samedi 26 septembre 2020 18:34:04

Championnat d'Algérie de cross-country : Amina Bettiche, la grosse surprise...

Amina Bettiche du GS Pétrolier a créé la grosse surprise en remportant, samedi à Tazoult (Batna), le titre de championne d'Algérie de cross-country devant la super favorite Souad Aït Salem de l'Olympique BB Arréridj, alors que chez les hommes, Rabah Aboud de la sélection nationale militaire a enlevé, comme il était attendu, sa 3e consécration consécutive

PUBLIE LE : 16-02-2014 | 23:00
D.R

Amina Bettiche du GS Pétrolier a créé  la grosse surprise en remportant, samedi à Tazoult (Batna), le titre de championne d'Algérie de cross-country devant la super favorite Souad Aït Salem de l'Olympique BB Arréridj, alors que chez les hommes, Rabah Aboud de la sélection nationale militaire a enlevé, comme il était attendu, sa 3e consécration consécutive. Sur un parcours quelque peu dur et rendu difficile par le vent poussiéreux, les qualifiés à cette compétition ont dû puiser dans leurs derniers efforts pour s'imposer.

L'excès de confiance d’Aït Salem
Cela a été le cas de la meilleure sportive de l'année 2013, Bettiche qui a attendu le dernier kilomètre pour se pointer en tête, après avoir subi la loi d'Aït Salem. Cette dernière qui s'est portée en tête pour gagner du terrain et prendre près de 50 mètres sur Barkahoum Drici du GSP et 90 mètres sur Bettiche qui, après un début pénible, revenait petit à petit sur sa coéquipière avant de rattraper Aït Salem, à la surprise générale, qui a eu un ''coup de barre'' et qui ne pouvait plus garder son rythme et ce dont a profité Bettiche pour finir en loin devant ses concurrentes. «Je ne savais pas ce qui s'est passé au 7e kilomètre, mes jambes ne répondaient plus», nous a dit Aït Salem qui a tenté d'expliquer sa défaite par «une grippe», des médicaments qu'elle aurait pris, alors que son coach, Abdellah Mahour Bacha, a reconnu avoir fait des erreurs. «On a fait quelques erreurs et Souad a subi trop de pression», en ajoutant en direction de son athlète : «C'est aussi le mektoub, et il était écrit que tu ne seras pas championne d'Algérie de cross-country, cette année.» Il est à rappeler qu’Aït Salem, qui a survolé le challenge national de spécialité avec 7 étapes gagnées, s'était fixé comme objectif, le titre national. Dommage pour elle, Bettiche était plus forte sur le parcours des ruines romaines de Tazoult. «Souad est forte au cross, mais ce n'est pas sûr qu'elle va gagner.» Cette déclaration d'avant compétition de Bettiche explique toute la confiance de son entraîneur, Mohamed Salem, qui a passé son temps à la secouer et la booster pour aller de l'avant, tellement il croyait en les chances de son athlète. Pour consolation, Aït Salem a donné rendez-vous à tous au championnat national de semi-marathon qui aura lieu samedi prochain, à Ouargla.

Aboud : l'intouchable
Aboud a confirmé qu'il reste imbattable sur le cross-country en enlevant son 3e titre consécutif de champion devant ses coéquipiers qui avaient dominé le challenge national de cette année. Avec une seule compétition dans les jambes cette saison dans laquelle il s'était imposé à Tlemcen, Aboub s'est une nouvelle fois montré imbattable. Tout le long de la course et en dépit des vents forts, de la poussière et de l'état du parcours, il affichait une totale confiance et menant la course à son rythme. «Je ne voulais pas trop accélérer pour ne pas casser la compétition, mes coéquipiers et les autres concurrents me collaient aux basques et avaient même essayé de se relayer pour me fatiguer et tenter une attaque dans la ligne droite. C'est pour cela que j'ai couru à leur cadence pour les contenir. Je suis content de ma victoire qui m'ouvre les portes du championnats d'Afrique en Ouganda où l’on tentera de représenter dignement notre pays», dit-il. Au côté d’Aboud, la sélection nationale sera composée de ses coéquipiers militaires Hicham Bouchicha, d’El-Hadi Lamèche du CN Nounou d'Alger. Les deux autres seront choisis par la direction technique. En ce sens, le DTN, Ahmed Boubrit, nous a précisé que «les deux athlètes seront sélectionnés après étude des résultats du challenge», ajoutant qu'«au championnat d'Afrique, nous viserons les quatre premières places». Ce rendez-vous africain sera propice par la FAA qui se fera une idée précise sur le niveau de nos internationaux.
    Moumouh Ghyles
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions