleurs, Abdoulay  Diallo  que « le Président a joué  un rôle inestimable au service des causes justes et ses efforts inlassables pour l’unité africaine et l’élimination de tous les conflits ». « Nous vous saluons, cher frère et digne fils de l’Afrique pour votre  rôle inestimable au service des causes justes », ont affirmé les syndicats africains qui ont salué, également, le Président Bouteflika « pour ses efforts inlassables accomplis en faveur de l’unité des Africains et  l’élimination de tous les conflits ».   
En  réaffirmant à cet effet  leur « totale adhésion aux idéaux et principes longtemps portés et défendus par le Chef de l’Etat dans les fora internationaux pour la libération de l’Afrique du colonialisme, de l’apartheid, du racisme et de toutes les formes de domination et d’exploitation », il diront : « Nous n’oublierons jamais votre militantisme qui a largement rempli votre agenda international afin de prolonger le combat dans les forums mondiaux et porter haut et fort la voix  d’une Afrique qui aspire, comme tous les peuples  de la planète, à un meilleur équilibre des chances  dans la compétition mondiale ». S’adressant aux participants, les syndicats ont indiqué que « le Président Bouteflika est présent dans la mémoires des peuples africains. Votre rapport et votre argumentaire  résonnent encore  dans nos consciences. Abdelaziz Bouteflika mérite le juste  hommage  des travailleurs  et travailleuses  africains  et de toutes  les couches  sociales défavorisées dont vous êtes  toujours le défenseur acharné », ont -t -il encore souligné. Pour les organisations syndicales, « l’Algérie de la solidarité n’a jamais  failli,  pour porter à chaque fois secours aux sinistrés et aux réfugiés ».   Enfin, les syndicalistes ont relevé que le chef de l’Etat « a été l’inspirateur de cette prospective  qui a permis de lancer le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique  (NEPAD) et qui tend à fédérer les efforts de l’Afrique pour assumer pour elle-même  et par elle-même son développement et par ricochet le bien-être et le progrès  social de ses peuples ».
M. A. Z.

--------------------------------

Syndicats africains
Des acteurs incontournables pour la construction de la nouvelle Afrique
Les organisations syndicales africaines sont des  "acteurs incontournables" pour la construction de la nouvelle Afrique, a affirmé, hier, à Alger le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sid-Saïd, lors des assises du 37e Conseil général de l’Organisation de l’unité syndicale africaine (OUSA). "Les organisations syndicales africaines sont souvent à l’origine des initiatives et des dynamiques de transformation au plan démocratique, économique et social", a indiqué M. Sidi-Saïd dans son allocution, soulignant que les organisations syndicales africaines sont aujourd’hui "des acteurs incontournables pour la  construction de la nouvelle Afrique".
Du fait de "l’ampleur des enjeux en cours", le secrétaire général de l’UGTA a estimé que le mouvement syndical africain "ne doit faiblir sur aucun  front", à savoir la paix, le développement durable, la démocratie, les droits de l’homme, l’Etat de droit, l’équité sociale, l’égalité du genre et la participation  de la jeunesse à la construction de l’Afrique.
"Nous devons être combatifs pour éviter de subir et nous devons aussi mettre nos actions en synergie pour faire face aux défis qui nous attendent",  a-t-il préconisé, relevant que les défis auxquels il faut faire face sont "divers  et multiples" au regard de la situation mondiale et ses conséquences "négatives" sur le développement humain. En ce sens, il a affirmé que l’OUSA "n’est pas une simple tribune syndicale, mais une force de paix et de participation à la construction de l’Afrique économiquement et socialement", appelant ainsi à rassembler et concentrer les efforts de l’organisation sur le renforcement de ses capacités pour conforter sa présence militante et syndicale au plan africain et international. Liant le développement et la transformation de l’Afrique avec le dialogue  social et le développement humain, M. Sidi-Saïd a affirmé que la conjugaison  des deux instruments constitue un "coefficient multiplicateur" des efforts collectifs visant un développement durable et décent en vue de la promotion sociale de la classe ouvrière du continent". A cet effet, M. Sidi-Saïd a mis l’accent sur la "construction" d’un dialogue social basé sur la confiance, la concertation inclusive, participative et transparente pour des solutions "plus efficaces" et un développement durable. Evoquant l’expérience algérienne en matière de dialogue social, le secrétaire général de l’UGTA, a mis en exergue la promotion du Pacte national économique  et social en Pacte national économique et social de croissance, précisant que  ce résultat est l’aboutissement d’un long processus de consultations et de négociations  d’une trentaine de rencontres tripartites ou bipartites.  Les travaux des assises du 37e Conseil général de l’OUSA ont débuté  lundi à Alger en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et de membres  du gouvernement ainsi que des représentants d’organisations internationales.
 Le Conseil qui se tient à Alger du 9 au 12 mars, vise à participer à  une transformation d’une Afrique "émancipée économiquement et socialement sur  des valeurs démocratiques", ont indiqué les organisateurs.
Le Conseil général de l’OUSA sera suivi mardi d’une conférence internationale  pour traiter de la situation régionale et internationale dont le thème portera  sur l’analyse et les perspectives du mouvement syndical international.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions