mardi 20 novembre 2018 19:46:34

Sellal en visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Illizi : Promouvoir l’action de développement sectoriel

La wilaya d’Illizi, paisible et calme contrée de l’extrême sud du pays, a vécu jeudi dernier, un heureux événement avec la visite d’inspection et de travail qu’ a effectuée le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, entrant dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

PUBLIE LE : 01-03-2014 | 0:00
D.R

La wilaya d’Illizi, paisible et calme contrée de l’extrême sud du pays, a vécu jeudi dernier, un heureux événement avec la visite d’inspection et de travail qu’ a effectuée le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, entrant dans le cadre de la mise en œuvre  du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Dans une atmosphère de franche allégresse, la population s’était empressée de se masser tout le long du trajet pour exprimer sa satisfaction d’avoir à accueillir, le chef de l’exécutif et la délégation ministérielle qui l’accompagnait.
Et cela se comprend, M. Sellal n’est pas venu les mains vides mais pour donner au développement local une impulsion qui ne manquera pas de générer des effets positifs notables dans la vie des citoyens.
Comme de coutume, le premier ministre a procédé au lancement de plusieurs projets socio-économiques,  relevant des secteurs des travaux publics, de l’énergie, de l’habitat, de l’enseignement  supérieur et des ressources en eau. L’entame de cette visite a permis à M. Sellal d’inaugurer un tronçon de 150 km de la RN 3 reliant Illizi à Djanet. Ce projet est conçu pour réduire le temps de déplacement des usagers et de sécuriser la  route entre Illizi, Bordj El-Haouès et Djanet. Le Premier ministre a insisté sur l’impératif de veiller à la maintenance de ce tronçon et de relier les zones éloignées au réseau routier national. Un compte rendu lui a été fait à propos des projets du secteur. On citela réalisation d’une nouvelle  route entre Illizi et Bordj Omar Driss via Oued Samen sur 360 km, le renforcement  de la RN-55 entre Bordj El-Haouès, Idelès et Hassi Sirouenet sur 150 km, ainsi que l’élévation du chemin de wilaya CW 472 reliant Ohanet à Laârache sur 175 km au rang de route nationale. M. Sellal a ensuite inspecté les chantiers de réalisation de 1.000 places pédagogiques et d’une cité universitaire de 500 lits. Les infrastructures réalisées dans le cadre de la première tranche de ce   projet seront ouvertes lors de la prochaine année universitaire. Il a inspecté le chantier de la résidence universitaire qui sera dotée de toutes les commodités de vie universitaire.
 
Des filières universitaires conformes au développement local
Cet important établissement est appelé à jouer le rôle d’un pôle universitaire régional, devant accueillir les étudiants bacheliers et leur épargner les longs séjours d’études dans les autres régions du pays. Le Premier ministre a encore mis l’accent sur la nécessitée de respecter le style  architectural local avec ses spécificités propres, de mettre en adéquation les filières enseignées avec les besoins locaux, notamment la promotion des études scientifiques et technologiques, de veiller sur la qualité de la documentation fournie aux étudiants. Le Premier ministre a inspecté le projet de station de déferrisation de l’eau de 10.000 m3/ jour, dédié  à l’approvisionnement en eau potable de la ville d’Illizi. Ce projet a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau propre à la consommation domestique par la suppression des éléments ferreux  contenus dans cette eau.         
 De plus amples détails furent donnés à M. Sellal qui s’est saisi de l’occasion pour rappeler l’exigence de concrétiser ce projet dans les délais convenus.  Le Premier ministre a également visité la nouvelle centrale électrique TG d’une capacité de 15 MW.
Avec un coût de 5,1 milliards de D.A. et une consistance physique de 3 turbines, cette infrastructure est appelée  à améliorer la qualité de service et renforcer le parc de production d’énergie électrique tout en assurant une disponibilité de 6 emplois permanents et 100 postes temporaires.    
                 
Une enveloppe complémentaire consistante
Imprimant la volonté de l’Etat à octroyer toutes les conditions matérielles, humaines et financières à l’effet de mener à bon port l’ensemble des projets inscrits à l’indicatif de la wilaya, M.  Abdelmalek Sellal, a annoncé une enveloppe complémentaire de 28,3 milliards de dinars en faveur de la wilaya d’Illizi. Un apport conséquent qui est destiné à financer notamment,  la réalisation de 2000 logements en vue d’éliminer l’habitat précaire et de 1.000 logements sociaux, la réalisation et l’équipement de trois hôpitaux de 120 lits à Illizi, Djanet et Deb-Deb.   
A titre de rappel, la wilaya d’Illizi a bénéficié durant la période allant de 1999 à 2009, d’une enveloppe financière de 106 milliards de dinars. et au titre du programme 2010-2013, d’une enveloppe de 36 milliards de dinars. destinée à la réalisation de plusieurs infrastructures socio-économiques.   
M. Bouraib

Sellal rappelle l’unité et le destin commun du peuple algérien

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a saisi sa visite de travail, jeudi à Illizi, pour rappeler que le peuple algérien est un peuple uni qui croit en un destin commun, rejetant l'existence de tout problème de minorités en Algérie. «Il n'existe pas de problème de minorités en Algérie. Tous les Algériens  constituent un seul peuple et croient en un destin commun», a affirmé M. Sellal lors de sa rencontre avec les représentants de la société civile de la wilaya où il a, auparavant, procédé à l'examen de l'état d'exécution et d'avancement, ainsi qu'à l'inauguration de plusieurs projets socio-économiques. Il a insisté sur l'inexistence de problèmes spécifiques au Sud et d'autres au Nord, considérant ceci comme étant des «allégations, fruit de surenchères». M. Sellal a, à ce propos, dénoncé les voix qui prétendent que l'Algérie souffre de divisions, niant toute hostilités entre Algériens. «L'Algérie est un Etat de pardon, de réconciliation et de concorde qui aspire à garantir sa stabilité grâce à son Armée populaire nationale (ANP) qui  veille à accomplir ses missions comme il se doit», a-t-il relevé, par ailleurs, en réitérant les résultats positifs de la politique de réconciliation nationale initiée par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Lors de sa visite à Illizi qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Président Bouteflika, le Premier ministre a annoncé l'accord à la wilaya d'une enveloppe budgétaire supplémentaire d'un montant de 28,3 milliards de dinars. Il a aussi inauguré un tronçon de 150 km de la RN-3 reliant Illizi à Djanet, et visité, à l'entrée de la ville, une centrale électrique à turbines  à gaz d'une capacité de 15 mégawatts.          
M. Sellal a inspecté le chantier de réalisation de 1.000 places pédagogiques et une résidence universitaire de 500 lits, avant de visiter le site du projet  de station de déferrage de l'eau potable de la ville d'Illizi, d'une capacité  de 10.000 m3 par jour.           
Pour leur part, les représentants de la société civile de la wilaya d'Illizi ont présenté au Premier ministre lors de la rencontre, des doléances articulées, entre autres, autour des opportunités d'emplois, le renforcement des petites et moyennes entreprises de jeunes et la révision du code des marchés publics ainsi que de la conception des projets d'habitat pour les adapter aux spécificités des régions du Sud.

Sellal rencontre la société civile :
« Il n’y a pas de minorités, ni d’hostilité entre Algériens »

Devant les autorités locales, les élus et les représentants Gouvernement-visite-rencontre  M. Sellal a présidé une réunion élargie aux élus et les différents segments de la société civile, réunis dans l’enceinte de la salle de conférence de la wilaya. Il s’est encore astreint à un dialogue franc et sincère qui lui a permis de sérier et d’examiner autant que faire se peut, un ensemble de préoccupations de la population locale. Ce fut aussi une précieuse opportunité à l’effet d’explorer les possibilités idoines permettant de tracer la voie à un développement de plus en plus effectif dans une wilaya qui ne manque pas de potentialités. Ce fut également une occasion pour le Premier ministre d’évoquer devant cette nombreuse assistance, des réalités politiques, économiques et sociales inhérentes à la vie nationale.
Mais avant cela, et dans son traditionnel préambule de circonstance, M. Sellal a tenu à réitérer la sollicitude et l’affection que porte le Président de la République à l’égard des gens d’Illizi plus particulièrement et à l’adresse de la population du Sud dans son ensemble. Dans un élan spontané et massif, l’assistance a répondu par de chaleureux applaudissements pour prendre acte de ce sentiment fraternel de sollicitude qui l’a sensiblement touchée.
M.Sellal a rappelé combien les habitants de ce vaste Sud restent attachés quasi viscéralement à l’unité du pays, à sa cohésion. Cela fait partie de leurs traditions, de leurs mœurs et de leurs coutumes, a-t-il affirmé avec beaucoup de conviction. C’est d’autant plus vrai que les colonisateurs ont tenté vainement de briser cette unité indissociable mais en vain.
Le chef de l’Exécutif a rendu un vibrant hommage au Président de la République, qui grâce à sa direction des affaires de l’Etat, a propulsé l’Algérie au rang qui lui sied, notamment au sein de la communauté internationale qui lui réserve crédit et attention.    
Pas de minorités en Algérie
M. Sellal a vertement rejeté les allégations tendant à faire croire qu’il y a un problème de minorités dans notre pays. «Il n'existe pas de problème de minorités en Algérie et tous les Algériens sont un seul peuple et croient en un destin commun à tous », a-t-il clamé haut et fort, se faisant un devoir d’affirmer également qu’il  n’y a pas de problèmes qui soient propres au Sud et d'autres au Nord.
 Ce ne sont que des allégations relevant de la surenchère, des voix qui tentent d’accréditer ou de colporter auprès de l’opinion publique l’idée d’une prétendue division de la société algérienne. Or, a-t-il déclaré, on ne trouve nulle part, les manifestations d’hostilité entre Algériens.
Le Premier ministre a insisté, et ce n’est pas la première fois, sur la nature de l’Etat fondé sur les valeurs de pardon, de tolérance, la réconciliation et la concorde.
Ce faisant, il a encore fait par de sa profonde conviction en une Algérie stable. Cette stabilité reconquise au prix fort doit être sauvegardée. C’est la mission de l’Armée populaire nationale qui veille à s’acquitter de ce devoir comme il se doit.   
A l’adresse des jeunes d’Illizi, et des franges juvéniles des régions du sud, M. Sellal a indiqué que des mesures sont prises concernant l’emploi, les investissements, la création de centres de formation professionnelle à l’initiative de la compagnie Sonatrach.
Ces centres permettront de favoriser l’émergence d’une main d’œuvre qualifiée capable d’exercer des métiers spécifiques et utiles pour la région.
 Le Premier ministre a exprimé une réelle confiance en l’avenir de ces régions sahariennes qui doivent s’investir dans l’agriculture. Il a encore réitéré sa vision du développement basée sur la création d’entreprises, sur le sens de l’initiative. Des entreprises sainement gérées sont autant de facteurs de création d’emplois et de richesses.
M. Bouraib

M. Sellal inaugure un tronçon de 150 km de la RN-3 reliant Illizi à Djanet

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé, jeudi passé, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya d’Illizi, à l’inauguration  d’une tranche de 150 km de la RN-3 reliant les villes d’Illizi et de Djanet.
Inscrit au titre du programme de modernisation de cette route, pour un investissement de plus de 2,85 milliards de dinars ; ce projet, dont les travaux ont été lancés en août 2011, pour un délai de réalisation de 18 mois, devra contribuer  à la réduction des temps de déplacement et l’amélioration de la sécurité routière  entre Illizi, Bordj El-Haouès et Djanet, à la satisfaction des usagers de la  route.          
Selon les explications fournies à la délégation ministérielle, le projet,  qui fluidifiera le trafic routier et permettra de raccorder différentes communes et localités à la RN-3, va générer 30 emplois permanents et autant d’autres  temporaires.  M. Sellal a mis l’accent sur la nécessité de veiller à la maintenance de ce tronçon routier névralgique, avant d’appeler aussi à raccorder les zones  reculées au réseau des routes nationales. Sur site, un exposé a été présenté au Premier ministre sur les projets du secteur en perspective dans cette wilaya, dont la réalisation d’une nouvelle route entre Illizi et Bordj Omar Driss via Oued Samen sur 360 km, le renforcement de la RN-55 entre Bordj El-Haouès, Idelès et Hassi-Sirouenet sur 150 km, ainsi  que l’élévation du chemin de wilaya CW-472 reliant Ohanet à Laârache sur 175  km au rang de route nationale.
La wilaya d'Illizi compte, en matière d'infrastructures de base, un  réseau routier de 2.032 km de routes nationales, plus de 1.429 km de  chemins de wilayas, 37 km de routes communales et trois aéroports, en plus de  divers projets de modernisation de routes en cours de réalisation.

Visite du projet de station de déferrisation de l’eau

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a visité,  jeudi passé à Illizi, le site devant accueillir le projet de station de déferrisation  de l’eau de 10.000 m3/ jour, destinée à l’approvisionnement en eau potable  de la ville d’Illizi.          
D’un coût de 949 millions de dinars, le projet, livrable au second trimestre  de 2015, est appelé à améliorer la qualité de l’eau potable de la ville d’Illizi  et l’élimination du fer qu’elle renferme.          
Il est composé d’une tour d’oxygénation, d’un bassin de décantation,  d’une station de pompage, d’un filtre et d’un réservoir, et prévoit également  la réalisation d’un réseau de raccordement et d’un bloc administratif, selon  la fiche technique du projet.          
D’amples explications sur le projet ont été fournies au Premier ministre  qui a insisté sur le respect des délais de réalisation de ce projet appelé à  améliorer la qualité de l’eau potable et à en éliminer la couleur rougeâtre. Le secteur des ressource en eau d’Illizi dispose de 87 puits d’approvisionnement  en eau potable (AEP), 54 réservoirs d’une capacité de stockage globale de 20.640  m3, d’un réseau d’AEP de plus de 474 km, avec un taux de raccordement de 97%  de la population locale.          
Au volet de l’assainissement, le secteur, qui s’est vu accorder une  station de traitement des eaux usées, compte un réseau d’assainissement de plus  de 430 km, avec un taux de raccordement de 96%, selon une présentation de la  situation du secteur.
 

Une enveloppe complémentaire de 28,3 milliards de dinars pour la wilaya

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé, jeudi après-midi, une enveloppe complémentaire de 28,3 milliards de dinars en faveur de la wilaya d’Illizi, afin de renforcer son action de développement multisectoriel.          
Ce financement sera orienté vers la réalisation de 2.000 logements destinés à la résorption de l’habitat précaire et de 1.000 logements sociaux, l’étude, la réalisation et l’équipement de trois hôpitaux de 120 lits à Illizi, Djanet et Deb-Deb, ainsi que le renforcement du réseau de fibre optique à travers la  wilaya.          
Il permettra aussi de réaliser, entre autres, un programme de 6.000  m/l de forages pour le renforcement de l’approvisionnement en eau potable de différentes localités, ainsi que la réalisation de la RN-55 reliant, sur 150 km, les localités de Bordj El-Haouès et Sirouenet (Tamanrasset). L’annonce de ce programme complémentaire a été faite lors d’une réunion de travail élargie aux élus et représentants de la société civile, à l’issue d’une visite de travail d’une journée au cours de laquelle il a inspecté, lancé et inauguré une série de projets socio-économiques.         

Inspection du chantier du centre universitaire

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inspecté,  jeudi passé à Illizi, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya, les chantiers  de réalisation de 1.000 places pédagogiques et d’une cité universitaire de 500 lits.          Cet ambitieux projet de 1.000 places pédagogiques, qui s’est vu accorder,  au titre du programme spécial de développement du Sud, une enveloppe de 858,6  millions de dinars, prévoit la réalisation de 12 salles de cours, une bibliothèque, deux amphithéâtres de 200 et 300 places, et un pavillon administratif.          
Les infrastrutures réalisées dans le cadre de la première tranche du projet seront ouvertes lors de la prochaine année universitaire 2014/2015, selon  les explications fournies au Premier ministre. M. Sellal s’est également enquis du chantier de concrétisation, pour  une enveloppe de 850 millions de dinars, de la résidence universitaire de 500 lits,  répartie sur quatre pavillons.          
Cette cité est dotée d’un restaurant, d’un bloc administratif, d’une infirmerie, d’un foyer et d’une salle de sports.          
Cette structure universitaire devrait constituer le noyau d'un futur pôle universitaire dans la région et rapprocher les institutions de l’enseignement  supérieur des bacheliers de la région et leur épargner les longs déplacements  vers les autres régions du pays pour la poursuite de leur enseignement supérieur.          
Sur site, le Premier ministre a appelé les parties concernées à veiller  au respect du cachet architectural de la région dans la réalisation des installations  du projet et à l’ouverture, concernant le volet pédagogique, de spécialités  universitaires répondant aux besoins de la région, avec un intérêt particulier  pour les filières scientifiques et technologiques.          
M. Sellal a, en outre, mis l’accent sur la qualité des ouvrages pour ce qui concerne le reste à réaliser de ce projet de centre universitaire, et sur la mise en place de conditions d’hébergement adéquates pour les étudiants et des logements décents pour les enseignants.

Abdelmaled Boudiaf l’a annoncé
Prochaine reprise de l’importation de cornées

L'Institut Pasteur reprendra prochainement l'importation de cornées après un arrêt de plus d'une année, a a indiqué, jeudi passé, à Illizi, le  ministre de la Santé, la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek  Boudiaf.          
"L'Institut Pasteur autorisé par le ministère de la Santé reprendra prochainement l'importation de cornées de l'étranger (généralement des Etats-Unis) après un arrêt qui a duré plus d'une année", a déclaré Abdelmalek Boudiaf à  l'APS, en marge de la visite de travail et d'inspection du Premier ministre,  Abdelmalek Sellal, dans cette wilaya. Un appel d'offres sera lancé incessamment dans ce cadre, a précisé le ministre. "Ces cornées serviront aux greffes et devront atténuer les déficits que connaissent certains établissements de santé en Algérie en raison de la  forte demande et la rareté des cornées", a-t-il expliqué.  La reprise de cette opération intervient au moment où un avant-projet de loi a été préparé par le département d'Abdelmalek Boudiaf, portant création d'un établissement, basé à Alger, spécialisé dans la greffe de la cornée, a  relevé le ministre.         
 Il a également souligné la nécessité de sensibiliser l'opinion publique sur l'importance du don d'organes à travers, notamment l'implication du ministère des affaires religieuses du fait que la réticence des citoyens à faire don de leurs organes s'explique, entre autres, par des considérations religieuses.          
"Les dons d'organes et particulièrement le don de reins se font exclusivement entre les membres d'une même famille", a déploré le ministre de la Santé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions