mardi 15 octobre 2019 22:39:24

Affaires religieuses - UGTA : Signature de convention

Un P-V de convention a été signé, hier à Alger, entre le secteur des Affaires religieuses et des Wakfs et l'Union générale des travailleurs algériens au siège du ministère.

PUBLIE LE : 09-03-2014 | 23:00
D.R

Un P-V de convention a été signé, hier à Alger, entre le secteur des Affaires religieuses et des Wakfs et l'Union générale des travailleurs algériens au siège du ministère. Le P-V a été signé conjointement par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdallah Ghlamallah et le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA),  Abdelmadjid Sidi Saïd.

M. Ghlamallah a déclaré que «le ministère s’efforce d’aider les imams à accomplir leurs tâches dans les meilleures conditions dans l’éducation et l’orientation, il faut améliorer leurs performances professionnelles et leur situation matérielle car ce sont des citoyens avant tout.»     Le secrétaire général du ministère, M. Boubaker Khaldi a expliqué que «cette convention prévoit de mettre en place une commission mixte qui permettra de chercher toutes les solutions possibles et de prendre en charge un certain nombre de problèmes soulevés  par le syndicat des affaires religieuses qui dépend de l’UGTA.» Et d’ajouter : «le ministère a manifesté toute sa disponibilité à travailler avec l’UGTA et avec les différents secteurs concernés afin d’apporter un plus pour le secteur.» Il a rappelé que «beaucoup a été fait dans le secteur des affaires religieuses mais il y a une disponibilité complémentaire afin d’améliorer la situation, particulièrement au niveau des mosquées car ces dernières sont le centre de rayonnement  de toutes activités faites au niveau du secteur, et l’imam  est la personne la mieux indiquée.»  
Dans ce sens, M. Khaldi a précisé que «le ministère tient à améliorer sa formation, ses conditions de vie et de travail et qu’il soit au dessus de tous les besoins avec les possibilités dont dispose le pays.»    Il a estimé que «le secteur des affaires religieuses refuse qu’il ait des syndicats propres uniquement aux imams car nous considérons que la mosquée appartient à tout le monde et on ne peut pas avoir dans une mosquée un imam de gauche ou un imam de droite.» Et d’ajouter : «l’imam est l’imam de tous les Algériens et de tous les musulmans. Dans ce sens, avec les collègues de l’UGTA on s’est mis d’accord pour que ce syndicat puisse nous aider à régler les différents problèmes au niveau des affaires religieuses.»                 
De son côté, M. Sidi Saïd a indiqué que «les portes sont ouvertes pour les imams à travers le dialogue et la concertation», précisant que «l’UGTA ne considère pas  les imams comme des employés mais ils ont une mission spirituelle sacrée.»
Wassila Benhamed

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions