lundi 24 septembre 2018 01:44:16

Logement promotionnel public : « 46.000 dossiers traités depuis le 15 février 2014 » affirme le DG de l’ENPI

L’ensemble des dossiers pour l’acquisition de logements promotionnels publics (LPP), soit 46.000 dossiers, ont déjà été traités, depuis le 15 février dernier, a souligné, hier, le directeur général de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI).

PUBLIE LE : 27-02-2014 | 0:00
D.R

L’ensemble des dossiers pour l’acquisition de logements promotionnels publics (LPP), soit 46.000 dossiers, ont déjà été traités, depuis le 15 février dernier, a souligné, hier, le directeur général de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI).

S’exprimant, hier, sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, M. Amar Guellati, a précisé que 38.000 demandes ont été acceptées et que 8.000 autres ont été rejetées pour différentes raisons.
Poursuivant ses propos, M. Guellati  fera savoir que l’ENPI envoie quotidiennement entre 500 et 800 ordres de versement aux futurs bénéficiaires. Pour ce qui est des dossiers rejetés, «  les souscripteurs peuvent introduire des recours dans un délai d’un mois qui seront traités à partir du mois de mai », indique le premier responsable de l’ENPI.
Interrogé sur le respect des délais de livraison de ces logements, l’invité de la rédaction a assuré que « toutes les conditions sont réunies — à commencer par le financement, les assiettes foncières — pour que ces logements soient livrés à la fin 2016, et pour certains au début du 1er trimestre 2017 ».

16.000 unités LPP mises en chantier à travers le territoire national dont 8.000 à Alger
Aussi, il annoncera que ce sont près de 16.000 logements promotionnels publics qui ont été mis en chantier à travers le territoire national. La moitié du nombre de ces logements lancés se situent au niveau de la capitale, indique ce responsable tout en notant que le taux d'avancement des travaux varie d'un site à un autre.    
« Nous sommes en phase de réalisation pour certains projets, en phase d’installation pour d’autres et en phase d’études et de lancement d’appels d’offres pour la dernière tranche. « Nous sommes à 16.000 logements lancés à travers le territoire national. Le reste du programme sera lancé d’ici la fin du premier semestre 2014 », a relevé le DG de l’ENPI. M. Guellati mettra en exergue que le lancement des programmes LPP a été facilité par la levée de la contrainte de la disponibilité du foncier, notamment dans la wilaya  d'Alger. « La contrainte liée au foncier au niveau d’Alger a été levée, en grande partie, avec le concours des autorités locales », a-t-il rappelé.
Abordant le suivi de l’opération de poursuite de réalisation de ces logements dont les délais de réalisation varient entre 24 à 30 mois, il soulignera que des bureaux d'études seront désignés pour assurer un suivi rigoureux des différents chantiers, ajoutant : « Nous serons intransigeants ».

Recrutement prochain de 600 universitaires pour les besoins des chantiers
En plus de ces bureaux d’études spécialisés qui auront la tâche et le rôle de suivre ses entreprises de réalisation, l’ENPI compte procéder, au niveau même de l’entreprise, au recrutement d’universitaires à travers tout le territoire national. Un appel à candidature va être lancé et l’entreprise va recruter entre 500 et 600 universitaires (architectes, ingénieurs ainsi que des diplômés d’autres spécialités pour le suivi du projet).  Interrogé sur le type architectural choisi pour les  futurs projets LPP, l'invité de la rédaction a affirmé qu'ils seront en fait constitués, en partie, par des immeubles de taille moyenne (de 5 à 9 étages), des logements semi-collectifs et de logements individuels. « Cette dernière catégorie d'habitat sera réservée aux wilayas du Sud  et des hauts plateaux » a-t-il précisé en assurant que les logements de ce type seront d'une qualité supérieure.         
Abordant le côté coût, le premier responsable de l'ENPI a rappelé que le montant du premier versement fixé initialement à un million de DA a été révisé à la baisse à 500.000  DA tout comme le second versement, prévu pour le courant de l'année 2015. Les souscripteurs peuvent conformément à la loi bénéficier d'un crédit  bancaire à un taux bonifié de 3%. Selon lui, le dispositif d'attribution des logements LPP fera l'objet  prochainement d'un décret, ajoutant que des critères « transparents » seront mis  en œuvre pour déterminer les priorités et les conditions d'affectation des logements.   
L’intervenant  a également confirmé que les 4.000 souscripteurs de logements AADL réorientés récemment vers le promotionnel public bénéficieront  d'une « priorité absolue » dans le traitement de leur dossier.
Il convient de rappeler, enfin, que le logement promotionnel public est un segment du logement  destiné aux acquéreurs dont les revenus cumulés varient entre les 108.000 et 216.000 DA. Figurent parmi les conditions pour prétendre à ce type de logement nombre de points, notamment : les souscripteurs ne doivent pas avoir possédé un logement, un lot de terrain destiné à l’habitation ou avoir bénéficié d’une aide financière pour la construction ou la réhabilitation d’un logement.
Il faut dire que cette formule suscite un grand engouement puisqu’il a été enregistré, le retrait de 60.000 formulaires de souscription.  Aussi, 46.000 dossiers ont été déposés.
L’opération de dépôt des dossiers a débuté en septembre 2013. Aujourd’hui, nombre de logements sont en phase de réalisation et les souscripteurs sont invités à récupérer leur ordre de versement pour bénéficier de ces logements qui seront livrés, à la fin 2016, et,  pour certains, au début du premier trimestre 2017. Et comme toutes les conditions sont réunies pour le respect des délais impartis, le citoyen n’en sera que mieux convaincu.
Soraya Guemmouri

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions