jeudi 19 septembre 2019 21:56:22

Abdelmalek Sellal en visite d’inspection à Mila : Une ville ancestrale portée sur l’avenir

Un programme complémentaire de 33,41 milliards de dinars accordé à la wilaya

PUBLIE LE : 15-02-2014 | 23:00
D.R

De notre envoyé spécial à Mila, Fouad Irnatene

Dans les différents projets qu’il a visités, le Premier ministre a mis l’accent sur le respect des délais des chantiers lancés.

Abdelmalek Sellal, était hier,  l’hôte de la wilaya de Mila. Il a visité des chantiers relevant des secteurs de l’industrie, de l’habitat et de l’enseignement  supérieur, des projets qui s’inscrivent dans le cadre du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.  En se rendant à l’unité de recyclage, de traitement et de transformation de plastique de récupération, Abdelmalek Sellal a mis l’accent sur la nécessité de «maîtriser les décharges publiques au niveau national afin  d’investir dans d’importants projets de recyclage». Il a également instruit la ministre de l’Aménagement du territoire et l’Environnement, pour «accompagner l’usine, pour la création de filières  de sous-traitance dans le cadre de l’entrepreneuriat.» A cet effet, il préconise, d’une part, «des contrats de 5 à 6 ans avec des jeunes inscrits dans le cadre de l’Ansej, et d’autre part, de nouer des contacts avec les douanes et le département des finances pour leur faciliter la tâche». Sollicitée par nos soins, la ministre de l’environnement, Dalila Boudjemaâ, relève que ce genre de projets est inscrit dans «la politique environnementale du gouvernement». Son impact positif est, explique-t-elle, «économique et social car il permet d’exporter 50 % de la production et à créer 113 postes d’emplois directs et 780 emplois indirects à travers le territoire national». D’une capacité de 30 tonnes/jour de fibre de polyester dont 15 tonnes destinées à l’exportation, cette unité, lancée en 2007 et réceptionnée en décembre 2013, constitue «un atout incontournable pour l’ensemble de la région», s’est félicité le Premier ministre. Cette unité a expliqué son directeur, a une capacité de production annuelle de 10800  tonnes.  En termes de chiffres, il convient de souligner que 1.627 dossiers ont été déposés de 2011 à 2014, au Comité d’assistance de la localisation, de la promotion de l’investissement  et de la régulation foncière (CALPIREF), devant générer plus de 10.000 emplois.
 
-----------------------------------

Jumelage avec des universités étrangères, une impérieuse nécessité
 M. Sellal s’est rendu, en compagnie de la délégation ministérielle, au centre universitaire de Mila d’une contenance de 2.000 places pédagogiques. Cette infrastructure universitaire fait l’objet d’une extension.  
Entamée en avril 2013, dont les délais d’achèvement des travaux sont prévus pour  20 mois, cette infrastructure mobilise un coût de réalisation de 903 millions de dinars. Elle sera réceptionnée en janvier 2015.
A propos des réclamations formulées par les responsables du centre universitaire, qui pointent du doigt l’entreprise chargée des travaux, M. Sellal a demandé d’agir vite. «Il faut faire appel à d’autres promoteurs et leur céder certaines tâches pour achever le projet dans les délais fixés», a-t-il signifié. Le chef de l’exécutif a recommandé aux responsables du centre, qui dispose de six spécialités, de recourir à un  partenariat avec des universités étrangères». Ce travail, ajoute-t-il «doit être accompli avec les universités limitrophes  de Constantine pour «éviter les surcharges des classes».
Dans ses instructions et orientations, M. Sellal appelle au redoublement des efforts  et de faire preuve du sens de l’initiative en vue de  «constituer un pôle d’excellence dans les domaines de l’hydraulique et de l’agronomie, pour être en phase avec la vocation et les spécificités de la région.

-----------------------------------

Hommage à Abdelhafid Boussouf
Le Premier ministre s’est dirigé ensuite, au cimetière des chouhada de la wilaya, où il a  inauguré  la stèle du défunt moudjahid Abdelhafid  Boussouf qui se trouve au niveau du complexe historique actuellement en voie de construction au centre-ville.
 Le complexe historique dont la réalisation a été scindée en deux lots,  devra être entièrement réceptionné à la fin 2014. Le premier lot de ce projet porte sur la réalisation de travaux d’aménagement du carrefour reliant Ain Seyah au vieux Mila. Il comprend également des infrastructures de loisir et  de détente, une fresque, un cimetière des chouhada, la stèle du «Kitab chahid» portant la liste nominative de 7.000 martyrs de la guerre de Libération nationale (1954-1962). Ce premier lot  va mobiliser un montant de 115.660.000 DA.         
  Le deuxième lot  à caractère historique a vu ses travaux lancés en septembre 2013 et sera réceptionné en 2015 pour un coût de 107.000.000 DA.         
 Accusant un taux d’avancement de 25 %, ce second lot comprendra  un théâtre de verdure, deux salles de fêtes avec annexes, une salle VIP, des cafétérias et 16 locaux pour associations.   
 Après s’être recueilli à la mémoire des chouhada, Sellal a tenu à discuter avec les jeunes et des citoyens de tous les âges, avec lesquels il s’est longuement étalé sur les questions de logement et des perspectives d’avenir.  
  Enfin, au vu de toutes les richesses architecturales de cette ancienne cité romaine, le premier ministre a appelé les autorités locales à œuvrer pour valoriser  le patrimoine historique de la ville de Mila, dont les vestiges constituent un musée à ciel  ouvert.          

« Les urbanistes doivent être des vecteurs de civilisation »
Sur le site du nouveau  pôle urbain du chef-lieu de daïra de Grarem Gouga, Abdelmalek Sellal a appelé les promoteurs  des projets à se montrer «attentifs et vigilants » quant à la nature du sol. «Il faut planter le maximum d’arbres pour parer à tout éventuel glissement de terrain», prévient-t-il. Aux urbanistes, l’hôte de Mila a adressé un message lourd de sens, les exhortant à «être des gens porteurs de valeurs civilisationnelles car, c’est avec de tels spécialistes  dont a besoin l’Algérie».
S’agissant du logement, M. Sellal a instruit les responsables locaux à «attribuer dans les plus brefs délais 5.000 logements ruraux», assurant, dans ce contexte, que l’Etat est disposé à financer de nouvelles demandes d’aides à la construction.  Par ailleurs, il convient de signaler que le nouveau pôle urbain englobe également le projet de 50 logements lancé en 2010 et dont les travaux ont été confiés à trois entreprises pour un délai de réalisation de 14 mois.
F. I.

-----------------------------------

Rencontre avec la société civile :
« Il existe des lignes rouges à ne pas franchir »
Les différents représentants de la société civile ont, dans leurs interventions, été unanimes à demander au chef de l’Etat de briguer un 4e mandat.
 Après avoir passé en revue l’importance historique de la wilaya de Mila, «ville où a été construite la première mosquée en Afrique», le Premier ministre a souligné, dans sa traditionnelle rencontre avec la société civile, que l’Algérie «est un pays stable et sécurisé  qui a réussi à sortir d’un tunnel sombre en  mettant fin aux affres d’un terrorisme sanglant». Après une minute de silence observée en la mémoire des victimes du crash d’avion à Oum El Bouaghi, Abdelmalek Sellal affirme que l’heure est aujourd’hui à «tourner la page du passé». La bonne santé du pays, dit-il, a été, entre autres, retrouvée «grâce à la politique sage de la réconciliation nationale prônée par le Président de la République». Comme lors de ses différentes sorties, le chef de l’Exécutif a insisté sur la «préservation de l’unité nationale» .
S’adressant aux élus locaux et aux représentants du mouvement associatif, il indiquera que «tout acquis est une ligne rouge que personne ne peut dépasser».
Abordant la situation régionale et les révoltes du printemps arabe, le chef de l’Exécutif dira, que «tous les jours de notre pays sont un printemps, un printemps de fraternité, de sécurité, de stabilité de justice …et de stabilité».  M. Sellal assure que les autorités sont «disposées à poursuivre le chemin pour améliorer davantage la situation en Algérie».
Dans la même optique, il rend un hommage appuyé au président Bouteflika qui, «pendant 15 ans, a réussi  à hisser l’Algérie à un stade supérieur.»  
Le défi de taille est aux yeux du Premier ministre, de «préserver nos acquis». Faisant part de la détermination du Gouvernement à mener à bon port son action, l’hôte de Mila promet de déclencher la vitesse de croisière pour mettre fin aux problèmes du logement et de l’emploi.  Sur le plan économique, M. Sellal fait de la réduction de la dépendance des hydrocarbures sa priorité. L’objectif, appuie-t-il, est de «créer la richesse et des emplois durables notamment en faveur de la jeunesse».  
Pour y parvenir, «une lutte implacable sera menée contre la corruption et des efforts seront consentis pour approfondir la démocratie.»
A titre d’exemple, le premier ministre évoque l’ouverture du champ audiovisuel, l’accompagnement de la presse publique et privée  et la poursuite des réformes dans le secteur de la justice.  Affirmant que son message «n’est pas celui d’une campagne électorale», M. Sellal, optimiste, dira : «Je suis certain, demain sera meilleur».  D’autre part, il a invité les représentants de la société civile à s’organiser. Des projets seront lancés  comme un institut de musique et des beaux arts.
De leur côté, les différents intervenants ont été unanimes à demander au chef de l’Etat de briguer un 4e mandat. La construction d’un hôpital anti-cancer, l’amélioration du réseau routier, le renforcement de la sécurité, figurent entre autres, parmi les propositions des intervenants.
Pour l’hôpital, M. Sellal dira que ce projet «demandera des moyens colossaux et il est impossible de construire un centre spécialisé dans chaque wilaya», annonçant que celui de Constantine sera bientôt fonctionnel.
Fouad I.

-----------------------------------

La société civile conviée à jouer son rôle dans la prise en charge des attentes des citoyens
La société civile est conviée à jouer son rôle pour  contribuer à la prise en charge des attentes des citoyens, a affirmé hier à Mila, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Intervenant devant les représentants de la société  civile, il a souligné que «la société civile est conviée à  jouer son rôle pour contribuer à la prise en charge des attentes des citoyens, car elle représente le lien entre les citoyens et les pouvoirs publics», l’appelant  à «mieux s’organiser pour ce faire». Il a exhorté à ce propos, le mouvement associatif à s’impliquer dans les actions caritatives, considérant que le ministère de la Solidarité  nationale «n’est pas en mesure de prendre en charge, seul, les attentes et préoccupations des citoyens». Le Premier ministre a également incité les élus des Assemblées populaires communales à informer le mouvement associatif sur les questions relatives à la gestion de ces collectivités locales.
APS

-----------------------------------

« L’Etat déterminé à améliorer les conditions de vie des Algériens »
L’Etat est «déterminé» à améliorer les conditions de  vie des Algériens, a assuré hier à Mila, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal,  tout en rappelant que le pays se dirige vers la «stabilité» et le «progrès» grâce à la politique de Réconciliation nationale du Président Abdelaziz Bouteflika. «L’Etat est déterminé à améliorer les conditions de vie des Algériens quel qu’en soit le prix. Le pays se dirige vers la stabilité et le progrès grâce  à la politique de Réconciliation nationale du président Abdelaziz Bouteflika», a indiqué M. Sellal, lors de sa rencontre avec les représentants de la société  civile de la wilaya de Mila.          
Tout en soulignant l’intention de l’Etat à combattre «définitivement» les crises du logement et du chômage et à améliorer les prestations du service public, le Premier ministre a soutenu que le pays ne «reviendra jamais sur ses acquis sociaux» mais qu’au contraire, ces derniers seront «renforcés». Réitérant le refus du gouvernement de s’appuyer uniquement sur les recettes énergétiques, il a insisté, en outre, sur la nécessité de créer d’autres richesses pour générer de l'emploi, en mettant en exergue l’apport de la jeunesse, dont  les seuls étudiants représentent 1,4 million de la population algérienne. «C’est cela notre trésor», a-t-il insisté, avant de souligner la «volonté» du gouvernement à asseoir les principes de démocratie, de justice et de bonne gouvernance et à renforcer la liberté d’expression à travers le soutien à la presse (publique et privée).          
Il a affirmé, dans ce cadre, que «la construction de l’avenir se fait avec la participation de tous».

-----------------------------------

Visite d’une unité de recyclage de plastique à Chelghoum-Laïd

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite de travail hier dans la wilaya de Mila, s'est rendu dans une unité de recyclage, de traitement et de transformation de plastique de récupération, d’une capacité de 30 tonnes/jour de fibre de polyester, dont 15 tonnes destinées à l’exportation.

Cette unité industrielle ,dont la construction a été lancée en 2007,  a été réceptionnée en décembre 2013 pour un investissement de 363.476.436 DA. Elle est composée d’une unité de traitement et de lavage de plastique de récupération d’une capacité de 40 tonnes/jour et d’une unité de broyage de plastique traité  d’une capacité de 30 tonnes/jour.  Cette usine est spécialisée dans la fabrication  de la fibre de polyester.  La fibre de polyester à base de plastique de récupération, les géotextiles  à base de fibre de polyester et l’ouate à base de la fibre de polyester figurent  parmi les gammes des produits de cette entreprise.
Cette unité industrielle d’une capacité de production annuelle de 10.800  tonnes a permis l’ouverture de 113 postes d’emplois directs et 780 emplois  indirects, à travers le territoire national. Sur place, M. Sellal a écouté un exposé sur le dossier de l’investissement dans la wilaya de Mila, où 1.627 dossiers ont été déposés de 2011 à 2014,  au Comite d'assistance de la localisation, de la promotion de l'investissement et de la régulation foncière (CALPIREF), devant générer plus de 10.000 emplois.
Lors de la visite des ateliers de cette unité, le gérant de l'entreprise a sollicité du Premier ministre, l’aide de l’État en vue d’un projet d’exportation du produit vers des pays arabes, ainsi que l’exploitation du plastique de récupération des décharges de la wilaya d’Alger et d’autres villes du pays.
Le Premier ministre a instruit la ministre de l'Aménagement du territoire et l’Environnement, Mme Dalila Boudjemaâ, en vue d’accompagner l’usine, pour la création de filières  de sous-traitance dans le cadre de l’entrepreneuriat.

-----------------------------------

Vers des jumelages entre les universités algériennes et étrangères  
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a plaidé, hier à Mila, pour que les universités algériennes établissent des projets de jumelages avec leurs homologues étrangères. S'adressant aux étudiants, lors de l'inauguration du complexe universitaire de Mila, M. Sellal, qui a plaidé pour l'établissement de jumelages entre les universités algériennes et étrangères, a considéré que "le gouvernement a besoin des conseils des jeunes pour la concrétisation des projets dans divers domaines, dont ceux qui leur sont destinés". Il a ajouté, à ce propos, que les universités algériennes "doivent établir des ponts" avec leurs homologues étrangères afin de tirer profit, a-t-il dit, de leurs expériences et savoir-faire. Il a, par ailleurs, insisté sur la nécessité d'améliorer les conditions d'études et de résidence des étudiants.  "Le gouvernement est déterminé à écouter et à prendre en charge les doléance de la jeunesse, s'agissant des projets qui les concernent", a-t-il conclu.

-----------------------------------

Prise en charge des grands malades
Développer le système associatif
Le Premier ministre a plaidé, pour l’émergence «d’un système associatif efficace» pour  accompagner les personnes atteintes de maladies graves. M. Sellal a indiqué qu’il était important que les diverses associations participent à des actions caritatives dans l’objectif, a-t-il souligné, de constituer «un support  dans la vie sociale des  malades».
 Rappelant que l’espérance de vie est passée en Algérie de 55 ans à 72 ans, avec l’amélioration du cadre de vie des citoyens, et soutenant qu’un  effort colossal est déployé par l’État pour assurer les meilleurs soins médicaux aux grands malades, notamment les cancéreux, le Premier ministre a appelé à «une  grande implication» des associations d’aides aux personnes malades. Relevant que le département solidarité, de la famille et de la condition de la femme accorde «un intérêt particulier» à cette catégorie de malades et  œuvre à l’accompagner, le ministre a précisé que les associations devront être «le trait d’union» entre les institutions de l’État et les malades.

-----------------------------------

Une cour de justice pour la wilaya
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé la réalisation «prochaine» d’une cour de justice pour cette wilaya qui dépend, actuellement, juridiquement de la cour de Constantine.
En réponse aux préoccupations exprimées par les citoyens, au cours d’une rencontre avec les élus et les représentants de la société civile, M. Sellal a indiqué que le projet de réalisation de cette infrastructure a été «déjà inscrit» et que les travaux de construction seront lancés «incessamment».
L’objectif du gouvernement est de créer un «système juridique dans chaque wilaya», a ajouté le Premier ministre qui a rappelé l’importance de la wilaya de Mila considérée comme un centre de rayonnement historique, scientifique et culturel.

-----------------------------------

Ouverture prochaine d’un service d’oncologie à l’hôpital
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé l’ouverture d’un service d’oncologie à l’hôpital de la wilaya pour une meilleure prise en charge des personnes atteintes de cancer.
M. Sellal a précisé que le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière se déplacera prochainement à Mila pour la concrétisation du projet.
M. Sellal, qui répondait aux préoccupations exprimées par la population  locale au cours d’une rencontre avec les élus et les représentants de la société civile, a indiqué que ce nouveau service fonctionnera «en étroite collaboration»  avec le centre anticancéreux CAC du centre hospitalo-universitaire (CHU) de Constantine.

-----------------------------------

Un programme complémentaire de 33,41 milliards de dinars accordé à la wilaya
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé, hier au terme de sa visite de travail dans la wilaya de Mila, un programme complémentaire de 33,41 milliards de dinars devant renforcer le développement local dans cette région dans l’est du pays.          
Dans le secteur des travaux publics, la wilaya a bénéficié d’un montant de l’ordre de 13,7 milliards de dinars devant financer le projet de réalisation du dédoublement des routes nationales (RN) n° 100 et 77 entre les régions de  Ferdjioua et Chelghoum Laïd sur une distance de 36 km.          
Dans le secteur de l’habitat et de l’urbanisme, un budget de 7,7 milliards de dinars a été réservé pour la réalisation de 5.000 logements, dont 1.000 unités publics locatifs (LPL) et 4.000 aides à l’habitat rural et pour l’aménagement urbain des lotissements sociaux, ainsi que pour la viabilisation de la nouvelle ville de Mila.          
Le secteur des ressources en eau a bénéficié, pour sa part, d’un montant de 3,2 milliards de dinars devant financer l’équipement des forages au profit des communes et la réalisation d'un réservoir de 2.000 m³, aux côtés du renforcement en alimentation en eau potable (AEP) de la région de Djebel Ogueb et la réhabilitation des réseaux AEP de la zone d'Ahmed-Rachedi.          
Pour le secteur de la jeunesse et des sports, 2,3 milliards de dinars ont été alloués pour la réalisation de quatre (4) salles omnisports (OMS) d’une capacité de 500 places à Tassadane-Haddada, Bouhatem, Aïn Beïda Hariche et Rouached, et la réalisation de treize (13) aires de jeux et dix (10) terrains sportifs de proximité.          
Le même secteur bénéficiera de trois (3) nouvelles piscines semi-olympiques programmés à Teleghma, Grarem Gouga et Oued Endja et d’une piscine de 25 mètres à Ferdjioua.          
Le secteur de l’éducation a bénéficié, quant à lui, de 529 millions de  dinars destinés à la réalisation d'un lycée de 1.000 places pédagogiques, de trois demi-pensions à Ferdjioua, Beni Guecha et Terraï Beinen, ainsi que la réalisation de 10 cantines scolaires dans différents établissements scolaires, et l’acquisition de bus destinés au transport scolaire.          
Le programme complémentaire de développement a octroyé, pour le secteur de la santé, 510 millions de dinars pour la réalisation de trois (3)  polycliniques à Zeghaïa, Rouached et Tadjenanet, l’acquisition de cinq (5) ambulances équipées. Une enveloppe de 210 millions de dinars a été réservée pour le secteur de l’investissement. Deux (2) milliards de dinars de cette enveloppe sont destinés aux programmes complémentaires de développement (PCD) de certaines communes  de la wilaya.          
La wilaya de Mila a bénéficié, durant la période 1999-2009, d'une enveloppe financière dépassant les 102 milliards de dinars. Au titre du programme quinquennal 2010-2014, une enveloppe de 44 milliards de dinars a été allouée à la même wilaya, destinée à la réalisation de plusieurs infrastructures socio-économiques.

-----------------------------------

Abdelwahab Nouri, ministre de l’Agriculture et du développement rural :
« La production de lait a augmenté de 30%  depuis la récente pénurie »
Rencontré en marge de la  visite du Premier ministre, Abdelwahab Nouri, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a indiqué que la «production de lait a augmenté de 30%», depuis la récente pénurie qu’ont connue certaines régions du pays. Il   assure que «tout est rentré dans l’ordre», et relève un problème de taille auquel il compte livrer une lutte sans merci : la contrebande de la poudre de lait. Selon lui, «des  quantités importantes ont été détournées et destinées à cette pratique interdite. Les services de contrôle doivent redoubler de vigilance».
F. I.

-----------------------------------

Indemnisations des victimes des essais nucléaires français en Algérie
Mohamed Chérif Abbas :  «L’Algérie ira jusqu’au bout de son action »
Sollicité à propos des essais nucléaires  expérimentés par la France coloniale en Algérie, le ministre des Moudjahidine a relevé, de prime abord, qu’il s’agit bel et bien d’un «dossier lourd et compliqué, soumis à débat». Répondant aux assertions de certains médias français selon lesquelles les victimes ont été indemnisées, Mohammed Chérif Abbas rétorque que «rien de cela n’a eu lieu». Et précise : «Ce sont uniquement des personnes qui ont été indemnisées, et l’Algérie ne pourra jamais être réduite  à un groupe d’individus. Ce sont les droits des Algériens qui sont touchés.» À présent, poursuit le ministre, «on n’a pas abouti à une meilleure formule juridique pour la soumettre aux autorités françaises». Dans sa déclaration,  il assure que «si les autorités algériennes ne font pas trop de bruit, cela n’est, en aucun cas, synonyme de consentement». Bien au contraire, les démarches «se poursuivent jusqu’à la satisfaction totale de nos revendications». Il y a lieu de rappeler que dans un récent numéro, le quotidien le Parisien a admis que la «carte du zonage des retombées nucléaires montre que certains radioéléments éjectés par les explosions aériennes, tel l’iode 131 ou le césium 137, ont pu être inhalés par les populations».
 Le même média précise que «personne n’ignore aujourd’hui que ces éléments radioactifs sont à l’origine de cancers ou de maladies cardiovasculaires».
F. I.

--------------------------------------

Le ministre auprès du premier ministre chargé du service public :
« Le service public s'est sensiblement amélioré »
Le ministre auprès du Premier ministre, chargé  du Service public,  Mohamed El-Ghazi, a affirmé, hier à Mila, que le service  public s'est "sensiblement" amélioré. Dans une déclaration à la presse en marge de la visite de travail et d'inspection du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à Mila, M. El-Ghazi a indiqué que "le programme élaboré par le comité interministériel pour alléger les charges, notamment administratives, a permis d'améliorer sensiblement" le service public qui, a-t-il dit, "s'améliore de jour en jour". Dans le même contexte, le responsable a indiqué que le citoyen "commence à ressentir cette amélioration, et nous espérons être à la hauteur de ses attentes".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions