samedi 15 aot 2020 11:19:44

Gaïd Salah : « Construire une armée capable de s'acquitter de ses missions constitutionnelles »

Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a mis en avant, jeudi, l'importance de construire une armée capable de s'acquitter des missions constitutionnelles qui lui sont confiées

PUBLIE LE : 07-03-2014 | 23:00
D.R

Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a mis en avant, jeudi, l'importance de construire une armée capable de s'acquitter des missions constitutionnelles qui lui sont confiées. "Pour se mettre au diapason des évolutions croissantes du monde d'aujourd'hui, chargé de multiples défis, il nous appartient de construire une armée moderne,  capable de s'acquitter de ses missions constitutionnelles, en toutes circonstances, sous la conduite du Président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale", a souligné le vice-ministre de la Défense  nationale, dans une allocution d'ouverture des travaux de la réunion annuelle de la 7e session du Conseil d'orientation de l'École supérieure de guerre.         
 Le chef d'état-major de l'ANP a "félicité", par la même occasion, les membres du Conseil d'orientation et, à travers eux, l'ensemble des éléments de l'Armée nationale populaire, à l'occasion des préparations aux festivités commémorant le 52e anniversaire de la fête de la Victoire, et à mis l'accent sur "les grands efforts consentis dans le domaine de la formation et de la préparation  au combat".          
"Dans cette vision purement nationaliste, nous avons toujours veillé au développement de notre appareil de défense, à travers la modernisation et la montée en puissance des capacités de combat de l'Armée nationale populaire, qui a connu, ces dernières années, un élan qualitatif dans les différents domaines,  que ce soit en termes de réforme globale de notre appareil de formation, suivant les exigences pédagogiques et scientifiques contemporaines, ou en termes de préparation au combat et d'instruction ou de la qualité des matériels et des  équipements de haute technologie et de grande efficacité", a-t-il indiqué.  "En parallèle à cet effort, a-t-il souligné, nous avons poursuivi avec détermination la mission de lutte contre le terrorisme et recouvré la sécurité, la stabilité et quiétude dans notre pays. Nous avons enregistré des résultats très probants qui méritent toute la considération et la reconnaissance, grâce aux sacrifices des éléments de l'Armée nationale populaire et des autres corps de sécurité".         
"À ce propos, il nous appartient de faire l'éloge du courage et de la bravoure des martyrs du devoir national dont nous n'avons pas et n'oublierons jamais les incommensurables sacrifices", a affirmé le chef d'état-major de l'ANP.          
Par ailleurs, le général de corps d'Armée a mis en exergue, la place "importante" qu'occupe l'École supérieure de guerre, en étant un "édifice scientifique  couronnant le sommet de la pyramide du système de la formation militaire dans notre pays".         
"L'École supérieur de guerre a pu, en un intervalle de temps assez court, se mettre à la hauteur du défi à relever par ses cadres, qui sont parvenus à former des promotions ayant une haute formation scientifique et militaire, grâce au serment solennel dont ils se sont imprégné, leur longue expérience et leur  grande dextérité, ainsi que leur patriotisme exalté qui les animent, en sus de soutien qu'ils ont trouvé auprès des différents commandement et structure,  tant sur le plan central que régional, de l'Armée nationale populaire", a-t-il indiqué, à ce propos.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions