mardi 20 novembre 2018 17:38:51

20e session de la commission mixte algéro-bulgare : Consolider la coopération bilatérale

Les travaux de la 20e session de la commission mixte algéro-bulgare de coopération économique, scientifique et technique se sont ouverts, jeudi à Alger, avec, au menu, la signature et l'examen de plusieurs accords pour renforcer la coopération entre les deux pays.

PUBLIE LE : 01-03-2014 | 0:00
Ph : Louiza

Les travaux de la 20e session de la commission mixte algéro-bulgare de coopération économique, scientifique et technique se sont ouverts, jeudi à Alger, avec, au menu, la signature et l'examen de plusieurs accords pour renforcer la coopération entre les deux pays. Coprésidée par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, et le ministre bulgare de l'Économie et de l'Énergie, Dragomir Stoynen, la rencontre, qui a regroupé un grand nombre de représentants de différents secteurs, a pour objectif principal de donner un nouvel élan à la coopération algéro-bulgare.

Cette session a permis la signature de deux accords, la finalisation de quatre autres, ainsi que l’examen de cinq nouveaux instruments juridiques et un certain nombre de dossiers touchant au domaine de la de coopération, concernant des secteurs aussi divers que ceux ayant trait à l’agriculture, la jeunesse et les sports, les TIC, au travail et à la sécurité sociale, et plus particulièrement au tourisme, où l’Algérie compte bénéficier de l’expérience de ce pays leader en la matière.  
Lors de son allocution d’ouverture de cette 20e session, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib,  qui a coprésidé la rencontre avec le  ministre bulgare de l'Économie et de l'Énergie, Dragomir Stoynen, en présence du ministre du Travail et de la Politique sociale de la république bulgare, Hassan Ademov, et d’autres vice-ministres, en l’occurrence ceux de l’Économie et de l’Énergie, Karassin Dimitrov, du Travail et de la Politique sociale, Svetlana Diankova, des Affaires intérieures, Vassil Marinov, et de la Planification d’investissement, Borislav Angelov, ainsi que des chefs d’entreprise et des experts, a précisé que la coopération entre les deux pays «n’a pas connu d’avancées significatives et n’a  concrétisé que 6 actions de coopération parmi les 56 prévues, lors de la tenue de la 19e session de cette commission mixte en 2011». «Il  est  naturellement de notre intérêt réciproque d’exploiter efficacement nos potentialités, d’œuvrer à l’effet de finaliser les cadres juridiques appelés à structurer les échanges bilatéraux, l’investissement et le partenariat entre nos deux pays», souligne M. Necib, en ajoutant  que  c’est dans cette perspective et dans le souci de booster la coopération bilatérale entre les deux pays, qu’il y aura la création d’un mécanisme de coopération, de suivi et d’évaluation, en intersession, composé d’experts des deux pays.
Il a affirmé que pour bien mener  cet objectif, tous les moyens sont réunis, notamment toutes les conditions pour insuffler un nouvel élan aux échanges bilatéraux, qui sont la traduction  de  potentialités complémentaires des deux économies respectives, pour la réalisation d’un programme de développement ambitieux et équilibré. «Le gouvernement algérien accordera une attention particulière aux résultats des travaux de cette 20e session qui seront sans doute à la hauteur de ses attentes», déclare le ministre des Ressources en eau.

Hisser les relations économiques au diapason du politique
Pour sa part, le ministre bulgare de l'Économie et de l'Énergie, Dragomir Stoynen, a mis  l'accent sur l'importance et le rôle de la commission mixte dans le développement  des relations avec l'Algérie dans tous les secteurs, en assurant que le gouvernement bulgare «veut promouvoir» les relations économiques et techniques  avec l’Algérie. «Nous avons des relations politiques extrêmement bonnes, mais, à notre regret, nous accusons du retard en ce qui concerne le développement de nos relations économiques et commerciales», précise le ministre bulgare, en expliquant que ce qui est attendu après la tenue de cette 20e session, c’est que le dialogue devra se renforcer avec l'Algérie, considérée comme le principal partenaire économique de la Bulgarie dans la région Afrique du Nord. Il a fait savoir, entre autres, qu’il est important de promouvoir les relations, surtout dans les domaines de l’énergie, de la construction, de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme. «Pour donner une preuve de son désir de travailler en commun avec l’Algérie, la Bulgarie va ouvrir un bureau auprès de notre embrassade pour renforcer les rapports,  l’échange de marchandises entre les deux pays», souligne-t-il, en précisant que les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint  105 millions de dollars de janvier à novembre 2013. «Ils sont en deçà de la qualité des relations politiques avec notre partenaire l'Algérie, nous devons faire en sorte qu'ils soient à un meilleur niveau à l'avenir. C'est ce à quoi aspire cette commission», dit-il.
Par la même occasion, M. Stoynen a assuré que son gouvernement vise à «développer toutes sortes d’intérêts communs» entre les deux pays de façon à obtenir des résultats tangibles. «La volonté du gouvernement  bulgare tend à encourager toutes les initiatives tendant à développer les relations avec l'Algérie. Pour cela, nous comptons sur le travail de notre forum d’affaires qui se tient en marge de cette rencontre, avec la participation de 24 entreprises bulgares représentant l'industrie de la défense, l'import-export, l'automobile, la production des huiles et lubrifiants, et des outils de précision», a enfin souligné l’hôte de l’Algérie.
Kafia Ait Allouache

Commission mixte algéro-bulgare : 4 accords de coopération signés entre les deux pays

Quatre accords de coopération entre l'Algérie et la Bulgarie ont été signés hier à Alger dans les domaines de l'agriculture, des sports, du tourisme et des TIC, à l'issue des travaux de la 20e session de la commission mixte algéro-bulgare de coopération économique, scientifique et technique, ouverts jeudi. Le premier accord a été signé entre le DG de l’Institut national de recherche agronomique (INRA) et le directeur de l’Académie bulgare d’agriculture. Deux autres accords dans les domaines des sports et des TICS ont été signés par M. Necib, ministre des Ressources en eau, et l’ambassadeur de Bulgarie à Alger. Le dernier accord dans le domaine du tourisme a été signé par M. Necib et le ministre bulgare de l'Économie et de l'Énergie, Dragomir Stoynen, qui ont aussi signé le projet du procès-verbal de cette session. Dans leur allocution de clôture, les deux ministres ont indiqué que la commission a poursuivi l'étude de quatre accords portant sur la santé publique, la sécurité et la lutte contre le crime organisé transfrontalier, ainsi que sur l'emploi et un protocole suite à l'accord de protection et de promotion des investissements signé en 1998.
Ces projets d’accord seront signés à la prochaine session de la commission prévue à Sofia, a indiqué M. Necib. La partie algérienne propose 5 nouveaux instruments juridiques pour insuffler à la coopération bilatérale un nouvel élan, a ajouté M. Necib qui cite des accords entre les radios, les télévisions et les agences de presse, et des instituts d'archives des deux pays.
Un accord entre les agences de développement de l’investissement des deux pays est aussi prévu. Selon M. Necib, "ces instruments vont renforcer la coopération entre nos deux pays sur le plan économique en vue d’établir des partenariats". "Il y a des actions concrètes dans les secteurs économique, social, scientifique et technique qui ont été examinées lors de ces deux derniers jours, sans oublier les résultas des travaux des opérateurs économiques", a-t-il dit. "Ces jalons donnent la substance à notre coopération économique qui, on espère, va s’intensifier. Ce processus de redynamisation de la coopération sera renforcé par la signature d’autres accords pour compléter le cadre juridique de la coopération bilatérale que nous voulons riche et diversifié", a précisé le ministre. M. Necib a souligné que la nouvelle dynamique inspirée par cette 20e session a besoin d’un suivi régulier en intersession pour ne pas attendre la tenue de la prochaine session dans la capitale bulgare. De son côté, le ministre bulgare de l'Économie et de l'Énergie, Dragomir Stoynen, a souligné que "les deux délégations sont parvenues à des accords concrets". À propos du tourisme, il a exprimé sa volonté d'accroître le flux de touristes en s'appuyant sur l'accord signé hier. "Nous allons faire de la promotion pour développer le secteur touristique et le tourisme de santé", a-t-il assuré.
Le ministre propose également l'ouverture d'un bureau commercial de Bulgarie en Algérie, pour montrer que son gouvernement "soutient la réalisation des activités des Bulgares sur le marché algérien".  
Il cite les domaines de l'expertise dans les parcs industriels, les transports naval et routier, ainsi que le bâtiment, notamment dans la réhabilitation et la restauration des villes algériennes. "Nous allons coopérer dans le commerce, les PME, les ressources en eau, l'environnement et la santé", a ajouté le ministre. Les travaux de la 20e session de la commission mixte algéro-bulgare de coopération économique, scientifique et technique ont été coprésidés par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, et le ministre bulgare de l'Économie et de l'Énergie, Dragomir Stoynen.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions