dimanche 08 dcembre 2019 05:24:00

Téléphonie mobile : La technologie 5G révolutionnera le trafic de données

La technologie mobile cinquième génération (5G) qui doit prendre le relais de la 4G d'ici 2020, révolutionnera le trafic de donnée sur appareils mobiles avec l'arrivée en force des objets connectés, révèle une étude de l'équipementier télécom américain Cisco.

PUBLIE LE : 24-02-2014 | 0:00

La technologie mobile cinquième génération (5G) qui doit prendre le relais de la 4G d'ici 2020, révolutionnera le trafic de donnée sur appareils mobiles avec l'arrivée en force des objets connectés, révèle une étude de l'équipementier télécom américain Cisco. Le trafic de données sur appareils mobiles sera multiplié par 11 d'ici à 2018 dans le monde, mais le trafic de données généré par les connexions M2M (Machine to Machine, entre une montre connectée et un frigo par exemple) dépassera celui généré par tout type de téléphones dès 2015, indique Cisco. Il faudra "1.000 fois plus de capacités dans les systèmes de radio mobile d'ici 2020" car le défi est "d'être capable de satisfaire 10.000 fois plus de trafics par rapport à 2010", avec l'augmentation du nombre d'objets connectés tout en réduisant le temps de latence à "quasi zéro", explique-t-on chez l'équipementier finlandais NSN (Nokia Solutions and Networks). Beaucoup de ces objets ne vont transmettre que très peu de débit, car ils ne serviront qu'à collecter quelques données, mais "l'ensemble sera considérable", ajoute-t-on. "La 5G sera mise en service à partir de 2020 et il y aura un déploiement un peu plus massif à partir de 2025", expliquent les experts du Haut débit mobile à l'Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe (Idate). En effet, l'enjeu industriel est énorme dans un monde dominé par le mobile.
La dernière grande réussite européenne dans l'univers mobile date de la création de la norme GSM (2G) à la fin des années 90. Fin 2013, la commission européenne a lancé le 5G PPP, un partenariat public-privé dédié au développement de la technologie 5G, avec des équipementiers et des opérateurs européens.
La Commission européenne y a alloué 700 millions d'euros jusqu'à 2020 qui seront complétés par la même somme venant du secteur privé. Au-delà de la guerre commerciale à venir, les équipementiers télécoms comme les constructeurs de terminaux ont le souci d'arriver d'ici là à une standardisation des normes technologiques utilisées pour obtenir "des économies d'échelle et la possibilité d'une itinérance globale", souligne-t-on chez Ericsson. C'est l'objectif du projet Metis qui réunit 29 partenaires, dont des opérateurs comme Orange ou Telefonica et des équipementiers tels qu'Ericsson, Alcatel-Lucent ou le chinois Huawei, qui a de son côté annoncé à l'automne dernier qu'il allait dépenser 600 millions de dollars dans la Recherche et le Développement pour les technologies 5G d'ici à 2018. Barcelone accueille dimanche le congrès mondial de la téléphonie mobile qui réunira pendant 4 jours quelque 50.000 professionnels de l'industrie des communications mobiles venus présenter les nouvelles tendances et perspectives du secteur.
APS
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions