mercredi 12 aot 2020 01:48:15

PRA : « Un quatrième mandat pour le Président Bouteflika est une nécessité pour le pays »

« L’annonce officielle du Président Abdelaziz Bouteflika de se porter candidat à la magistrature suprême du pays nous rassure et met fin aux manœuvres et surenchère politiques », a déclaré le porte-parole du Parti du renouveau algérien, Hassan Boulatika.

PUBLIE LE : 22-02-2014 | 23:00
Ph. Wafa

« L’annonce officielle du Président Abdelaziz Bouteflika de se porter candidat à la magistrature suprême du pays nous rassure et met fin aux manœuvres et surenchère politiques », a déclaré le porte-parole du Parti du renouveau algérien, Hassan Boulatika.
Il dira également qu’un quatrième mandat du Président Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays, constitue désormais une nécessité pour le maintien de la paix et de la stabilité, dans un contexte régional des plus tendus. « Le Président Bouteflika est le garant de la stabilité, de la continuité et de la prospérité du pays », a-t-il souligné.
Pour rendre plus efficace son soutient au Président, le PRA, précise M. Boulatika, a adhéré au groupe de « stabilité et de loyauté », composé de 21 partis du courant nationaliste. « Nous ne sommes pas restés les bras croisés. Nous avons déjà entamé la précampagne pour notre candidat et nous avons pu rassembler quelque 12.000 promesses de signature », a précisé un autre cadre du parti, en l’occurrence, Abdelaziz Zidane.
M. Zidane dira que le groupe de « stabilité et de loyauté », initié par le président du parti TAJ, Amar Ghoul, constituera dans un proche avenir, une force politique, qui sera capable de changer la carte politique du pays. « Ce groupe est mené d’une forte volonté de travailler et d’œuvrer dans le but de maintenir les intérêt du pays », a-t-il souligné.
S’exprimant par ailleurs, sur « la polémique »  qui a prévalu sur la scène politique durant ces dernières semaines, M. Boulatika a estimé que « l’intervention du Président Bouteflika à travers son message, a évité encore une fois, et au bon moment, au pays de plonger dans le chaos politique ». Il  estime également que « l’institution militaire a toujours été et restera la fierté de toute l’Algérie ».
Sur le plan organique du parti, M. Boulatika a indiqué que le congrès national du parti se tiendra après l’élection présidentielle. « Ce qui nous importe en ce moment c’est de participer à l’élection présidentielle », a-t-il expliqué, précisant que « le parti continuera d’activer normalement, jusqu'à la tenue de son congrès ».
S’exprimant par ailleurs à propos de l’ancien secrétaire général du parti, en l’occurrence Kamel Bensalem, M. Boulatika a souligné que ce dernier n’est plus en mesure de s’exprimer au nom du parti, notamment après le retrait de confiance à sa personne par le conseil national du parti en mai 2012.
Salima Ettouahria

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions