dimanche 20 octobre 2019 07:27:25

El-Oued : Un réseau d’assainissement pour 700.000 habitants à l’horizon 2030

Un réseau d’assainissement couvrira les besoins d’une population de 700.000 habitants, en zones urbaines et rurales des 30 communes de la wilaya d’El-Oued, à l’horizon 2030, ont indiqué des cadres de l’Office national de l’assainissement (ONA)

PUBLIE LE : 14-02-2014 | 23:00

Un réseau d’assainissement couvrira les besoins d’une population de 700.000 habitants, en zones urbaines et rurales des 30 communes  de la wilaya d’El-Oued, à l’horizon 2030, ont indiqué des cadres de l’Office national de l’assainissement (ONA).  
Le projet, décliné en six phases, vise dans sa finalité à solutionner  définitivement le phénomène de la remontée des eaux, à travers le raccordement des foyers au réseau d’assainissement, a affirmé le conseiller au directeur  général de l’ONA, Mohamed Chaibi, lors d’une présentation du projet à la presse, jeudi soir à El-Oued.          
La première phase de ce projet d’envergure consiste en l’assainissement  actuellement dans 18 communes, dont 12 raccordées à un réseau d’assainissement long de 750 km, jalonnés de 57 stations de relevage, les six autres  communes bénéficiant d’un total de 542 puits individuels de traitement des eaux usées,  a-t-il expliqué.          
Dans sa deuxième phase, le projet a comporté la réalisation de quatre  stations de traitement des eaux usées des communes déjà raccordées au réseau  d’assainissement collectif, implantées à Kouinine, Hassani Abdelkrim, Sidi Aoun  et Reguiba.          
La troisième phase de l’opération a pris forme à travers l’évacuation  horizontale et l’absorption de 22.000 m3/ jour des surplus d’eau en surface,  nécessitant, sur un réseau de 34 km, le fonçage de 51 puits profonds avec une  capacité d’absorption de 348 litres/ seconde, selon la présentation du projet. Outre sa quatrième phase consistant en le transfert des eaux d’assainissement sur 47 km vers l’exutoire de "Chott El-Haloufa", le projet a comporté le lancement  d’une étude concernant la réutilisation de ces eaux à des fins industrielles  ou d’irrigation agricole.          
Le projet a réalisé, dans son ultime phase, des résultats positifs sur  l’environnement qui se sont traduits par l’élimination des maladies à transmission hydrique, la préservation des palmeraies des risques d’asphyxie par les surplus  d’eau en surface et une disponibilité d’eau d’irrigation qui a donné une impulsion à l’activité agricole dans la région, en plus de l’amélioration du cadre de  vie du citoyen, a souligné M. Chaibi.
Le mégaprojet de lutte contre le phénomène de la remontée des eaux dans la wilaya d’El-Oued, lancé en octobre 2005 pour un coût de 31 milliards de dinars et  achevé en juin 2009, englobe actuellement 18 communes totalisant 480.000  habitants, selon la présentation faite de ce projet.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions