jeudi 19 septembre 2019 22:01:43

Algérie-Burkina Faso : Sécuriser la région du Sahel

L'Algérie et le Burkina Faso ont affirmé, mercredi à Ouagadougou, "leur engagement à ne ménager aucun effort" pour que le Sahel soit un espace partagé de paix, indique un communiqué de presse, à l'issue de la réunion d'évaluation de la coopération économique, culturelle, scientifique et technique entre l'Algérie et le Burkina Faso.

PUBLIE LE : 14-02-2014 | 23:00
D.R

L'Algérie et le Burkina Faso ont affirmé, mercredi à Ouagadougou, "leur engagement à ne ménager aucun effort" pour que le Sahel soit un espace partagé de paix, indique un communiqué de presse, à l'issue de la réunion d'évaluation de la coopération économique, culturelle, scientifique et technique entre l'Algérie et le Burkina Faso.

Soulignant l’intérêt qu’elles accordent au développement et à la sécurisation de la région du Sahel, Alger et Ouagadougou "ont affirmé leur engagement à ne ménager aucun effort pour que cette zone soit un espace partagé de paix et de prospérité", et d’œuvrer  étroitement pour soutenir les efforts pour la paix et la stabilité en Afrique, en cours, de l’Union africaine".          
Par la même occasion, le ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelmadjid Bouguerra, et le ministre délégué burkinabé chargé de la Coopération régionale, Thomas Pale, qui ont présidé la réunion, ont exprimé leur satisfaction quant à la situation au Mali, "suite à la tenue des élections présidentielle et législatives qui ont permis le retour à l’ordre constitutionnel et le rétablissement de l'autorité d’État sur l’ensemble du territoire malien".          
Les deux responsables ont également exprimé leur soutien aux efforts  des autorités maliennes en vue de la concrétisation de la réconciliation nationale.          
M. Bouguerra a exprimé son appréciation pour le rôle du Burkina Faso  dans "la recherche de solutions politiques aux conflits en Afrique", notamment dans la crise malienne, avec la signature, à Ouagadougou, de l’accord préliminaire à l’élection présidentielle et aux pourparlers inclusifs de paix au Mali.          
Pour sa part, M. Thomas Pale "a pris note des efforts déployés par l'Algérie dans le cadre de la promotion d’un dialogue inter-malien inclusif devant aboutir à la réconciliation nationale, et l’a assuré de ses encouragements".         
 "Les deux parties ont convenu de conjuguer leurs efforts, à travers la concertation et la coordination, en vue de réaliser cet objectif".          
Considérant que les fléaux sont "un facteur d’instabilité" pour toute la région et un "obstacle" aux efforts de développement socio-économique, l'Algérie et le Burkina Faso se sont engagées à "consolider" leur coopération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et le trafic de drogue qui "affectent la région".   
Elles ont rappelé, à cet égard, l’interdépendance entre la paix, la sécurité  et le développement socio-économique, conclut le communiqué.

Don de l’Algérie au Burkina Faso

L'Algérie a fait un don composé de matériel pour les handicapés moteurs burkinabés, lors d'une cérémonie tenue en marge de la  réunion d'évaluation de la coopération algéro-burkinabé tenue à Ouagadougou, a-t-on indiqué jeudi de source diplomatique algérienne.  Le don a été remis à Ouagadougou, par le ministre délégué chargé des Affaires maghrébinesdes Affaires maghrébines et africaines, Abdelmadjid Bouguerra, à la fondation "Suka", présidée par Mme Chantal  Compaore, épouse du président du Burkina Faso, Blaise Compaore. Au cours de la cérémonie, M. Bouguerra a indiqué que cet acte de solidarité  de l'Algérie s'inscrivait dans le cadre de "l'amitié et des relations fraternelles" entre les deux pays.

Bouguerra : « Redynamiser les relations bilatérales avec le Burkina Faso »  

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines  et africaines, Abdelmadjid Bouguerra, a réaffirmé, au Premier ministre du Burkina Faso, Luc Adolphe Tiao, la volonté de l'Algérie de redynamiser les relations bilatérales dans tous les domaines, a-t-on appris jeudi de source diplomatique. M. Bouguerra a été reçu par le Premier ministre burkinabé lors de sa visite  à Ouagadougou dans le cadre de la réunion d'évaluation de la coopération algéro-burkinabé, qui s'est tenue mardi et mercredi.  En outre, la situation dans la région du Sahel a, également, fait l'objet d’un échange de vues entre le Premier ministre burkinabé et le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, a-t-on ajouté. Les travaux de la réunion d'évaluation de la coopération bilatérale ont été clôturés par la signature d'un procès-verbal et l'adoption d'un communiqué  commun.


 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions