El Karama : Le parti se prononcera le 4 mars

Le parti « El Karama » ne s’est pas encore positionné d’une manière définitive quant à la présidentielle 2014 et se donne le temps jusqu’au 4 mars, soit la date limite du dépôt des candidatures au niveau du Conseil constitutionnel, pour faire connaître la position officielle du parti
PUBLIE LE : 01-03-2014 | 0:00

Le parti « El Karama » ne s’est pas encore positionné d’une manière définitive quant à la présidentielle 2014 et se donne le temps jusqu’au 4 mars, soit la date limite du dépôt des candidatures au niveau du Conseil constitutionnel, pour faire connaître la position officielle du parti. Toutefois, le principe de la participation à ce scrutin n’est pas remis en cause, bien au contraire. « Nous n’avons jamais songé au boycott et le 17 avril prochain, El Karama sera partie prenante de cet événement, quelle qu’en soit la forme », a assuré, jeudi passé, Mohamed Benhamou lors d’un point de presse qu’il a animé à Alger.  « La réunion du bureau politique est restée ouverte et le moment opportun, nous communiquerons notre décision finale », a-t-il fait savoir même si la tendance va vers un soutien au Président de la République dans sa quête d’un 4e mandat. Une hypothèse que l’intéressé même n’écarte pas. « Il faut s’attendre à tous les scénarios y compris une candidature de notre parti ou une alliance avec un autre parti », a ajouté Mohamed Benhamou qui insiste encore une sur l’importance de la participation à ce rendez-vous électoral. Question signatures exigées par la loi électorale pout tout candidat à la présidentielle, le président d’El Karama assure en avoir collecté un nombre suffisant pour entrer éventuellement dans la bataille. « A titre d’exemple, et rien que dans la Kabylie, notre parti a collecté 100 signatures d’élus. 120 autres ont été assurées à Ouargla. C’est dire que pour nous, ce problème ne se pose pas », a-t-il relevé en soutenant que le jour du scrutin, il ne resterait au maximum que dix candidats. « Beaucoup de candidats vont se retirer la veille du scrutin, a-t-il mis en garde, on va assister au même scénario de 1999, car ces gens n’aiment pas leur pays. Ils vont tenter le tout pour le tout pour discréditer les élections ».
SAM


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com