mercredi 26 septembre 2018 06:46:46

Logement promotionnel public: La deuxième tranche fixée à 500.000 DA

Les 46.000 souscripteurs au programme LPP ont été invités à récupérer les ordres de versement de la première tranche, a indiqué Amar Guellati, directeur général de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI).

PUBLIE LE : 20-02-2014 | 0:00
D.R

Les 46.000 souscripteurs au programme LPP ont été invités à récupérer les ordres de versement de la première tranche, a indiqué Amar Guellati, directeur général de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI). M. Guellati, qui intervenait sur les ondes de la Chaîne I de la radio nationale, a révélé que la deuxième tranche qui sera versée dans une année est fixée à 500.000 DA. «Je confirme que la deuxième tranche qui sera versée dans une année est arrêtée à 500.000 DA», a-t-il déclaré. Dans le cadre des facilitations promises par le premier responsable du secteur de l’habitat, l’invité de la Chaîne I a annoncé que «dans une année, tout les documents relatifs au logement seront remis aux bénéficiaires, ce qui leur permettra de s’adresser à la banque afin de demander un crédit et financer la deuxième tranche». Interrogé sur le taux d’intérêts appliqué par les banques sur les crédits pour l’acquisition d’un appartement LPP, Guellati a expliqué que le taux d’intérêt sera bonifié à 3% conformément à la loi et que la suppression des intérêts relève des prérogatives du gouvernement. Selon les chiffres communiqués par le directeur général de l’ENPI, «800 à 1.000 souscripteurs sont reçus quotidiennement au niveau de l’agence de Bab Ezzouar», pour le retrait des ordres de versement de la première tranche du montant. Guellati qui tenait à rassurer les souscripteurs qui n’ont pas encore reçu de convocations pour le retrait des ordres de versement a démenti l’information selon laquelle les logements LPP seront construits dans des bâtiments de 16 étages. «Ces supputations ont été annoncées alors que nous n’avons même pas fini nos études. Maintenant que nous avons achevé toutes les études, je vous assure que nous allons réaliser des bâtiments de 5 à 9 étages, en plus des maisons individuelles», a-t-il précisé. Le nombre des souscripteurs au programme LPP est de 46.000, dont plus de 23.000 pour la capitale, soit la moitié du nombre des souscripteurs à l'échelle nationale. Il convient de rappeler que les prix d’achat des logements dans le cadre du LPP sont de 6,4 millions DA pour les F3 (80 m2), de 8 millions DA pour les F4 (100 m2) et de 9 millions DA pour les F5 (125 m2). En 2013, l’ENPI a mis en chantier des projets pour réaliser 150.000 logements et compte réaliser le reste des projets en 2014 en fonction des demandes. À Alger, la réalisation de 8.000 unités a été lancée, notamment à Sidi Abdellah, à Semrouni (Ouled Fayet), à Birkhadem, à Aïn Beniane, à Bordj El-Kifan, à Réghaïa, à Rouïba, à Aïn Taya et à Zéralda. La livraison des logements est prévue à partir de 2016, soit entre 24 et 30 mois après le début de la réalisation intervenue fin 2013, avait indiqué le directeur de l’Enpi, précisant que les travaux ont déjà démarré dans 23 wilayas pour réaliser 16.000 logements dont la moitié dans la capitale et 500 autres à Constantine.  Dans d’autres villes comme Annaba, Tlemcen et Batna, les travaux ont aussi démarré, alors qu’Ouargla et El-Oued bénéficient de la typologie de logement individuel dans le cadre du LPP. Des assiettes foncières sont également disponibles pour 60.000 logements, alors que les prospections se poursuivent pour la réalisation de la totalité du programme, et des abattements sont consentis sur le prix du foncier afin de rendre le prix du logement accessible aux catégories sociales ciblées par le programme. Le LPP, faut-il le rappeler, est un programme gouvernemental qui a bénéficié d’un financement de 1.000 milliards DA suite à la signature d’une convention avec le Crédit populaire d’Algérie (CPA) en mai 2013 pour la construction de 151.850 logements répartis sur 48 wilayas.  Le directeur de l’ENPI a rappelé que quelque 60.000 formulaires de souscription ont été retirés et 46.000 dossiers ont été déposés pour être étudiés par la commission de validation, et les invitations ont été adressées aux souscripteurs depuis le 15 janvier dernier, pour retirer l’ordre de versement. 8.000 dossiers ont été rejetés, dont 5.000 dans la capitale.
Salima Ettouahria

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions