lundi 24 fvrier 2020 06:43:24

Alger en chantier : Le grand lifting

La capitale est en plein chamboulement : les pouvoirs publics sont déterminés à lui restituer son lustre d’antan et son statut de capitale digne de ce nom.

PUBLIE LE : 27-02-2014 | 0:00
D.R

Les Algérois n’en finissent pas de vivre au quotidien des désagréments dus à de multiples chantiers lancés par les services compétents de la wilaya d’Alger : récupération et ouverture de nouveaux parkings, réfection de trottoirs, opération d’embellissement, chaulage et autre peinture, bref toute la panoplie devant  redorer une capitale qui n’est plus ce qu’elle était… l’essentiel est de constater ce regain d’intérêt vis-à-vis de la gestion globale d’une capitale qui a vécu ses moments de gloire. Faut-il rappeler cette époque, par exemple, La Casbah recevait un flux touristique considérable en provenance des quatre coins du monde, constituant une source de rentrées en devises plus qu’appréciable, mais bon il ne s’agit pas non plus de faire dans le passéisme primaire ou quelque nostalgie de circonstance. Il s’agit davantage de penser présent et avenir puisque l’investissement colossal consenti pour redorer le lustre de la capitale autorise tous les espoirs. En effet, des milliards de dinars ont été injectés au profit de l’embellissement de la capitale qui pourra ainsi se hisser au niveau des espérances communes et recouvrer partant toute sa superbe d’antan  grâce donc à ce nouvel habillage en conformité avec son rang et sa beauté indéniable, pour que la fameuse Alger la Blanche ô combien justifiée revienne au-devant de la scène et des préoccupations essentielles. On se rappelle qu’il y a un peu plus d’un quart de siècle, les responsables de l’époque, dans le cadre du fameux « Coville », convoqué pour instruire qui de droit sur la gestion des villes même le maire de New York parmi les invités de marque a tenu à signer sa présence ô combien significative. Conférant ainsi à cet événement un cachet exceptionnel pour ainsi dire, mais depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts parce que précisément le pays avait d’autres urgences à affronter, notamment un terrorisme particulièrement meurtrier, avant que les choses ne reviennent à la normale au grand soulagement de tous ceux qui aiment ce pays. Toujours est-il revoilà donc relancé un vaste chantier dont on attend donc essentiellement à ce qu’il transfigure littéralement la capitale d’autant plus qu’il y a déjà l’acquis du métro qui confère à la cité quoi qu’on dise les prémisses et balbutiements d’une capitale en devenir latent….
A. Zentar

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions