jeudi 19 septembre 2019 07:11:50

Annaba, Céréales : Journée de formation sur la lutte contre les maladies fongiques

Plus de 150 céréaliculteurs et cadres des instituts techniques de la région est du pays se sont rencontrés dernièrement à Annaba, lors d’une journée de formation consacrée à la présentation du nouveau fongicide «PROSARO».

PUBLIE LE : 01-03-2014 | 23:00
D.R

Plus de 150 céréaliculteurs et cadres des instituts techniques de la région est du pays se sont rencontrés dernièrement à Annaba, lors d’une journée de formation consacrée à la présentation du nouveau fongicide «PROSARO».
Durant la cérémonie d’ouverture des travaux de ce rendez-vous scientifique, le directeur des services agricoles de la wilaya d’Annaba, Mohamed Chérif Maghmouli, a souligné, d’emblée, que cette rencontre s’inscrit dans le cadre du partenariat entre les Instituts du développement des grandes cultures (IDGC), les services techniques, ainsi que la firme Bayer Crop Science, avec l’objectif de lutter contre les maladies fongiques touchant les céréales.
Cette journée s’inscrit également dans l’effort de formation continue et de perfectionnement des céréaliculteurs pour améliorer le rendement au double plan qualitatif et quantitatif. Le thème de fond de cette rencontre a été consacré à la reconnaissance des principales maladies fongiques et les moyens de lutte, développé par Mme Aude Carrera, une experte de la région sud de la France.
Cette dernière a insisté, lors de son intervention, sur l’identification des facteurs qui ont un impact sur les céréales en Algérie, mettant l’accent sur la portée de cet évènement qui vise à contribuer au développement des connaissances dans le domaine des céréales.
Parlant des différentes maladies, l’oratrice a cité la Septoriose et la rouille qui touchent les blés dur et tendre tout au long du cycle jusqu’à la floraison. Ces maladies demeurent des préoccupations majeures pour les céréaliculteurs, et leur traitement nécessite des produits efficaces.
De son côté, Sébastien Leclerc, responsable marketing pour l’Algérie et la Tunisie, a quant à lui indiqué que cette rencontre scientifique constitue une opportunité pour l’échange d’expériences dans le domaine de la lutte contre les maladies ciblées (sur feuilles et épis), ce qui nécessite suffisamment de connaissances pour pouvoir diagnostiquer la présence de pathologies, et administrer le traitement idoine dans le but d’augmenter le rendement.
B Guetmi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions