samedi 11 juillet 2020 00:30:17

Commerce : 397 marchés de proximité créés depuis 2011

L'Algérie comptait 1.885 marchés à fin 2013 après la création, en trois ans, de 397 nouveaux marchés de proximité, a indiqué, hier, le directeur général de la régulation et de l'organisation des activités au ministère du Commerce M. Abdelaziz Ait Abderrahmane.

PUBLIE LE : 12-02-2014 | 0:00
D.R

Dans une conférence de presse consacrée au bilan des activités  de sa direction pour l'année 2013, M. Aït Abderrahmane a souligné que depuis 2011 "un programme a été traçé pour la réalisation de 1.058 marchés de proximité  à travers le pays, dont 397 ont été réceptionnés, les 661 restants devant  l'etre avant la fin de l'année 2013".          
Ce programme intervient dans le cadre de l'élimination du phénomène des marchés informels qui a pris de l'ampleur en raison du déficit en infrastructures, a-t-il ajouté, estimant que ce programme permettra de réduire ce déficit évalué  à l'échelle nationale à 1.500 marchés.          
Il a ajouté que plus de 838 marchés informels sur un total de 1.308 ont été recensés depuis l'opération de résoption de ces marchés qui a démarré en août 2012 et qui se poursuit toujours.        
 Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a entamé  en août 2012, en collaboration avec le ministère du Commerce une opération d'envergure pour éliminer les marchés informels qui ont coûté de grosses pertes à l'Etat, a-t-il rappelé, précisant que 17.606 commerçants sur 40.099 ont été redéployés dans de nouveaux marchés de proximité.         
M. Aït Abderrahmane a estimé que l'élimination des marchés informels ne saurait être accomplie que si toutes les infrastructures prévues dans le  programme auront été réalisées.        
Il a précisé à ce propos que le ministère de l'Intérieur a consacré  à cette opération depuis 2011 une enveloppe de 12 milliards de dinars pour la réalisation  de 802 marchés, alors que le ministère du Commerce a mobilisé 10  milliards de dinars pour la réalisation d'un nombre assez conséquent de marchés couverts.         
La résorption des marchés informels s'est traduite également en Algérie par la mise à niveau des infrastructures déjà en place à l'instar des 352 marchés de gros et des 241 marchés de détail, opération à laquelle a consacré le ministère  du Commerce une enveloppe de 5,9 milliards de dinars.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions