vendredi 22 novembre 2019 12:37:46

Automobile : Chute des importations de 50% en nombre en janvier 2014

Les importations algériennes de voitures ont reculé, en janvier 2014, de plus de 50%, pour totaliser 23.682 unités, et en valeur de 37% pour atteindre 382 millions de dollars par rapport au même mois de l'année dernière, a-t-on appris hier auprès des Douanes algériennes.

PUBLIE LE : 03-03-2014 | 0:00
D.R

Les importations algériennes de voitures ont reculé, en janvier 2014, de plus de 50%, pour totaliser 23.682 unités, et en valeur de 37% pour atteindre 382 millions de dollars par rapport au même mois de l'année  dernière, a-t-on appris hier auprès des Douanes algériennes.  

En janvier 2014, les importations de véhicules ont atteint 382 millions  de dollars contre près de 607 millions de dollars le même mois en 2013 (-37%), selon le Centre national de l'informatique et des statistiques des douanes (Cnis).
Le nombre de voitures importées a, quant à lui, totalisé 23.682 unités, contre 47.858 unités durant la même période de comparaison, chutant ainsi de  plus de 50%, précise le Centre.           
Après une année 2012 exceptionnelle durant laquelle les importations de véhicules avaient dépassé les 600.000 unités, les professionnels ont prévu, pour 2013, une tendance baissière qui devrait se poursuivre durant 2014. Cette situation s'explique, selon eux, par une chute de la demande qui  s'ajoute à un niveau "important" des stocks et enfin l'orientation des dépenses des ménages vers l'immobilier.          
En effet, la chute des importations a commencé dès novembre dernier durant lequel 18.831 véhicules avaient été importés contre 39.357 unités le même mois en 2012, soit une baisse de plus de 52%.          
En valeur, la même tendance baissière avait été relevée, puisque le  montant des importations était passé de près de 486 millions usd à environ 277  millions usd, en baisse également de près de 43%.         
Ce recul des importations intervient suite aux décisions prises par le gouvernement d'assainir le marché de l'automobile et de rationaliser les importations afin de mettre fin à l'anarchie et aux incohérences qui le caractérisent depuis 2007.            
Un projet de loi modifiant et complétant le décret exécutif n°07-390 du 12 décembre 2007 fixant les conditions et les modalités d'exercice de l'activité  de commercialisation de véhicules automobiles neufs est en cours de préparation.          
La révision du décret a été confié à un groupe de travail composé d'un représentant des ministères du Commerce, des Finances, de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines, installé suite à une instruction du Premier ministre.          
Par ailleurs, le ministère des Finances a décidé, dans l'objectif également d'assainir le marché, d'introduire plusieurs mesures dans la loi de finances  2014 portant, notamment sur la limitation de l'importation des véhicules aux concessionnaires automobiles, l'interdiction à ces derniers d'importer pour le compte d'autres concessionnaires en dehors de leurs réseaux de distribution et l'obligation d'installer une activité industrielle ou de service dans un  délai de trois ans. En janvier dernier, les marques européennes, notamment françaises et allemandes, occupaient toujours la tête de la liste des marques importées, suivies par les marques japonaises et sud-coréennes.           
En 2013, les importations de voitures ont reculé en valeur de plus de 3,5% et en nombre de 8,4%. Ainsi, le montant des importations a atteint plus de 7,33 milliards de dollars et le nombre a totalisé 554.269 unités.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions