dimanche 18 novembre 2018 05:51:16

Parlement : Ouverture ce matin de la session de printemps 2014

Journée d’étude parlementaire : « L’entreprise algérienne face à la banque, entre réformes et défis »

PUBLIE LE : 03-03-2014 | 0:00

La session de printemps du Parlement dans ses deux chambres, le Conseil de la nation et l’Assemblée populaire nationale s’ouvre ce matin, lors de deux cérémonies officielles et solennelles, en présence des présidents des deux institutions, Abdelkader Bensalah, Mohamed Larbi Ould Khelifa, du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et les membres du gouvernement. Les travaux de la session débuteront par une première cérémonie en séance plénière à l’Assemblée populaire nationale avant de se poursuivre au Conseil de la nation. Les communications des responsables des deux institutions législatives seront caractérisées par la présentation des grandes lignes du programme de la session  tout en mettant l’accent sur l’actualité qui rythme avec le déroulement du processus des élections présidentielles et de la nécessité par les partis politiques siégeant au sein du Parlement d’apporter leur contribution dans l’amélioration du climat de déroulement des étapes du rendez-vous pour le succès du scrutin du 17 avril prochain.   Cette session de printemps qui s’ouvre aujourd’hui, dans le contexte des préparatifs aux élections présidentielles du 17 avril prochain intervient également la veille de la clôture du délai de dépôt des dossiers de candidatures des postulants en lice pour le rendez vous d’avril. La session de printemps qui comprend un certain nombre de projets de loi à son agenda permettra aux parlementaires d’apporter les mécanismes législatifs et juridiques devant adapter la législation de certains secteurs importants dans l’action du gouvernement entrant dans le cadre du plan d’actions du programme du gouvernement pour l’exécution de la dernière tranche du programme quinquennal 2010-2014.
 Les projets de lois relatifs à l’apprentissage en introduisant les nouvelles dispositions pour le renforcement du mode de formation par voie d’apprentissage afin de mieux  répondre aux besoins du marché du travail à on citera également le texte de loi sur le livre et les activités encadrant le marché du livre, ou encore le projet de loi sur les  règles générales de l’aviation civile pour la mise  en adéquation de la législation nationale en matière d’aviation civile, avec les standards internationaux auxquels l’Algérie vient de souscrire.  Les députés auront lors de cette session à examiner le projet de loi relative aux mutuelles sociales, qui s’inscrit dans  le cadre du parachèvement de l’architecture globale du système national de sécurité  sociale. Le projet vient instituer, au titre des prestations facultatives des mutuelles, des retraites complémentaires financées par les cotisations des adhérents. L’introduction de ce nouveau dispositif induit la précision du statut des mutuelles qui deviennent des personnes morales, ainsi que l’élargissement de leur champ d’intervention à travers des prestations individuelles du régime général, supplémentaires à celles servies par la sécurité sociale. La session qui s’ouvre aujourd’hui se penchera sur d’autres activités de contrôle parlementaire avec des questions orales, des sorties sur terrain ou des journées d’études thématiques.                 
Houria A.

------------------------------------------

Journée d’étude parlementaire
« L’entreprise algérienne face à la banque, entre réformes et défis »
Les membres parlementaires deux chambres qui reprennent attache avec l’activité législative marquent le point de la reprise avec l’organisation, demain, d’une journée d’étude qui traitera de la thématique relative à «l’entreprise algérienne face à la banque, entre réformes et défis». La manifestation qui se tiendra au siège de l’Assemblée populaire nationale est programmée à l’initiative de la commission nationale des finances et du budget de l’Assemblée. Les travaux de la journée d’étude qui seront marqués lors de la première séance par une communication du président de l’Assemblée, Mohamed Larbi Ould Khelifa, débuteront avec une  intervention du président de la commission, Khalil Mahi souhaitant la bienvenue aux participants. Les travaux se poursuivront par l’intervention du ministre des finances, Karim Djoudi, qui présentera les nouveaux mécanismes introduits dans la loi de finances 2014 au sujet des dispositions relatives à la promotion de l’entreprise algérienne et les dispositifs de créations des PME dans le cadre de l’emploi des jeunes, de l’encouragement de l’investissement destiné à la relance économique dans les régions des hauts plateaux et du sud algérien, des mécanismes ayant été introduits dans les dernières approuvées par le parlement, notamment celles relatives aux mines, aux activités commerciales ainsi que les mesures destinées aux régions du Sud.  Au programme de la manifestation figurent de nombreux sujets qui seront développés par des spécialistes des finances, des responsables d’entreprises et des institutions financières et bancaires nationales publiques et privées. C’est ainsi que le président de l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers, Boualem Djiar, soumettra à l’appréciation des participants, le sujet de la contribution du système bancaire dans le financement des entreprises. Réda Hamiani, le président du FCE apportera sa contribution à la réflexion de la problématique, la relation entre les banques et l’entreprise dans le but d’améliorer les mécanismes d’intervention des banques dans la promotion des capacités des entreprises à relever les défis du rendement de l’outil de production. Lui succédant, le spécialiste économique et chercheur universitaire, Abdelhak Lamiri, présentera au débat une série de préconisations de réformes de fond du système bancaire algérien, une équation qui sera complétée par d’autres sujets en rapport avec les causes et les solutions du sous financement de l’entreprise en Algérie, une communication du professeur universitaire en économie Mohamed Boukhari, le leasing financier ou encore les perspectives et les réalités du marché financier en Algérie.
H. A.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions