lundi 24 septembre 2018 03:43:11

Le Premier ministre en visite de travail dans la wilaya de Boumerdès : « La technologie est la base du développement de l’Algérie »

Une enveloppe complémentaire de 36 milliards de DA octroyée pour achever et mettre en route les projets structurants inhérents à plusieurs secteurs de cette wilaya.

PUBLIE LE : 27-02-2014 | 0:00
D.R

De notre envoyé spécial : Fouad Irnatene

Une enveloppe complémentaire de 36 milliards de DA octroyée pour achever et mettre en route les projets structurants inhérents à plusieurs secteurs de cette wilaya.

Hôte de la wilaya de Boumerdès, le Premier ministre a réaffirmé l’engagement irréversible des institutions de l’État à «aller vers un développement meilleur en termes de technologie». Dans un message adressé à la famille universitaire, Abdelmalek Sellal dit que l’«avenir de l’Algérie est clair, il réside dans la technologie». L’importance du saut qualitatif que notre pays est en train d’effectuer dans ce sens, il a déclaré qu’«il est grand temps de rediriger les investissements futurs vers les secteurs dont on a besoin». Dans ses instructions adressées aux responsables de l’université de Boumerdès, le chef de l’Exécutif recommande du «pragmatisme» et de l’«organisation». Relevant les «insuffisances» dans certaines filières, à l’image de l’hydraulique, M. Sellal rassure que le gouvernement a pris des décisions pour combler le déficit du corps enseignant spécialisé. «Si le nombre d’enseignants algériens ne suffit pas, on fera appel à ceux des pays étrangers», explique-t-il, avant de préciser que l’Algérie «s’oriente vers certaines spécialisations de développement industriel». À cet effet, il recommande aux universités algériennes de «recourir à la coopération avec leurs homologues étrangères pour se mettre à niveau». Aussi, M. Sellal a mis en relief la nécessité de «former nos étudiants aux hydrocarbures, tels que le gaz de schiste dont l'Algérie recèle un potentiel important». La wilaya de Boumerdès doit se spécialiser dans la «formation d'universitaires en mesure de contribuer au développement industriel du pays et l'exploitation du gaz naturel et le pétrole au lieu de leur exportation, seulement, à l'état brut». Lors de son intervention faite à l’Institut de génie électronique et électrique, le Premier ministre rappelle que l’Algérie est classée 3e en réserves du gaz de schiste. Une prouesse qui doit nous mener à former dans nos universités davantage de cadres. «Il est impératif, aujourd’hui, de s’accrocher aux nanotechnologies.» Dans la même optique, M. Sellal a également donné des instructions fermes afin de préserver le statut de l’université de Boumerdès qu’il qualifie de «pôle d’excellence de technologies, lequel doit servir de modèle de développement en Algérie». Déplorant le «nombre excessif » de spécialités que renferme cette université, l’hôte de Boumerdès insiste auprès de différents responsables locaux sur une meilleure gestion. «Je ne veux pas du saupoudrage», déclare-t-il. Et d’ajouter : «Il est inacceptable qu’il y ait inadéquation entre les universités et le marché de l’emploi.» À propos de l’université, la rectrice a fait savoir, en termes de chiffres, que 984 étudiants sont inscrits en post-graduation, dont 75 en doctorat LMD. Cette enceinte dispose de 21 laboratoires destinés à 636 chercheurs. Il y a également lieu de préciser dans ce sens que 45 conventions ont été concrétisées.

Une centrale électrique pour alimenter 8 wilayas
Procédant au lancement du chantier de réalisation d’une mégacentrale électrique de 1.131 mégawatt à Cap Djinet  Abdelmalek Sellal a insisté sur le respect des délais de réalisation de ce «projet économique vital», dont le taux d’avancement des travaux a atteint 20%. Il a également appelé à l’exploitation «rationnelle et économique» des  divers services qui en découleront et au recours à une main-d’œuvre algérienne qualifiée pour sa gestion. Une assiette foncière de plus de 16 ha a été dégagée pour accueillir cet ouvrage dont l’investissement global est de 82 milliard de dinars. En fonctionnant au gaz naturel, cette mégacentrale électrique alimentera en électricité 8 wilayas : Alger, Boumerdès, Blida, Tizi Ouzou, Bouira,  Bordj Bou-Arréridj et Sétif. Une fois achevée, cette station permettra de créer 400 emplois permanents. À Thénia, le Premier ministre a procédé à l’inauguration officielle du nouvel hôpital de la ville. D’une capacité de 120 lits, cet établissement public hospitalier a été réalisé pour un coût de plus de 1,3 milliard DA. Doté de plusieurs spécialités médicales et chirurgicales, et d’un plateau technique performant, cet EPH a pour vocation de dispenser des soins de proximité et de contribuer à la décongestion des structures de santé de la wilaya.  Dans ce contexte, il convient de rappeler que Boumerdès dispose de trois grands hôpitaux, implantés dans les communes de Bordj Menaïel, Dellys et Thénia, et d’un service des urgences  médicales au niveau du chef-lieu de wilaya.

49.000 logements en quatre ans
Lors de cette visite, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s’est rendu aussi au chantier de 1.200 logements publics locatifs (LPL) en réalisation dans la ville de Bordj Menaïel. Ce projet urbain occupant plus de 400 ha, dont le taux d’avancement des travaux a atteint 35%, prévoit la construction d’au moins 70.000 logements de différentes formules. De 1999 à 2009, relèvent des responsables locaux, il a été réalisé dans la wilaya de Boumerdès, près de 23.800 logements de différentes formules, dont plus de 4.000 logements sociaux, 2.500 logements participatifs, 1.900 unités de location vente, 2.800 logements ruraux et 5.700 autres de type évolutif. Pour le quinquennat 2010-2014, il a été prévu la réalisation de 49.000 unités de différents types, dont 20.800 unités sont en cours de réalisation.
Le Premier ministre a insisté sur la nécessité d’adopter un «plan d’urbanisation répondant aux besoins et aux aspirations des citoyens à un cadre urbain homogène». D’autre part, M. Sellal a exhorté les responsables locaux à rapprocher les établissements scolaires et les crèches des lieux d’habitation, ainsi que la création d’espaces verts. À ce titre, il dit : «L’Algérie est un peuple uni et unifié, et cela doit se concrétiser à travers le mode de vie dans nos cités.» Sur la plan agricole, le Premier ministre a insisté sur l’importance d’achever l’opération d’octroi des titres de concession des terres agricoles, relevant du domaine privé de l’État, aux agriculteurs, avant le mois de juillet prochain. M. Sellal s’est félicité des efforts déployés localement dans le secteur,  notamment en matière de production et de stockage de la pomme de terre, ainsi que de production de lait, passée de 4 millions de litres en 2004 à 22  millions de litres en 2013.
Il y a lieu de signaler, à la fin, que la wilaya de Boumerdès s’est vue doter d’une enveloppe complémentaire de 36 milliards de DA octroyée par le Premier ministre, à l’issue de sa visite, pour achever et mettre en route les projets structurants inhérents à plusieurs secteurs tels que celui de la Santé, de l’Hydraulique, de l’Habitat, de la Jeunesse et des Sports, de l’Énergie et de l’Enseignement supérieur.
F. I.

-------------------------------

Un programme complémentaire de 36 milliards de DA        
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé, hier, un programme complémentaire de 36 milliards de Da, dont 2 milliards Da sous forme de programmes communaux de développement  (PCD), au profit de Boumerdès. L’enveloppe financière est destinée au financement de plusieurs  projets de développement local et à l’amélioration des conditions de vie des  habitants de la wilaya, a souligné M. Sellal, au cours d'une réunion avec les autorités, les élus locaux et les représentants de la société civile. Quatre milliards de Da seront consacrés, selon M. Sellal, à la rénovation de plusieurs villes de la wilaya, a-t-il encore indiqué, ajoutant que le programme complémentaire servira également au financement de projets dans les secteurs de l’Habitat, des Travaux publics, des Ressources en eau, de la Poste et des  télécommunications, de la Santé, de la Jeunesse et des Sports et des Transports. 8.000 nouveaux logements destinés au relogement des victimes du séisme de mai 2003, qui occupent toujours des chalets et 2.000 nouvelles aides à l’habitat rural ont été inscrits au profit de la wilaya, a affirmé M. Sellal, appelant à la signature de convention de gré à gré avec des entreprises de réalisation afin d’entamer les travaux dans les trois mois à venir. Une enveloppe de 107 millions Da a été, en outre, consacrée à des aides au profit des associations activant dans la wilaya. La wilaya de Boumerdès a bénéficié, de 1999 à 2013, d’une enveloppe globale estimée à 350 milliards Da pour la mise en œuvre de 3.400 projets de développements dans divers secteurs.
APS        

-------------------------------

Abdelmalek Sellal rencontre la société civile :
« Le retard accusé suite aux grèves n’aura aucun effet négatif sur les lycéens »
M. Sellal a affirmé que «notre pays est dans l’obligation de reconnaitre et de préserver les hommes qui sont déterminés à poursuivre le combat».
Le Premier ministre, lors de sa rencontre habituelle avec la société civile, a rassuré les lycéens que le retard causé par les grèves n’«aura aucun effet négatif sur leur scolarité». À cet effet, il rassure que «le programme scolaire se poursuivra» et «les vacances ne seront pas reportées». Dans ce contexte, Abdelmalek Sellal précise que sa rencontre avec le ministre de l’Éducation nationale a été conclue par la prise de décisions importantes qui évitent «toute perturbation pour nos enfants». À propos des cours de rattrapage, le chef d’Exécutif fera savoir qu’ils seront «garantis sans altérer aux journées de repos». Connu pour son franc-parler, M. Sellal appelle au «dialogue», qu’il considère comme la «meilleure solution». Un dialogue, promet-il, qui sera élargi à tous les syndicats relevant du secteur. «Le gouvernement est déterminé à régler les problèmes des lycéens et des enseignants», ajoute-t-il. Dans un autre contexte, M. Sellal a souligné que «l’Algérie est un pays de réconciliation», sous les applaudissements d’une assistance nombreuse. Faisant part de l’évolution qu’a connue la wilaya, ainsi que d’autres villes du territoire, en matière de sécurité, le Premier ministre indique qu’il s’agit bel et bien de l’«œuvre du Président Bouteflika».  Les différentes politiques menées par le Chef de l’État «ont permis à notre pays entier de rétablir sa stabilité». Se félicitant de la place qu’occupe aujourd’hui l’Algérie, l’hôte de Boumerdès a précisé que sa présence au Tchad pour participer aux travaux de la réunion du Comité de haut niveau de l’Union africaine, en sa qualité de représentant spécial du Président, intervient suite à de fortes sollicitations des autres pays qui reconnaissent le rôle pionnier de l’Algérie dans les conflits qu’a connus le continent.  Répondant à certaines allégations qui  doutent de l’état de santé du Président, M. Sellal s’est montré «catégorique» en affirmant que notre pays est «dans l’obligation de reconnaître et de préserver les hommes qui sont déterminés à poursuivre le combat». Et de prévenir contre les répercussions «néfastes et les dangers» que peuvent en découler de ces dérapages verbaux. «On n’est pas habitué à cette culture de nuire à l’autre», poursuit le Premier ministre. Par ailleurs, M. Sellal, rappelant le tragique et douloureux séisme de 2003, souligne que la wilaya de Boumerdès a bénéficié d’«importants programmes». Mieux, et dans l’objectif de reloger toutes les victimes dudit sinistre, l’État a programmé 12.000 logements, dont 4.000 sont en cours. Pour les 8.000 restants, M. Sellal a donné de fermes instructions pour les entamer dans les trois mois à venir. Abordant, d’autre part, le défi du savoir, le chef de l’Exécutif insiste sur la formation de générations «de technologies». À cet effet, il a fait part de «la détermination du Chef de l’État qui a permis d’impulser une nouvelle dynamique au secteur de l’Enseignement supérieur». Dans ce registre, il souligne que l’université de Boumerdès doit se hisser en grand pôle technologique.
Fouad I.

-------------------------------

Sellal : « L'Algérie tend la main à tous ses enfants »
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé, hier à Boumerdès, que l'Algérie, qui est devenue "une référence", grâce à sa  politique de réconciliation nationale, "tend toujours sa main à ses enfants". Lors de sa rencontre avec la société civile, à l'issue de sa visite  d'inspection dans la wilaya de Boumerdès, M. Sellal a appelé les rares terroristes qui activent encore dans cette région à "revenir à la raison", soulignant  que "la main de l'Algérie est toujours tendue à tous ses enfants".
Il a estimé, à cette occasion, que l'Algérie est devenue "une référence, grâce à sa politique de concorde et de réconciliation nationale qui ont favorisé le retour de la paix et de la stabilité". "Nous voulons la réconciliation et le bien" pour tous, a-t-il ajouté.           
M. Sellal a noté que le peuple algérien, qui en a fini avec "les années difficiles", connaît, aujourdhui, "progrès et prospérité", saluant  "la politique judicieuse" du Président de la République Abdelaziz  Bouteflika qui a "permis le retour de la sécurité et de la stabilité dans tous les coins du pays, y compris Boumerdès qui a vécu les pires afffres durant les années 1990".          
"Grâce aux efforts du Président Bouteflika, le pays a renoué progressivement avec la sécurité, et son économie a atteint le niveau escompté, et nous sommes capables de faire mieux", a-t-il soutenu.           
"Grâce à la politique adoptée par le Président de la République, la voix de l'Algérie est désormais écoutée au plan international", a-t-il encore indiqué, rappelant qu'il se rendra vendredi prochain au Tchad en tant que représentant du Chef de l'État, une preuve, a-t-il dit, du "role que joue l'Algérie en Afrique".           
M. Sellal a par ailleurs souligné que "la stabilité dont jouit l'Algérie est désormais une réalité, et si nous aspirons à davantage de stabilité, nous devons préserver les hommes qui sont capables de la garantir". "Le desespoir n'est pas le propre des Algériens et la politique de rancœur ne nous ménera pas loin", a-t-il insisté.         
Le gouvernement a décidé de confier, dans le cadre du simple gré à gré, des projets de réalisation de logements et d'infrastructures publiques qui seront lancés dans les trois prochains mois", a-t-il fait savoir.           
"Ériger la wilaya de Boumerdès en pôle universitaire d'excellence dans les technologies nouvelles requiert de nouvelles compétences et technologies", a-t-il encore soutenu. 

--------------------

M. Sellal inaugure le nouvel hôpital de Thenia

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé hier, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya de Boumerdès à l’inauguration officielle du nouvel hôpital de Thenia, mis en service durant l’année écoulée.  

Cet établissement public hospitalier (EPH), d’une capacité de 120 lits, a été réalisé par une entreprise étrangère — sur les décombres de l’ancien hôpital détruit par le séisme de mai 2003 qui avait affecté la région — pour un coût de plus de 1,3 milliard de dinars. Son équipement a nécessité la mobilisation d’une enveloppe de plus de 1 milliard de dinars. Doté de plusieurs spécialités médicales et chirurgicales et d’un plateau technique performant, dont des moyens d’imagerie médicale, cet hôpital a pour vocation de dispenser des soins de proximité et de contribuer à la décongestion des structures de santé de la wilaya, ainsi que d’épargner aux malades de fastidieux et onéreux déplacements vers les hôpitaux d’autres wilayas. La wilaya de Boumerdes dispose de trois grands hôpitaux, implantés dans les communes de Bordj Menaiel, Dellys et Thenia, et d’un service des urgences médicales au niveau du chef-lieu de wilaya. La carte sanitaire de la wilaya englobe, également, 40 polycliniques et 100 salles de soins pour répondre aux attentes d’une population estimée à plus de 800.000 habitants. Lors de sa visite à cette nouvelle structure hospitalière, M. Sellal a insisté auprès de ses responsables sur la nécessité d'assurer une bonne couverture médicale et sanitaire aux malades et à la population locale.

----------------------------------

Mise en service d’un projet d’AEP de 8 communes
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé hier, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya de Boumerdes, à la mise en service d’un projet d’alimentation en eau potable de huit communes de cette wilaya, à partir de la station de dessalement de l’eau de mer de Cap Djinet. Les communes concernées par ce projet de renforcement de leur approvisionnement en eau potable sont Cap Djinet, Dellys, Sidi Daoud, Afir, Bordj Menail, Legata, Zemmouri et Thenia. Mise en service en 2012, la station de dessalement de l’eau de mer de Cap Djinet a été réalisée pour un coût de près de 10 milliards de dinars. L’objectif fixé à travers ce projet consiste à couvrir, à l’horizon 2030, les besoins en cette ressource vitale de plus de 400.000 habitants. Ces communes ont été raccordées à cette station par un réseau d’équipements comprenant des canalisations sur une longueur de 105 km, 26 réservoirs de différentes capacités ainsi que six stations de pompage. Ce projet fait partie d’un programme global, inscrit au titre du PSD 2009, visant à raccorder plusieurs communes de la wilaya à cette station, par trois conduites principales. La seconde ligne de conduites, en cours de réalisation, relie cette station à Bordj Menaiel, avec des ramifications vers des communes du sud-est de la wilaya, alors que le troisième couloir, en cours de réalisation, desservira les communes de Zemmouri et de Boumerdes. L’exploitation de ce projet dans sa totalité nécessite la réalisation d’un ensemble de grands réservoirs, dont la capacité unitaire varie entre 10.000 et 40.000 m3, en plus de réservoirs de moindres contenances. Une opération complémentaire, en cours d’exécution, s’est greffée sur ce projet pour l’approvisionnement en eau potable de 23 autres villages. Cette opération nécessite la réalisation de 56 km des conduites et 28 réservoirs d’une capacité variant de 500 à 5.000 m3.

----------------------------------

Le Premier ministre préconise le dialogue pour régler les problèmes de l'Education 
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé hier depuis Boumerdes à résoudre par le dialogue les problèmes que connaît le secteur de l'Education, soulignant la disponibilité du gouvernement à collaborer avec les syndicats accrédités pour lever les obstacles.   «Nous sommes convaincus que le dialogue apporte la solution aux problèmes du secteur de l'Education et nous sommes par conséquent disposés à dialoguer avec les syndicats reconnus», a affirmé M. Sellal lors d'une rencontre avec la société civile de Boumerdes au terme de la visite d'inspection qu'il a effectuée dans cette wilaya. «Le gouvernement est disposé à prendre toutes les mesures pour résoudre  les problèmes des enseignants et des élèves mais la priorité est au dialogue», a-t-il dit. Le Premier ministre a saisi cette opportunité pour rassurer les lycéens  et leurs parents en affirmant que «la grève dans les établissements de l'Education n'aura aucune incidence sur leurs études et leurs résultats et que les épreuves du baccalauréat se dérouleront normalement". «J'affirme solennellement que les élèves auront leurs vacances comme prévu et que les programmes scolaires seront dispensés tel que prévu», a-t-il poursuivi, soulignant que «les examens de fin d'année se dérouleront normalement» et que «nos enfants ne subiront aucun impact négatif». «L'Algérie qui a fait la plus grande révolution du XXe siècle peut opérer une relance intellectuelle et scientifique au XXIe siècle, et tel est l'objectif de tout Algérien fidèle aux sacrifices des nos glorieux chouhadas», a-t-il ajouté.                  APS

----------------------------------

M. Sellal insiste sur l'achèvement des titres de concession des terres agricoles avant juillet …
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a insisté hier à Boumerdes lors d’une visite de travail et d’inspection, sur la nécessité d’achever l’opération d’octroi des titres de concession des terres agricoles, relevant du domaine privé de l’Etat, aux agriculteurs, avant le mois de juillet prochain.     
A l’occasion de deux exposés qui lui ont été présentés sur les secteurs de l’Agriculture et des Forêts à la station de dessalement de l’eau de mer de Cap Djinet, M. Sellal a affirmé que la finalisation de cette opération d’octroi des titres de concession permettra aux exploitants agricoles de travailler dans de meilleures conditions.     
Environ 1.800 titres de concession ont été octroyés dans la wilaya de Boumerdes, sur un total de 5.293 dossiers déposés à cet effet. M. Sellal s’est félicité des efforts déployés localement dans le secteur, notamment en matière de production et de stockage de la pomme de terre, ainsi que de production de lait, passée de 4 millions de litres en 2004 à 22 millions de litres en 2013.  Le Premier ministre a appelé les agriculteurs à s’organiser à travers la création de coopératives professionnelles afin de leur faciliter l’accès aux opérations de soutien de l’Etat.     
M. Sellal a, par ailleurs, exhorté les responsables des Forêts à fournir davantage d’efforts en termes d’extension des surfaces forestières, estimant que le secteur des forêts «doit revenir à sa mission principale, celle relative au développement des forêts et laisser l’agriculture à ses professionnels».

… et sur l’orientation de l’université de Boumerdès vers les sciences exactes et la technologie 
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a insisté, hier lors de sa visite de travail dans la wilaya de Boumerdes, sur la nécessité d’orienter la formation au sein de l’université M’hamed-Bouguerra vers les sciences exactes et la technologie.     
Lors d’un exposé qui lui a été présenté sur cette université au niveau de l’institut de génie électrique et électronique, M.Sellal a affirmé que l’Algérie se dirige vers certaines spécialités liées au développement industriel et technologique, d’où la nécessité, a-t-il dit, d’orienter les meilleurs bacheliers vers des études en économie verte, la transformation du gaz et les changements climatiques.     
M. Sellal a également mis l’accent sur la nécessité d’orienter la formation au niveau de l’Institut de génie électrique et électronique vers plus de spécialisation dans les domaines de l’économie verte, ajoutant que l’université M’hamed-Bouguerra constitue un pôle d’excellence en matière de sciences et des technologies ainsi qu’un réservoir de compétences.     Le Premier ministre a rappelé que l’Etat a pris des mesures de soutien aux universités, leur permettant de recruter des enseignants spécialistes étrangers, en cas de besoin, dans diverses spécialités.L’Institut de génie électrique et électronique a été créé en 1976, sous l’appellation de l’institut national de l’électronique et l’électricité, et a été rénové en 2011, après avoir été attaché à l’université de Boumerdes afin d’augmenter sa capacité d’accueil, estimée actuellement à 2.000 places pédagogiques.La formation dans cet institut, aujourd’hui considéré comme un pôle d’excellence en matière de formation en génie électrique et électronique et dont la réalisation a nécessité la mobilisation d’une enveloppe dépassant 700 millions de dinars, est dispensée en langue anglaise.      

----------------------------------

Inspection du projet de stade à Bordj Menaiel 
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui effectue, mercredi, une visite de travail dans la wilaya de Boumerdes, a inspecté, les travaux de réalisation d’un stade de football de 10.000 places extensibles, au niveau de la ville de Bordj Menaiel.Située à la sortie nord de la ville de Bordj Menaiel, au sein d’un projet de pôle urbain intégré, cette infrastructure sportive est implantée sur un site de 10 ha. Inscrit au titre du programme sectoriel 2008, ce projet comporte plusieurs structures d’accompagnement, telles que des aires d’entraînement, une piste d’athlétisme, une salle de séjour et une autre pour les sports collectifs.
Très attendu par les adeptes du football, ce stade contribuera, à sa concrétisation, à redorer le blason de l’équipe de la Jeunesse sportive de Bordj Menaiel (JSBM), «Les Coquelicots», qui avait fait les beaux jours de Bordj Menaiel, du temps des Tonkin et des Amrous et autres footballeurs talentueux, où la JSBM était pensionnaire du championnat national de division Une, avant de dégringoler en division inférieure. M. Sellal a accordé une enveloppe supplémentaire de 1,6 million de dinars au titre d’une deuxième tranche destinée à la poursuite des travaux de cet équipement sportif.
Il a exhorté les responsables chargés de la réalisation de ce projet à adopter une exploitation idoine de l’assiette foncière destinée à ce stade, à revoir l’assiette consacrée à une aire de stationnement de véhicule de 2.500 places et à y introduire des espaces verts. La réception provisoire de ce projet est prévue en fin 2015. La ville de Bordj Menaiel dispose actuellement d’un stade communal, le stade Salah Takdjrad, en l’occurrence, d’une capacité de 3.000 places où évoluent deux équipes locales, en plus de deux autres équipes-écoles de football.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions