lundi 21 aot 2017 16:54:11

Crash de l’Hercule C-130 de l’ANP à OUM EL BOUAGHI : Tristesse, compassion et recueillement

Messages de Chefs d’Etat et responsables d’institutions internationales

PUBLIE LE : 13-02-2014 | 0:00
D.R

Le crash de l’avion militaire (Hercule C130) à Oum El Bouaghi dans lequel 77 passagers sont décédés, a été suivi par des messages de condoléances formulés par des chefs d’Etats et des responsables d’institutions étrangères. L’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Alger a exprimé dans un communiqué, rendu public mardi, «ses sincères condoléances au peuple algérien suite au tragique décès de passagers lors du crash de l’avion militaire(…)». La même source précise que «nos pensées et nos prières vont aux familles qui ont perdu des êtres chers et aux personnes blessées lors de cet accident». De son côté, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la Belgique, a assuré au gouvernement et au peuple algérien de «l'entière solidarité» de son pays. M. Didier Reynders a affirmé avoir appris avec «tristesse» l'accident d'avion en Algérie.
A cet effet, «ses condoléances aux familles et amis des victimes» et «assuré le gouvernement et le peuple algériens de l'entière solidarité de la Belgique.» Ce sentiment a été, également, partagé par le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird. Sur le site de l’ambassade à Alger, il relève qu’il est «profondément attristé par la nouvelle de l’écrasement d’un avion de transport militaire aujourd’hui (hier Ndlr) dans l’Est de l’Algérie, qui a fait un grand nombre de victimes.» Dans le même contexte, M. Baird, s’exprimant «au nom de tous les Canadiens», tient à offrir ses «sincères condoléances aux familles et amis des personnes décédées dans ce tragique accident». Et d’ajouter : «Nos pensées et nos prières les accompagnent ainsi que la population de l’Algérie éprouvée par cette terrible tragédie.»
Sur le plan régional, suite à ce crash, le secrétaire général de la Ligue arabe a annoncé, hier, au Caire, que son organisation mettra son drapeau en berne en signe de deuil avec les victimes du crash de l'avion militaire algérien, et de solidarité avec le peuple algérien. Dans un communiqué publié hier, Nabil el Arabi a présenté «ses condoléances les plus attristées au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, aux familles des victimes du crash de l'avion militaire algérien et au peuple algérien».
Pour sa part, Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion au président algérien. Dans ce message, le roi marocain a affirmé «avoir appris avec une grande affliction et une profonde peine la tragique nouvelle du crash d’un avion militaire dans la région d’Oum El Bouaghi (Est), faisant de nombreuses victimes.» D’autre part, il fait part au président Abdelaziz Bouteflika, et à travers lui, aux familles affligées et au peuple algérien frère, de ses «vives condoléances et sa sincère compassion, implorant le Tout-Puissant d’avoir les victimes en Sa Sainte Miséricorde et d’accorder consolation et réconfort à leurs familles». Il y a lieu de rappeler que soixante-dix sept personnes ont péri et une autre a été grièvement blessée dans ledit crash, survenu mardi sur le mont Fortas à Oum El Bouaghi.
Fouad I./APS

-------------------------------

Le ministère français des AE
La France aux côtés du peuple algérien
La France s’est dit hier, être aux côtés du peuple algérien,  suite à l’accident d’un avion militaire à l’est du pays qui a coûté la vie à  77 personnes et blessé grièvement une autre. «Nous avons appris avec émotion l'accident aérien qui a coûté la vie  mardi en Algérie à 77 personnes, notamment à des familles de militaires»,  a indiqué un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.   
Tout en présentant les condoléances des autorités françaises aux «familles  des victimes et aux autorités algériennes», il a, lors d’un point de presse, affirmé qu’en «ce moment douloureux, nous nous tenons aux côtés du peuple algérien».  

-------------------------------

Le ministre britannique Hugh Robertson :
« Je suis très attristé »    
Le ministre britannique chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Hugh Robertson s’est dit, hier, «attristé» par le crash de l’avion militaire algérien. «Je suis très attristé par la nouvelle qui m’est parvenue sur un crash d’avion en Algérie. Toutes mes pensées vont aux victimes et à leurs  familles», a déclaré le ministre britannique dans un communiqué. M. Robertson a présenté ses condoléances à l’Algérie

-------------------------------

La solidarité des corps de sécurité sur le terrain

Soixante-dix-sept morts et un blessé se trouvant dans un état grave, tel est le bilan définitif du crash de Lockheed C-130 Hercules  des forces aériennes algériennes survenu mardi dernier dans la région de Djebel Fortas, à cheval entre les localités d'Aïn Mlila et d'Aïn Kercha (wilaya d'Oum El Bouaghi).

En effet, selon le commandant Youcef Aliouèche, de la protection civile de la wilaya de Constantine, l'opération de recherche et de sauvetage, laquelle a pris fin très tôt la matinée d'hier, et a  permis de secourir  un jeune militaire de 21 ans, Djelloul Nimer, polytraumatisé, lequel recevra les premiers soins par les médecins-pompiers sur place, avant d'être transféré dans un premier temps par ambulance à l'hôpital d'Aïn Mlila, puis par hélicoptère à l'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine).
Concernant les victimes n'ayant pas survécu à l'horrible drame, le commandant Aliouèche précisera que 4 victimes   étaient de sexe féminin. Notre interlocuteur reviendra en détail sur le déroulement de l'opération, supervisée par le directeur général de la protection civile, le colonel Mustapha Lahbiri, en étroite collaboration avec les services de l'ANP et les différents corps de sûreté : "Aussitôt l'alerte donnée, mardi à 12h55, nos unités se sont dirigées vers les lieux du drame. Pour cela nous avons mobilisé 24 ambulances, un fourgon pompe hydrocarbures (FPHC), un transport modulaire, 3 tentes avec l'ensemble du matériel pour un poste médical avancé, un bus, un véhicule d'éclairage et 2 véhicules de liaison. Côté moyens humains, il y avait 157 éléments, dont 6 médecins. Le relief accidenté du lieu du crash, en plus du climat très rude nous ont valu de déployer d'énormes efforts pour dégager les corps, dont 61, en plus du survivant, seront acheminés à pied sur 4 km. Les douze autres le seront directement au moyen de deux hélicoptères des forces aéronavales.
Au petit matin, les corps des victimes étaient regroupés au niveau de la morgue de l'hôpital militaire d'Ali Mendjeli, alors que les éléments de la protection civile d'Oum El Bouaghi sont restés sur place." Contactée par nos soins, la chargée de communication de la protection civile d'Oum El Bouaghi nous apportera des précisions supplémentaires sur les moyens mobilisés : "En plus des 101 agents  dépendant de la wilaya, nous avons reçu un renfort de 443 agents de Constantine, Mila, Batna, Skikda, Sétif, Guelma, ainsi qu'Alger (77 agents de l'Unité nationale d'instruction et d'intervention d'El Hamiz). Pour les moyens matériels, 125 véhicules, entre ambulances et camions, ont été utilisés."
Ali Mendjeli hier, 9h du matin. L'ambiance aux alentours de l'hôpital militaire régional universitaire Abdelali Benbaâtouche est des plus pesantes. Au temps maussade s'ajoute la tristesse et la résignation marquant ostensiblement tous les visages.   
Pour les familles des malheureuses victimes du crash, seule la présence de deux membres étaient tolérée.  Vers 11h45, le vice-ministre de la Défense, chef d'état-major de l'ANP,  Ahmed Gaïd Salah, accompagné des autorités locales adressera ses condoléances aux familles des disparus en les assurant de tout son soutien. De son côté, le colonel Lahbiri, déléguera huit psychologues-cliniciens pour assister les familles éprouvées par ce drame. Enfin, nous apprenons que les corps des victimes, en majorité originaires de l'ouest du pays, seront acheminés vers l'aéroport de Boufarik.
Issam B.

------------------------------

Le Président Bouteflika reçoit les condoléances du Président et du chef du gouvernement tunisiens    
Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu hier un message de condoléances de la part du Président de la République tunisienne, Moncef Marzouki, et de son chef du gouvernement, Mehdi Jomaa, suite au crash de l'avion militaire survenu mardi sur le mont Fortas (Oum El Bouaghi),  causant la mort à 77 personnes, indique un communiqué du cabinet du Premier  ministre. MM. Marzouki et Jomaa ont exprimé au peuple algérien et aux familles des victimes du tragique accident aérien, en leur nom et au nom du  peuple tunisien frère, leur soutien et leur compassion, priant Dieu de leur accorder Sa sainte miséricorde et de les accueillir en Son vaste paradis, ajoute le communiqué.          

-----------------------------

Protection civile
Tous les moyens mobilisés
La Direction générale de la protection civile (DGPC) a mobilisé tous les moyens nécessaires, humains et matériels pour la réussite des opérations de recherches et de sauvetages enclenchées à peine l’alerte donnée à 11h40 mn.Informé du drame qui a coûté la vie à 76 personnes la DGPC a mis en place, sur-le-champ, une cellule de crise pour la gestion du drame  et faire face à la situation critique, nous a expliqué le lieutenant Nassim Bernaoui, de la Cellule de communication, Direction générale de la protection civile.
« Le nombre exact des passagers, qui étaient à bord de l'avion, est de 77 », a ajouté le lieutenant de la protection civile, précisant qu'un seul survivant grièvement blessé a été dénombré.
La cellule de crise de la protection civile s'occupe de la logistique qui entoure la catastrophe, centralise actuellement les informations collectées par ses éléments et a défini la stratégie de communication pour coordonner les opérations de sauvetages.
Les opérations de sauvetage de grandes envergures rendues délicates à cause des conditions météorologiques très défavorables, neige et brouillard, ont mobilisé 489 éléments tous grades confondus parmi lesquels 399 sapeurs pompiers dépêchés des casernes d’Oum El Bouaghi, Constantine Sétif, Mila, Batna et l’Unité nationale, en sus des brigades cynotechniques. Plus de 50 ambulances équipées, une dizaine de camions d’interventions et plusieurs détachements rapides se sont rendus sur les lieux du drame, un lieu caractérisé par une accessibilité très difficile nécessitant une longue marche de 6 kilomètres pour arriver à l’endroit exact du crash de l’avion militaire.
En étroite collaboration avec les éléments de la gendarmerie nationale et de ceux éléments de l’Armée nationale populaire relevant de la 5e Région militaire, la protection civile a mis en place un dispositif à travers lequel, ses agents ont continué les recherches jusqu’à mercredi à 1h20 mn du matin.
Les corps sans vie des 76 passagers ont été acheminés par les moyens de la protection civile à l’hôpital militaire Ali Mendjeli de Constantine.
Mohamed Mendaci  

-----------------------------

Formidable élan de solidarité des citoyens de la région d’Oum El Bouaghi
L’avion militaire dont le crash, mardi près d’Oum El Bouaghi, a provoqué le décès de 77 personnes, a suscité un formidable élan de solidarité parmi la population des localités situées dans le voisinage du crash, a constaté l’APS mercredi. Plus de 24 heures après l’accident, des citoyens, par dizaines, se pressaient encore dans les alentours du lieu du drame, exprimant leur "profonde tristesse" et leur "compassion" pour les familles des victimes.  Beaucoup de jeunes gens, notamment, n’hésitaient pas à faire la navette entre leurs villages et le site de l’accident, malgré les trois heures de marche en pleine montagne pour le trajet aller-retour, qui proposant son aide, qui désirant en savoir davantage sur ce crash dont certains affirment qu’il a "bouleversé leur vie".  
La veille, avant que le bilan précis de l’accident ne soit rendu public, ils étaient encore plus nombreux à insister pour apporter leur aide et donner leur sang pour sauver d’éventuels rescapés. Des femmes du monde rural, souvent chaussées de simples escarpins malgré le froid très vif, ainsi que de nombreuses femmes médecins, des infirmières et des paramédicales, venues de plusieurs wilayas voisines, ont également été aperçues sur le site du crash, proposant aide et victuailles aux enquêteurs dont le travail était rendu très pénible en raison de l’éloignement, du froid et de la nature du sol.

---------------------------------

Ahmed Gaïd Salah se recueille devant les dépouilles des victimes
Adoption d’une série de mesures
Le crash a fait "77 victimes, comprenant 73 militaires et 4 femmes dont l'épouse et la fille de l'adjoint au commandant de la 6e Région militaire, et un survivant dans un état critique", précise le communiqué qui cite les explications fournies par le directeur de l'Hôpital militaire régional de Constantine, lors d'un exposé présenté au vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, en visite à l'hôpital. Après s'être enquis des causes et des circonstances de ce tragique accident,  le général de corps d'armée Gaïd Salah qui, a présidé une réunion restreinte  à l'hôpital, durant laquelle il a écouté les différents exposés présentés par  les responsables, a donné des instructions pour "accélérer notamment l'identification  des corps des victimes", "la prise en charge des familles et le transfert des dépouilles vers leurs wilayas d'origine", souligne la même source.  L'opération d'identification des corps des victimes par les services  spécialisés et leur transfert au fur et à mesure vers leurs régions d'origine  à travers le pays "se poursuit activement", précise le communiqué. Le chef d'état-major de l'ANP a également ordonné le "lancement immédiat de l'enquête de la commission technique" pour "élucider les circonstances de  l'accident", en tenant compte de tous les détails pouvant contribuer à déterminer les causes exactes du crash de l'avion, dans les mauvaises conditions météorologiques  qui prévalaient dans la région. Il a, en outre, donné des instructions pour "prendre les mesures adéquates" afin d'éviter que ce genre d'accidents ne se reproduise.          
-------------------------------

Selon un communiqué du MDN
77 victimes dont 73 militaires
Le crash d'un avion militaire survenu mardi près d'Oum  El Bouaghi (500 km à l'est d'Alger) a fait 77 victimes comprenant 73 militaires et 04 femmes, a confirmé hier le ministère de la Défense nationale dans  un communiqué. Le crash a fait "77 victimes, comprenant 73 militaires et 4 femmes dont l'épouse et la fille de l'Adjoint au Commandant de la 6e Région Militaire, et un survivant dans un état critique", précise le communiqué qui cite les explications fournies par le directeur de l'Hôpital militaire régional de Constantine, lors d'un exposé présenté au vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, en visite à l'hôpital.

-------------------------------

La boîte noire récupérée et l’enquête avance
La boîte où pourraient être enregistrées les échanges des pilotes dans le cockpit de l’Hercule C-130 qui s’est écrasé mardi sur le mont Fortas (Oum El Bouaghi), tuant 77 personnes et blessant grièvement une autre, a été retrouvée "en bon état", a-t-on appris hier auprès d'une source proche de l'enquête.
Selon cette source, l’aéronef, pris dans les mauvaises conditions climatiques, marquées notamment par des vents violents et une mauvaise visibilité, est tombé "nez en avant" sur le site même où se trouve actuellement l’épave, infirmant certaines informations selon lesquelles l’avion aurait percuté une montagne voisine du lieu du crash. Mercredi en fin d’après-midi les éléments de la police scientifique de la gendarmerie nationale, accompagnés d’éléments spécialisés de l’Armée nationale populaire (ANP), avaient achevé leur travail technique et récupéré un certain nombre d’équipements de l’avion qui seront "très utiles à l’enquête", a-t-on ajouté. L'hôpital militaire régional universitaire "Benbaatouche" de Constantine, où une cellule psychologique a été installée pour prendre en charge les parents et proches des victimes, a connu, tout au long de la journée de mercredi, une animation particulière du fait de la présence de nombreuses familles venues de plusieurs régions du pays pour récupérer les corps de leurs proches.

-------------------------------

M. Bensalah présente ses condoléances au général de corps d'armée  Ahmed Gaïd Salah  
Le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, a adressé mercredi un message de condoléances au vice-ministre de la Défense  nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale poppulaire (ANP), le général  de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah.
«Suite au crash tragique de l'avion militaire survenu mardi, nous partageons votre affliction et peine. En cette douloureuse circonstance, je vous présente, en mon nom et au nom des membres du Conseil de la Nation ainsi qu'à toutes les familles des victimes, mes condoléances les plus attristées et ma sincère compassion, priant Le Tout-Puissant de vous aider à surmonter cette pénible épreuve», a écrit M. Bensalah dans son message.
«Je prie Dieu de donner aux familles et proches des victimes patience, résignation et constance pour supporter cette dure épreuve et d'accueillir dans  son vaste paradis les victimes parmi les enfants de l'ANP, bouclier de la patrie et source de fierté et d'orgueil et leurs familles», a conclu le président du Conseil de la Nation.

-------------------------------

Les partis politiques expriment leurs condoléances
Suite au crash de l'avion militaire à Oum El Bouaghi, les partis politiques et organisations syndicales ont présenté leurs condoléances au peuple algérien, au commandement de l'Armée nationale populaire (ANP) et aux familles des victimes. Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a adressé dans un communiqué, en son nom et au nom des membres du Senat, des condoléances au vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah et aux familles des victimes. Le parti du Front de libération nationale (FLN) a exprimé dans un communiqué  ses condoléances au peuple algérien et au commandement de l'ANP les assurant de sa compassion suite à cette «tragédie» survenue sur le mont Fartas à Oum El Bouaghi.          
Le FLN a adressé ses vives condoléances aux familles des victimes et s'est incliné à la mémoire des martyrs de cette tragédie qui vient de frapper le peuple algérien. En cette douloureuse circonstance, le FLN a rendu hommage à tous les éléments de l'ANP pour leur loyauté infaillible à la patrie et leurs efforts inlassables pour la préservation de nos frontières et la sauvegarde de notre intégrité territoriale. De son côté, le Rassemblement national démocratique (RND) a adressé ses sincères condoléances au ministre de la Défense nationale et au chef de l'état-major de l'ANP ainsi qu'aux familles des victimes les assurant de sa compassion en cette douloureuse épreuve et priant Dieu Tout-Puissant d'accorder Sa Sainte Miséricorde aux défunts et d'assister leurs familles en cette épreuve.           
Le groupe parlementaire l'Alliance de l'Algérie verte, le secrétariat du bureau politique du parti des travailleurs, le président du parti El Karama, Mohamed Ben Hamou, le président du Front national algérien, Moussa Touati, le président du parti, Tribune de l'Algérie de demain, M. Hocine Gouasmia et le secrétaire général du Parti du renouveau algérien, Kamel Bensalem ont présenté ses condoléances au peuple algérien, au commandement de l'ANP et à toutes les familles des victimes priant Dieu Tout-Puissant de les accueillir en Son Vaste Paradis.    
 L'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) par la voix de son secrétaire général Abdelmadjid Sidi Said a présenté au vice-ministre de la Défense nationale, chef de l'état-major de l'ANP, aux familles des victimes et à toute l'honorable institution militaire ses sincères condoléances tout en les assurant de sa profonde sympathie. Soixante-dix sept personnes ont péri et une autre a été grièvement  blessée dans le crash d'un avion militaire de type Hercule C-130, survenu mardi sur le mont Fortas à Oum El Bouaghi, a indiqué le ministère de la Défense nationale. L'avion, qui transportait soixante-quatorze passagers en plus des quatre membres de l'équipage, assurait un vol entre Tamanrasset et Constantine.  
W. B.

-------------------------------

Mascara
Une minute de silence
Ils étaient des centaines d'étudiantes et étudiants des différentes facultés de l'université de Mascara à observer une minute de silence et de recueillement, à la mémoire des disparus du crash de l'avion militaire qui a coûté la vie à 77 personnes. De leur côté, les moudjahidine de la wilaya, présents à la réunion consacrée au thème des explosions nucléaires françaises durant l'époque coloniale dans le Sud algérien, à la maison de la culture, ont eux aussi, exprimé leur grande tristesse et leur profonde compassion et présentent leurs condoléances aux familles des disparus de ce tragique accident.
A. Ghomchi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions