jeudi 20 septembre 2018 16:33:54

Registre national d’état civil informatise : Grande affluence des citoyens

Depuis la mise en service samedi dernier du registre national d'état civil informatisé, les citoyens affluent en nombre sur les guichets de l'état civil des communes de la capitale pour retirer l'acte de naissance n°12, a constaté lundi l'APS dans certaines communes.

PUBLIE LE : 18-02-2014 | 0:00
D.R

Depuis la mise en service samedi dernier du registre national d'état civil informatisé, les citoyens affluent en nombre sur les guichets  de l'état civil des communes de la capitale pour retirer l'acte de naissance  n°12, a constaté lundi l'APS dans certaines communes.          
Pour répondre à la demande croissante de l'acte de naissance n°12, les  communes d'Alger-Centre, Oued Koreich, Dely Ibrahim et Chéraga ont mis à disposition des guichets spéciaux pour le retrait de ce document selon la nouvelle procédure qui permet au citoyen de procéder au retrait de son extrait de naissance dans la commune de résidence ou toute autre commune à travers le pays sans avoir  à se déplacer vers la commune de naissance.          
Dans une ambiance marquée par l'organisation, les citoyens qui se sont  rendus à la commune d'Alger-Centre ont pu se procurer le document en l'espace  de quelques minutes sur présentation du livret de famille ou du numéro de l'acte de naissance pour une identification exacte du demandeur. Le service de l'état civil de la même commune a connu une grande affluence de citoyens venus pour le retrait de l'acte de naissance et dont le nombre a  atteint 4.000 depuis samedi 15 février 2014, a affirmé le chef du service,  Abderrahmane Kadi, avant de rappeler qu'"en général, les citoyens demandent  plus d'une copie".         
Atmosphère semblable dans les communes d'Oued Korich, Dely Ibrahim et  Cheraga où les citoyens ont été unanimes à saluer cette procédure "tant attendue",  indiquant que "le retrait de ce document était aupravant un véritable parcours  du combattant d'autant plus qu'il est indispensable à la constitution de tous  les dossiers adminitratifs".          
Après le retrait de son acte de naissance de la commune d'Oued Koreich,  Mme Samia s'est dite satisfaite à l'égard de cette procédure qui lui a permis  de le faire en quelques minutes et lui a fait éviter un déplacement à Médéa.          
Pour sa part, le chef du service de l'état civil de la commune,
Boukemouche  Abdesslem, a exprimé sa satisfaction à l'égard de la mise en service du registre  national d'état civil informatisé dans le sens, a-t-il dit, où cette opération  "facilitera la recherche pour l'employé et fera gagner du temps au citoyen".          
D'autre part, un citoyen de la commune de Dely Ibrahim s'est retrouvé  face à une difficulté à savoir une erreur qui a glissé dans l'écriture de son  nom sur le registre national. Cela nécessitera, selon une employée de la commune,  "le retour du concerné à la commune d'origine pour apporter la correction et  réintroduire le nom dans le registre".  A Cheraga aussi a régné le même sentiment de satisfaction depuis le  lancement samedi dernier, de l'opération de retrait de l'acte de l'état civil  selon la nouvelle procédure.          
Une satisfaction qui ne sera qu'éphémère pour d'autres qui ont découvert  que le document demandé était classé dans le n°14 ou 16. Des documents non encore  insérés dans les registres de l'état civil, selon une employée.          
Certaines personnes âgées ont rencontré également certaines difficultés  dès lors qu'ils n'ont pas été inscrits, à la naissance, dans les registres de  l'état civil.  Cette mesure vient en concrétisation des engagements pris par le ministre  d'Etat, ministre de l'Intérieur et des collectivités locales pour la modernisation  de l'administration locale et l'amélioration des prestations en direction du  citoyen.          La réalisation de ce registre est passée par deux étapes. La première  a consisté en la création d'une base de données de l'état civil au niveau de  1541 communes. La base de données est constituée essentiellement d'informations  saisies et de photographies scannées pour tous les actes de l'état civil des  regsitres des communes concernées.          
La seconde étape a concerné, quant à elle, la réalisation du registre national de l'état civil informatisé au niveau du ministère, à travers la collecte des bases de données de toutes les communes qui renferment toutes les informations  des registres de l'état civil de naissance au nombre de près de 59 millions d'exemplaires numériques d'actes de naissance.          
Toutes les communes du territoire national pourront se relier au registre  pour obtenir l'information désirée et imprimer l'acte de naissance dans n'importe quelle commune.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions