vendredi 21 septembre 2018 04:10:41

Logement LPP : Un nouveau système de notation

Un nouveau système de notification dans l’octroi de logements publics promotionnels (LPP) vient d’être mis en place par l’entreprise nationale de promotion immobilière, qui ne prend pas en considération, désormais, l’ordre chronologique des souscripteurs, contrairement à l’ancien système.

PUBLIE LE : 02-03-2014 | 0:00

Un nouveau système de notification dans l’octroi de logements  publics promotionnels (LPP) vient d’être mis en place par l’entreprise nationale de promotion immobilière, qui ne prend pas en considération, désormais, l’ordre chronologique des souscripteurs, contrairement à l’ancien système. En effet, le système qui était appliqué auparavant    consistait à tenir compte justement de cet ordre chronologique dans le dépôt de la demande, toujours en vigueur pour d’autres formules à l’instar de l’AADL. Selon le directeur de l’entreprise nationale de promotion immobilière, il sera pris en considération la situation sociale des bénéficiaires invités à verser la première tranche estimée à 500.000 dinars, selon un système de notation et non pas selon l’ordre chronologique du dépôt de dossier. A noter que cette nouvelle formule de logement promotionnel public a été introduite récemment dans le programme du nouveau gouvernement. Le logement public promotionnel étant  destiné aux citoyens qui ne sont pas éligibles au logement social locatif ni au logement promotionnel aidé LPA, ni au logement AADL location-vente, réservés aux citoyens dont le revenu est compris entre 24.000 DA et 108.000 DA. Il y a lieu de signaler que la formule LPP est réservée à la classe moyenne qui ne peut pas bénéficier du programme de logement social, ni des logements dans le cadre de la formule location-vente. Au total, il est prévu la réalisation de quelque 151.850 unités LPP. Plus de 13.000 logements LPP ont été déjà mis en chantier à travers le territoire national. Ces projets sont implantés à Alger, Annaba, Oran, Batna, Constantine, Tlemcen, Mostaganem, Tiaret, Sidi Bel-Abbès, Bejaia, Bordj Bou-Arréridj, et M’sila. Les projets prévus pour 2013, soit 70.000 logements, seront lancés avant la fin de l’année en cours. Ces projets seront implantés à Alger avec un quota de 45.000 logements, Sétif (5.000), alors qu’Oran, Constantine et Annaba bénéficieront chacune de 13.000 logements. Par ailleurs, Tipasa et Blida bénéficieront chacune de 4.000 logements. Cette formule concerne les citoyens dont le revenu se situe entre 108.000 DA et 216.000 DA. Ce programme sera financé entièrement par concours bancaire, sachant que le client n’interviendra pas au cours de la réalisation, car il ne s’agit pas de vente sur plan. Les souscripteurs ont commencé à verser la première tranche de 10% du prix global, tandis que le reste sera payé sous forme de mensualités après l’obtention d’un crédit bancaire du Crédit populaire d’Algérie (CPA). Selon la direction de l’entreprise, le mode de paiement est près d’être finalisé et tiendra compte de l’intérêt du souscripteur et de l’équilibre financier de l’entreprise. Par ailleurs, il est à noter que les logements proposés dans le cadre du programme LPP sont de haut standing. Outre cela, et pour garantir une meilleure qualité de construction, l’Entreprise nationale de promotion immobilière a introduit des spécifications techniques à ces logements, avec l’adaptation des espaces construits avec les exigences de la qualité à travers un bâti cohérent sur le plan architectural et urbanistique. Les cités intégrées réalisées dans le cadre de ce programme seront dotées de locaux de services et de commerce, d’équipements de proximité, des espaces verts pour les personnes à mobilité réduite, ainsi que des aires de jeux et de loisirs pour les trois âges.     
Kafia Ait Allouache

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions