samedi 17 novembre 2018 08:44:36

Annaba, Télécommunications : Des projets pour sortir du marasme

Préparation de la saison estivale 2014 à l’Est : Les professionnels se concertent

PUBLIE LE : 20-02-2014 | 0:00
D.R

Une déliquescence affecte le secteur des télécommunications, à l’échelle de la wilaya d’Annaba, à cause de multiples dysfonctionnements à l’origine des désagréments des usagers. Le nombre des dérangements téléphoniques de plus de 50.000 cas jusqu’à fin janvier écoulé renseigne sur le malaise que connaît ce secteur qui accuse un grand retard dans le domaine de l’amélioration de son service public. Cette situation place la wilaya d’Annaba loin derrière celles de Biskra et de Khenchela, affirme l’actuel directeur opérationnel de télécommunications (DOT), Mohamed Bouchemel, qui estime que beaucoup reste à faire pour permettre le décollage et le développement du secteur.
La vétusté du réseau téléphonique et les contraintes de prise en charge des pannes nécessitent la mise en œuvre d’une stratégie à même de venir à bout des problèmes qui minent le secteur, en nette décalage par rapport aux investissements colossaux consentis  sur plusieurs années. Les quelque 80.000 abonnés au téléphone fixe et 35.000 abonnés au réseau internet ne bénéficient pas encore de prestations de qualité de la part de l’opérateur  historique Algérie Télécom.
Les chaînes humaines qui se forment  quotidiennement devant les guichets des centres d’appels sont une preuve supplémentaire de la dégradation du secteur en question.
 Ce dernier est confronté également aux actes de vol et de vandalisme au préjudice du patrimoine d’Algérie Télécom, rendant encore plus complexe, la prise en charge des pannes téléphoniques. À titre indicatif, les localités telles que Boukhadra (El-Bouni), Draâ Errich (Oued Aneb), El-Hadjar et Berrahal connaissent l’isolement téléphonique qui dure parfois plusieurs mois, à cause de ces actes malveillants, auxquels il faut ajouter l’absence d’organisation des services d’Algérie Télécom, amplifiant la crise. Pour faire sortir le secteur des télécommunications de ce marasme, des projets ont été lancés et concernent, notamment,  le remplacement des anciens câbles téléphoniques par la fibre optique.
On affirme, dans ce cadre, que l’ensemble des villes, villages et localités seront raccordés au réseau téléphonique par la fibre optique d’ici 2015.
La réalisation de ces projets exige une coordination avec l’entreprise Sonelgaz et la Société de l’eau et de l’assainissement d’Annaba. Par ailleurs, le secteur des télécommunications, qui compte 33 centres d’appels, s’est doté de 15 véhicules spécialisés dans la prise en charge des dérangements téléphoniques.
B. Guetmi

------------------------

Préparation de la saison estivale 2014 à  l’Est
Les professionnels se concertent
La  préparation de la saison estivale 2014 a été, hier à Annaba, au centre des travaux d’une rencontre régionale à laquelle ont participé près de 200 représentants  venus de cinq wilaya côtières de l’est du pays, en l’occurrence Béjaïa, Jijel, El-Tarf, Skikda et Annaba. Intervenant à l’ouverture des  travaux  de cette rencontre, le représentant du ministère du Tourisme et de l’Artisanat a mis l’accent sur le nécessité de réunir les conditions nécessaires pour permettre aux estivants de passer des vacances agréables au bord  des magnifiques plages que recèle le littoral est du pays. Pour ce faire, une coordination est impérative entre les différents acteurs du secteur du tourisme et de l’artisanat, dans le but de remédier aux problèmes enregistrés durant les saisons estivales précédentes. L’occupation illicite des espaces balnéaires devrait trouver une solution adéquate, a-t-il insisté, exhortant les professionnels du secteur  à prendre les dispositions nécessaires pour garantir une réussite totale à la prochaine saison estivale. Le débat qui a suivi les communications des directeurs du tourisme et de l’artisanat sur les cinq wilayas concernées a permis aux participants d’évoquer les contraintes qui freinent le développement de l’activité touristique. Parmi ces contraintes, figurent le désenclavement pour  faciliter l’accès aux nouvelles plages,  le  transport, la protection du littoral contre la pollution, etc.
La formule, appelée «location chez l’habitant» (maisons louées), a suscité, lors de cette rencontre, un intérêt particulier qu’il faut matérialiser, et par la même contribuer à la promotion de la destination touristique du pays. Une concertation entre les ministères du Tourisme et de l’Artisanat, de l’Intérieur et des Collectivités localesest actuellement en cours dans le but de promulguer des textes d’application de la dite formule.
La résorption du  déficit en infrastructures hôtelières d’accueil dans certaines wilaya côtières de l’Est exige, ont insisté des participants, l’injection de nouveaux investissements dans le cadre des plans d’aménagement touristique (PAT) et du plan qualité touristique (PQT). Les projections du développement du secteur du tourisme prévoient, d’ici l’horizon 2015, la création d’au moins 110.000 emplois directs et indirects, que vont générer les nouveaux projets d’investissement et la mise à niveau des infrastructures touristiques existantes.
    B. Guetmi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions