vendredi 13 dcembre 2019 02:42:16

La galerie Bouffée d'Art célèbre le 8 mars : Des œuvres dédiées aux femmes

Une vingtaine de plasticiens exposent des œuvres dédiées aux femmes, à l'occasion des journées portes ouvertes que les ateliers et la galerie Bouffée d'Art de Ben Aknoun organisent durant un mois sur le thème de la journée internationale de la Femme.

PUBLIE LE : 09-03-2014 | 0:00
D.R

Une vingtaine de plasticiens exposent des œuvres dédiées aux femmes, à l'occasion des journées portes ouvertes que les ateliers et la galerie Bouffée d'Art de Ben Aknoun organisent durant un mois sur le thème de la journée internationale de la Femme.  
Les visiteurs pourront ainsi admirer ces tableaux consacrés à la vie  féminine et observer en direct l'apprentissage des élèves plasticiens dans nos ateliers qui existent depuis 3 ans», a déclaré à l'APS Mme Rahil Nedjma, galeriste. Les couleurs chatoyantes des œuvres de quelques uns des créateurs les plus connus du pays happent les regards dès l'entrée de l'exposition.
Les femmes, seules, préoccupées ou tristes chez Bourdine, Guita et  Ghanem ou en groupes joyeux chez Bara y côtoient celles de Hssissen qui se délassent dans les vapeurs du hammam ou sur les terrasses de la Casbah d'Alger.   "Pensées lointaines", huile sur toile de Bencheikh Bachir, représente  une femme en "m’lahfa" (voile auressien) assise sur le seuil d'une maison traditionnelle, le visage reposant sur la paume de la main, dans cette pose qui est synonyme de malheur partout en  Algérie. Des silhouettes féminines ployant sous des fagots s'éloignent d'elle, longeant une ruelle où semblent s'être réfugiées toutes les détresses du monde. Au contraire, la mariée du M’zab de Benyaa Farid est tout sourires sous  ses bijoux somptueux, tout comme l'irradiant visage de "Métamorphose", une  composition mixte de Hafiane.  Chegrane donne à admirer des couples et des familles truculentes et pleines de vie, l'amour n'étant pas oublié dans cet échantillonnage graphique de la vie féminine.  
Ainsi Abdelghani Rahmani, expose son ludique "Adam et Eve", jonglant entre fleurs et pomme sur un fond de nuit bleue.
Les aquarelles fleuries de Mimi El Mokhfi, les univers complexes et ondoyants de Souhila Belbahar, Zahaf Hassina et Djahida Houadef semblent, entre fleurs, paillettes et papillons, restituer aux femmes ce  monde paradisiaque dont elle sont trop souvent exclues.
Les "Reines de Saba", aquarelles de Safia Zoulid, nimbées de turquoise et d'argent, fixent le visiteur d'un regard aussi mystérieux que les filets où  est prise l'inconnue de la toile "Chapitre du temps" de Salah Hioun et les personnages tourmentés de Naïma Doudji.
"Diagonale", peinture non figurative de Anissa Sabrina, propose un univers hermétique à la lisière de l'ésotérisme. Les visiteurs découvriront également à la vitrine de l'exposition, les travaux multiples de la céramiste Saïda Madi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions