samedi 22 septembre 2018 01:24:18

Attentat suicide dans l’est du Liban : 3 morts et 16 blessés

Deux soldats et un civil ont été tués samedi dans un attentat suicide à la voiture piégée contre un barrage de l’armée à Hermel, dans l’est du Liban, a déclaré un responsable médical sous couvert de l’anonymat.

PUBLIE LE : 24-02-2014 | 0:00
D.R

 Deux soldats et un civil ont été tués samedi dans un attentat suicide à la voiture piégée contre un barrage de l’armée à Hermel, dans l’est du Liban, a déclaré un responsable médical sous couvert de l’anonymat. L’attaque a fait trois morts, deux soldats et un civil, et 16 blessés, dont cinq soldats, a précisé le responsable médical. Auparavant, une source de sécurité avait fait état de deux morts et d’un nombre indéterminé de blessés. Le barrage visé est situé à l’entrée de Hermel, le théâtre ces derniers mois de nombreuses attaques liées au conflit en Syrie, et les voitures y sont régulièrement arrêtées et fouillées par l’armée. Juste après l’attaque, la police militaire a imposé un périmètre de sécurité à Hermel, à la recherche de suspects et d’éléments pour l’enquête, selon l’agence nationale ANI. Les autorités judiciaires ont également ordonné un examen ADN sur les restes du kamikaze, a ajouté l’ANI.
Les jihadistes du «Front al-Nosra au Liban» ont revendiqué l’opération. «Dans une opération de martyre bénie, la zone de Hermel a été frappée samedi», indique sur Twitter cette organisation terroriste, considéré comme une branche d’un groupe lié à El-Qaïda qui combat l’armée du président syrien Bachar al-Assad. Ce groupe avait déjà revendiqué plusieurs attentats, à Hermel et dans d’autres fiefs du Hezbollah. Il s’était fait connaître en décembre dernier en revendiquant des attaques à la roquette, également sur Hermel.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions