dimanche 22 septembre 2019 06:58:03

Le MAE rapatrie une famille algérienne de Centrafrique : "Une opération qui a nécessité un travail colossal "

Une famille algérienne originaire de Touggourt, installée depuis plusieurs années en Centrafrique, a été rapatriée, hier, par le ministère des Affaires étrangères.

PUBLIE LE : 24-02-2014 | 23:00
Ph : T.Rouabeh

Une famille algérienne originaire de Touggourt, installée depuis plusieurs années en Centrafrique, a été rapatriée, hier, par le ministère des Affaires étrangères.  

La famille Larbaoui, composée de 15 personnes, dont de jeunes enfants, a été accueillie à l’aéroport Houari-Boumediène par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, M. Abdelaziz Benali Chérif, et des cadres du ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine. Visiblement affectés par les violences et l’anarchie du fait de la guerre civile qui prévaut en Centrafrique, les membres de la famille Larbaoui, n’ont pas voulu s’exprimer. Dans une déclaration à la presse, le porte-parole des AE  a indiqué que « le rapatriement de cette famille a nécessité plus d’un mois et demi d’efforts inlassables » au regard de la situation qui prévaut en Centrafrique et que « cette opération a nécessité la collaboration de plusieurs représentations diplomatiques, dont celle du Cameroun, du Tchad, de Turquie et d’autres institutions ici à Alger, notamment le ministère de la Solidarité nationale. » Ce travail a été chapeauté par le ministre des Affaires étrangères. « C’est la preuve, dira-t-il, que l’Etat algérien est mobilisée et au service de ses ressortissants », selon M.  Benali Chérif cette famille a beaucoup souffert. « C’est une famille qui a été éprouvée par les évènements. Ses membres ont été, dans un premier temps, recueillis dans un camp à Bangui, puis l’Algérie a essayé de les exfiltrer par le Cameroun », il poursuivra en affirmant qu’un « travail colossal a été fait pour assurer la réussite de cette opération. » Il rappellera que le rapatriement s’est fait en deux temps, puisque la famille a été d’abord exfiltrée vers N’djamena, la capitale tchadienne avant de s’envoler vers  Istanbul, pour être enfin rapatriée vers Alger. Mais pour M. Benali Chérif l’essentiel étant que cette famille est aujourd’hui à Alger. Cette opération est, selon lui, plus qu’une opération humanitaire, elle obéit aux engagements de l’Etat algérien de venir en aide à tous ses ressortissants. « Dès que nous avons eu l’information par le biais d’autres Algériens, puisque nous n’avons pas d’ambassade à Bangui, la machine diplomatique a été actionnée. » « Il n’y a aucun autre Algérien en Centrafrique. » M. Benali Chérif  a néanmoins tenu à indiquer que cette opération de rapatriement fait partie des centaines d’opérations effectuées à ce jour par le ministère. « C’est un travail qui a toujours été fait avec dévouement par tous les fonctionnaires des Affaires étrangères et les services diplomatiques à l’étranger. Ces opérations ont toujours été au cœur même de nos prérogatives qui ont toujours été menées sous la supervision directe du ministre.»
Nadia K.



 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions