mercredi 19 septembre 2018 13:00:35

Programme LPP : Début de l’opération de retrait des ordres de versement

Le prix du m² fixé à 80.000 DA toutes taxes comprises

PUBLIE LE : 16-02-2014 | 0:00
D.R

L’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) a entamé, hier, la réception de souscripteurs au programme de logement promotionnel public (LPP) pour le retrait des ordres de versement de la première tranche du montant, a constaté l’APS. Le siège de la sous-direction de l’entreprise à Bab Ezzouar (Alger) a connu une forte affluence des souscripteurs venus réceptionner l’ordre de versement de la première tranche du montant fixé à 500.000 DA dans un délai de deux mois. L’entreprise continuera d’accueillir 1.000 souscpriteurs par jour jusqu’à la fin de l’opération, le 15 mars prochain, a indiqué Saïd Amalou, sous-directeur de l’entreprise. Dimanche prochain, l’opération débutera dans les autres wilayas du pays au niveau des directions régionales concernées. Au premier jour de l’opération, l’accueil a été «acceptable», selon la majorité des souscripteurs approchés par l’APS, en dépit de certains dysfonctionnements d’ordre organisationnel dus à la convocation de 1.000 souscripteurs, sans fixer, pour autant, l’heure exacte de réception, engendrant un stationnement des concernés durant les premières heures de la journée devant l’entrée principale de l’entreprise. Certains ont dû attendre leur tour pendant plus de quatre heures, alors que d’autres ont vite fait de prendre les choses en main en procédant à l’organisation du passage en fonction de l’heure d’arrivée de chacun. Une initiative saluée par le responsable de l’ENPI. Concernant le non- respect de l’ordre chronologique pour les convocations, M. Amalou a imputé cela à la finalisation du traitement des dossiers qui passe, lui, par plusieurs étapes, dont la consultation du fichier national. Des souscripteurs ont eu du mal à retrouver leur nom sur les listes établies sans référence aucune ni au numéro d’inscription ni à l’ordre alphabétique.

Le prix du m² fixé à 80.000 DA toutes taxes comprises
Le nombre des souscripteurs au programme LPP est de 46.000, dont plus de 23.000 pour la capitale, soit la moitié du nombre des souscripteurs à l’échelle nationale. Les souscripteurs qui reçoivent les convocations sont appelés à payer un montant de 500.000 DA comme première tranche du prix du logement dans un délai de deux mois. Le souscripteur recevra, après une année, la décision de pré-affectation. Une commission sera chargée, durant les mois prochains, de définir les criteres d’accès au logement en tenant compte, notamment du nombre des membres de la famille et des capacités financières du souscripteur. Le même responsable à écarté la possibilité de recourir à la fiche de vœux, ajoutant que le lieu de résidence sera pris en compte avec la possibilité d’introduire des recours. Par ailleurs, les souscripteurs peuvent bénéficier, à la faveur de la décision de pré-affectation, d’un crédit bancaire pour compléter le prix du logement, mais il peut toutefois s’acquitter de la totalité du prix du logement avant la reception des clés, s’il en a les moyens financiers. Selon l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), 80.000 DA TTC est le prix du mètre carré. Le prix du logement au titre du programme LPP est d’environ 6,4 millions DA pour un F3 (80 m2), 8 millions de DA pour un F4 (100 m2) et 9 millions de DA pour un F5 (125 m2). Concernant les projets, M. Amalou a indiqué que les études relatives aux projets programmés ont été achevées, alors que les travaux de réalisation de plus de 16.000 logements LPP ont été lancés. Ainsi, les travaux de réalisation de 8.000 logements à Alger ont été lancés à Sidi Abdellah et Samrouni (Ouled Fayet), Birkhadem, Aïn Benian, Bordj El-Kiffan, Réghaïa, Rouiba, Aïn Taya, Zéralda, Bab Ezzouar et les Eucalyptus. Selon les contrats conclus avec les entreprises de réalisation, les délais de réalisation varient entre 24 et 34 mois, avec la possibilité d’étendre cette échéance de quelque mois dans certains cas. Le même responsable a indiqué que toutes les conditions ont été réunies pour concrétiser ce programme à financement public estimé à 1.000 milliards de DA après la signature, l’année passée, d’une convention avec le Crédit populaire algérien (CPA) au nom de l’ensemble des banques publiques.                     
APS
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions