vendredi 20 septembre 2019 02:14:50

Un volume de 42,74 milliards de DA d’engagements nets a fin 2013 : Une alternative au financement de la PME

Le leasing est un mode de financement consacré par l’ordonnance 96-09 du 10 janvier 1996. Il s’agit d’une opération commerciale et financière par laquelle une société financière (crédit-bailleur) achète un bien à usage professionnel, commercial ou industriel pour le céder à un tiers (crédit-preneur) en vue de l'exploiter pour une durée déterminée en contrepartie de redevances locatives versées périodiquement.

PUBLIE LE : 05-03-2014 | 23:00
D.R

Le leasing est un mode de financement consacré par l’ordonnance 96-09 du 10 janvier 1996. Il s’agit d’une opération commerciale et financière par laquelle une société financière (crédit-bailleur) achète un bien à usage professionnel, commercial ou industriel pour le céder à un tiers (crédit-preneur) en vue de l'exploiter pour une durée déterminée en contrepartie de redevances locatives versées périodiquement.

A la fin du contrat, le crédit-preneur peut restituer le bien au bailleur, demander le renouvellement du contrat ou acquérir le bien au prix convenu dans le contrat. Ce cadre juridique qui a évolué durant ces dernières années, en adaptation au marché, a prévu des mesures fiscales destinées à assouplir les conditions d’accès au crédit-bail. Le leasing, ainsi, donne la possibilité de financer, à moyen terme, des investissements sans pour autant affecter les capacités d’endettement de l’entreprise ni ses équilibres financiers. Son importance réside dans son rôle en matière de consolidation du système financier et la diversification des instruments de financement en direction de la PME, en particulier. La bancassurance, le leasing, le capital investissement, l’ingénierie financière et la gestion d’actifs, la création de fonds d’investissements et de garantie, en sus du marché obligataire, sont des activités récentes qui se sont développées sur le marché financier, et qui devront connaître une expansion plus importante durant les années à venir.  A fin 2013, le marché du crédit-bail en Algérie comptait cinq établissements pratiquant exclusivement ce mode de financement (Arab Leasing Corporation (ALC), Maghreb Leasing Algérie (MLA), Société nationale du Leasing (SNL), El Djazaïr Idjar (EDI), Idjar Leasing Algérie (ILA). Deux autres établissements, à savoir Sofinance (société financière d’investissement et de placement), et la SRH (Société de refinancement hypothécaire) appliquent le crédit-bail comme activité supplémentaire. Sept banques commerciales proposent également cette formule. Il s’agit d’Al Baraka Bank, BNP Paribas El Djazaïr, Société générale Algérie, The Housing Bank for Trade and Finance, Essalem Bank (El Idjara pour l’activité leasing), la Cnep (leasing immobilier), et, enfin, la BADR.
 Les engagements nets sur le marché du leasing sont estimés à 42,74 milliards de dinars à fin 2013, soit un taux de pénétration de 1,81%. Selon la même source, l’industrie du leasing en Algérie enregistre une croissance de plus de 1%/an depuis 2010. Des chiffres qui sont loin de refléter le potentiel, encore moins les besoins réels du marché.
D. Akila
 

  • Publié dans :
  • PME
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions