samedi 22 septembre 2018 05:21:55

Dans la lucarne : L’arbitre entre le marteau et l’enclume

Les observateurs, les dirigeants, les supporters et même le commun des mortels sous le coup de la circonspection vis à vis de l'attitude de nos joueurs sur un terrain de football.

PUBLIE LE : 09-03-2014 | 0:00
D.R

Les observateurs, les dirigeants, les supporters et même le commun des mortels sous le coup de la circonspection vis à vis de l'attitude de nos joueurs sur un terrain de football. En effet, nos joueurs et en dépit du fait que le professionnalisme est devenu une réalité depuis déjà la saison 2010/2011 ne cessent de contester toute décision arbitrale, même si elle est fondée. C'est une manie à laquelle se sont habitués les acteurs de notre "jeu à onze". On est confronté aux mêmes scènes d'attroupement autour de l'arbitre dès qu'il siffle une faute quelconque. Comme si le fait de siffler est en soi répréhensible à leurs yeux. Ces scènes d'accrochages, de palabres font perdre toute saveur à la rencontre rendant le spectacle presque secondaire. Il n'y a, hélas, que le résultat qui compte de nos jours.
Cette situation, par sa persistance, a exacerbé la situation rendant le situation encore plus malaisée. Il fallait prendre les mesures qui s'imposent pour faciliter aussi bien le travail des hommes au sifflet que ceux qui veulent assister à des matches spectaculaires ou le fair play est prédominant et ce au delà du vainqueur.
Certes, ceux qui gèrent notre football avaient décidé, il y'a quelques années d'infliger un match de suspension pour contestation, mais cela n'a pas eu l'effet de dissuasion escompté.
Toutefois, lors de la dernière réunion du Bureau Fédéral qui s'est déroulée à Sidi-Moussa abordé cette question de la contestation des décisions des arbitres. Sauf que cette fois-ci, outre les joueurs, on inclut désormais même les dirigeants. Outre l'avertissement, le joueur ou le dirigeant doit aussi par lui même payer une amende de 30000DA. Par conséquent, nos instances ne veulent plus rester spectatrices face à des dépassements qui n'aident pas notre football à développer.
On a aussi déterminé avec exactitude les personnes qui doivent rester sur la main courante afin de ne pas voir n'importe qui se diriger vers l'arbitre et contester les décisions qu'il aurait pu prendre. On ne peut que saluer ces mesures prises et on espère qu'elles donneront leurs fruits rapidement.
    H. G.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions