mercredi 19 septembre 2018 01:15:33

Le Premier ministre attendu aujourd’hui dans la wilaya d’Illizi : un chantier à ciel ouvert

Les nombreux projets dont a bénéficié la wilaya d’Illizi, ces dernières années, ont créé un véritable chantier à ciel ouvert dans cette contrée de l’extrême Sud-Est.

PUBLIE LE : 27-02-2014 | 0:00
D.R

Les nombreux projets dont a bénéficié la wilaya d’Illizi, ces dernières années, ont créé un véritable chantier à ciel ouvert dans cette contrée de l’extrême Sud-Est.

Un volume d’investissement de 142,78 milliards de dinars a été injecté par les pouvoirs publics, depuis 1999, pour l’impulsion de l’action de développement dans cette wilaya de près de 60.300 habitants répartis sur 3 daïras et 6 communes, dont 3 rurales. Située à quelque 2.000 km au sud-est d’Alger, Illizi, qui s’apprête à accueillir aujourd’hui, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s’est vue accorder, à la faveur des différents programmes de développement préconisés en direction des régions du Sud, une série de projets visant à la doter d’infrastructures de base, d’installations et d’équipements, socle d’un développement homogène et durable devant contribuer à l’amélioration des conditions de vie de sa population.          
Le secteur des ressources en eau, un des créneaux à l’impact  direct sur l’amélioration du cadre de vie du citoyen, a été consolidé par la  réalisation en cours de stations d’épuration des eaux usées (STEP) à Illizi et Djanet, d’une station de pompage, de quatre châteaux d’eau d’une capacité globale de 7.000 m3, et d’un réseau de distribution d’AEP long de 16 km.  
Le secteur a également bénéficié de projets d’un réseau d’assainissement de 25 km, de la réhabilitation de 10 km de réseau d’approvisionnement en eau  potable, de protection de la ville de Djanet des inondations sur 4,4 km, d’une  digue de 920 m pour la protection de la ville d’Illizi des inondations, en plus d’un projet d’AEP de Djanet à partir de la station de Tinghert, livrable au premier semestre de l’année prochaine.  
 Afin d’accélérer le processus de mise à niveau de la région et de mettre à la disposition des jeunes d’Illizi, à l’instar de leurs pairs dans d’autres contrées  du pays, les moyens d’accès à la pratique sportive, le secteur de la jeunesse et des sports a eu droit à une batterie de programmes et de projets répartis  équitablement entre les communes et zones reculées de la wilaya.  Ces projets portent sur la réalisation d’une piscine semi-olympique à In-Amenas, d’un complexe sportif de proximité, d’une salle omnisports et d’un centre d’accueil des athlètes à Djanet, le revêtement du stade municipal d’Azelouaz d’une pelouse synthétique, ainsi que la programmation d’une opération similaire pour le stade de la commune frontalière de Debdeb.                         
 Un pôle économique rentable   
Le secteur des hydrocarbures constitue la pierre angulaire de l’économie de la wilaya avec les nombreuses compagnies et firmes nationales et étrangères activant dans les domaines pétroliers et gaziers. Ce secteur ne cesse de se développer à la faveur des actions engagées pour l’exploitation des réserves énergétiques et minières, à l’instar de l’entrée  en production du projet d’El-Merk, dans le bassin de Berkine, inauguré en octobre dernier.
 L’opération vient à point nommé consolider les efforts de développement menés dans le domaine énergétique et portant sur le raccordement des villes  de Debdeb et Djanet au réseau de gaz naturel, la réhabilitation du réseau électrique, l’extension de la centrale de production d’électricité d’Illizi, ainsi que la réalisation d’une autre à In-Amenas et de deux mini-centrales électriques  dans les communes de Bordj Omar Driss et Bordj El-Haouès.            
Le musée à ciel ouvert du Tassili, riche en vestiges archéologiques, en plus d’innombrables et non moins importantes potentialités touristiques, éparpillées à travers le territoire de la wilaya, font partie des facteurs suscitant l’intérêt des touristes pour la destination Algérie et son grand Sud. Illizi propose, dans ce cadre, une panoplie de manifestations culturelles et touristiques, à savoir les fêtes socioculturelles, cultuelles et nationales, dont la fête annuelle locale de la Sebeiba et le festival de  chant et musique targuies.
 Dans le but de préserver le legs culturel local et accueillir les manifestations culturelles, le secteur de la culture a envisagé de renforcer ses installations par la réalisation en cours, à Djanet, d’un théâtre en plein air, dont les travaux tirent à leur fin, en plus de la concrétisation d’une bibliothèque à Illizi, actuellement réalisée à plus de 60%.  
La wilaya d’Illizi a bénéficié, dans le cadre de l’amélioration de la scolarisation, notamment en régions enclavées, de nouveaux établissements scolaires, en sus de logements de fonction pour assurer la stabilité du corps enseignant, alors que le secteur de la formation professionnelle s’est doté de projets d’un centre de formation dans la commune de Bordj Omar Driss et d’un internat de 600 lits pour celui de Bordj El-Haouès.         
 Ces efforts, allant dans le sens de l’épanouissement social, ont donné lieu également à la concrétisation du "rêve tant attendu" par la population locale, à savoir le centre universitaire, dont l’ouverture est prévue pour la prochaine saison 2014-2015. D’une capacité d’accueil initiale de 1.000 places pédagogiques  et d’une résidence de 1.000 lits, ce centre, accompagné de 70 logements de fonction pour les enseignants, devra épargner aux bacheliers de la région le déplacement vers d’autres établissements universitaires du pays pour la poursuite de leur cursus et permettre aussi aux filles de la région de poursuivre leurs études supérieures.  Concernant le secteur de la santé, de multiples actions allant dans le sens d’une meilleure couverture médicale des régions éparses et prise en charge des populations, ont été menées à travers la wilaya qui a bénéficié de projets de  réalisation de deux établissements publics hospitaliers (EPH) dans les communes de Bordj Omar Driss et Bordj El-Haouès, de 60 lits chacun, en plus d’un service de psychiatrie, et d’un centre intermédiaire pour la prise en charge des toxicomanes  à Illizi.
 D’autres projets de réalisation d’un service des urgences à Djanet et de deux centres de soins dans les localités d’Ohanet et Ihrir, viennent consolider les structures médicales de la wilaya.  
Au volet agricole, les pouvoirs publics entendent, dans le cadre de  la relance de ce secteur vital et alternatif aux hydrocarbures, lancer  une série de projets visant à impulser les différentes filières agricoles, dont  l’électrification des périmètres agricoles à travers l’extension du réseau de plus de 100 km de lignes, l’aménagement et l’équipement des forages d’irrigation,  l’ouverture de pistes agricoles et la réalisation de bassins d’irrigation.                  

Un  parc immobilier en pleine extension     
Illizi a par ailleurs connu, grâce aux différents programmes et projets accordés à la région, une nette amélioration en matière d’habitat, dont le parc est passé de 14.649 logements en 1999 à 21.696 unités en 2009, pour atteindre, à l’horizon  2014, un total de 31.976 logements.
L’intérêt que revêt le créneau de l’investissement dans la wilaya  d’Illizi, avec l’identification d’une assiette foncière de 1.785 hectares, s’est traduit par l’approbation, par le comité d’assistance à la localisation et de promotion de l’investissement et de régulation foncière (CALPIREF), de 49 dossiers d’investissement parmi un total de 103 dossiers proposés.          
Le réseau routier de la wilaya d’Illizi a lui aussi été renforcé ces  dernières années par des projets, en cours de réalisation ou en voie de  lancement, et susceptibles de désenclaver les régions reculées.          
Ces projets, qui auront un impact direct sur le développement  socioéconomique et touristique de la région, portent sur le dédoublement d’un tronçon de 40 km de l’axe reliant l’aéroport "Takhmert" d’Illizi à la sortie sud du chef-lieu de wilaya, la mise à niveau de l’aéroport international Zarzaïtine  d’In-Amenas, ainsi que la modernisation de la RN-3, sur l’axe reliant Illizi et Djanet (420 km) et la connexion des régions enclavées à cette route nationale.      
Cet essor, tous azimuts, que connaît la wilaya d’Illizi ne peut, cependant, occulter certaines difficultés auxquelles se heurtent certains projets de développement.  
Ces contraintes, entraînant systématiquement des retards d’exécution, sont afférentes à l’absence d’entreprises locales de réalisation, l’éloignement de la région des sources d’approvisionnement en matières premières pour la construction, le manque de main-d'œuvre qualifiée, la carence des bureaux d’études techniques spécialisés et l’insuffisance des enveloppes financières allouées à certaines opérations.

------------------------------

Cap sur le développement
Le Premier ministre se rend aujourd’hui   dans la wilaya d’Illizi, pour une visite de travail et d’inspection inscrite dans le cadre  de la mise en œuvre du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. M. Sellal va procéder à l'examen de l'état d'exécution et d'avancement, ainsi qu’à l’inauguration de plusieurs projets socio-économiques de cette wilaya du Sud-Est du pays.
Accompagné d’une importante délégation ministérielle, il aura à inspecter différents projets socioéconomiques relevant des  travaux publics, de l’habitat et de l’urbanisme, de l’énergie, de l’enseignement supérieur, de l’alimentation en eau potable, pour ensuite, tenir une réunion de travail élargie aux élus et représentants de la société civile, dans le cadre d’un dialogue interactif pour évaluer l’évolution du développement de cette wilaya et en corriger les insuffisances. Issue du découpage administratif de 1984, la wilaya frontalière d’Illizi, d’une superficie de près de 284.620 km2 pour une population avoisinant les 60.300 âmes, est structurée en trois daïras et six communes, dont trois communes rurales. L’intérêt des pouvoirs publics ne s’est jamais démenti à l’égard de cette wilaya qui a été bénéficiaire de pas moins de 16 nouveaux projets d'investissement, enregistrés durant l’année écoulée au niveau du guichet unique décentralisé relevant de l'Agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) d’Illizi.
Des  projets qui ont eu des retombées positives sur cette région de  l’extrême Sud-Est du pays.  Illizi, qui accueille le Premier ministre, en misant avec beaucoup d’espoir et de satisfaction, a les moyens de ses ambitions dans la mesure où il n’est pas excessif de lui prédire un avenir prospère en tant que futur pôle économique utile et rentable. En effet, le  secteur des hydrocarbures constitue un fer de lance de son économie avec les nombreuses compagnies et firmes nationales et étrangères qui travaillent  dans les domaines des hydrocarbures (pétrole et gaz).
Le secteur progresse à vive allure à la faveur des actions engagées pour l’exploitation des réserves énergétiques et minières. La culture et le tourisme culturel ont de sérieuses chances de se voir promouvoir avec un véritable musée à ciel ouvert qu’est le Tassili, riche de ses vestiges et de son patrimoine archéologiques.
La destination Algérie a, en cette occurrence, de précieuses opportunités pour les touristes nationaux et étrangers, à faire valoir notamment, en offrant toute une palette de manifestations culturelles et touristiques, à savoir les fêtes culturelles, cultuelles dont la fête annuelle de la « Sbeiba », un authentique forum séculaire, mystique et le festival de chant et musique targuis.  De telles potentialités ne peuvent, cependant, occulter des difficultés auxquelles se heurtent certains projets de développement. Des contraintes qui génèrent immanquablement des retards d’exécution.
Cette visite permet justement de remettre les pendules à l’heure avec les inévitables instructions, recommandations et autres directives que le Premier ministre aura à faire à l’adresse de tous les responsables locaux, les opérateurs économiques, le mouvement associatif et les citoyens, impliqués dans le processus de développement de leur région.
A ce titre, il convient de saisir la portée essentielle de ces déplacements incessants du Premier ministre dans toutes les wilayas du pays, dans le but de donner un sens concret à une politique de proximité étroite avec la population.
M. Bouraib
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions