samedi 17 novembre 2018 12:53:47

A l’issue des travaux de la Conférence africaine des directeurs et inspecteurs généraux de police : L’Afripol est née

Conférence de presse du général major Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale

PUBLIE LE : 12-02-2014 | 0:00

C’est à l’unanimité que les chefs de police du Continent ont adhéré à la création de cet  instrument de coopération à l’échelle africaine. 

Le directeur général de la Sûreté nationale, le général major, Abdelghani Hamel, a annoncé « la création officielle d’un mécanisme africain de coordination et de coopération des institutions policières africaine, dénommé « Afripol », et cela en faisant part du choix porté par les participants à la conférence africaine, en l’occurrence, les directeurs et inspecteurs généraux de police,  sur l’Algérie comme pays abritant le siège officiel de cet organisme.
« Suite à cet acte décisionnel de création de cet instrument déterminant dans la promotion et le développement de la coopération policière africaine, les chefs de police  du Continent ont encore une fois réitéré leur « foi inébranlable en leur destin commun, en leur valeur partagée et l’affirmation de l’identité africaine en vu d’amener les institutions policières africaines à asseoir leur place dans les systèmes de sécurité internationaux, en renforçant et consolidant les capacités de prévention et de lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme », a précisé M. Hamel, hier, lors de la conférence de clôture des travaux de la conférence africaine des directeurs et inspecteurs généraux de police, en ajoutant que ces responsables ont fait part de leur adhésion « totale » à la création de ce nouveau mécanisme « Afripol ».
Il a en outre, expliqué, que ce mécanisme vise « l’encouragement et la coopération policière régionale et œuvrera  au renforcement de la convergence des perceptions entre les chefs de police en termes d'évaluation de menaces, de définition d'approches et de promotion des capacités institutionnelles policières dans les domaines de la formation,  de la police scientifique, de la gouvernance des services de police, fondée sur le respect des droits de l'homme, la justice et l'équité ainsi que sur le partage des bonnes pratiques ».
 Il a précisé que l'Algérie demandera à la Commission de l'Union africaine (UA) dans les délais requis, l'inscription du projet relatif à l'établissement du mécanisme de coordination et de coopération des institutions policières  (Afripol) à l'ordre du jour du prochain sommet des chefs d’État et de gouvernement de l'UA qui devrait se dérouler au mois de juin prochain à Malabo, en Guinée équatoriale.

Hommage unanime au Président Bouteflika pour son soutien à toutes  les initiatives visant à la stabilité
Pour ce qui est du rôle de la police algérienne dans cette organisation, M. Hamel a précisé qu’ « elle va offrir le siège et tous les accessoires lié au bon fonctionnement de cette organisation ». « On peut passer  par la normalisation, l’automatisation et puis l’informatisation pour avoir un réseau au profil de toutes les polices africaines », précise-t-il.
Il a fait savoir, par ailleurs, que les travaux de cette conférence se sont achevés avec beaucoup de succès grâce à la participation de 113 délégués, représentant 41 pays africains et des organisations d’envergure internationale et continentale, en l’occurrence, l’Union Africaine, l’organisation internationale de police criminelle, Interpol et des organisations régionales des chefs de polices africains.
« Cette rencontre s’est distinguée par des débats fructueux et des interventions riches et pertinentes, affirmant leur totale adhésion à la création de l’organisation africaine de coopération policière, Afripol ».
Le premier responsable de la police algérienne a souligné par ailleurs, que « l’ensemble des participants à cette conférence ont exprimé leurs vifs remerciements et un hommage solennel au Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour son soutien indéfectible à toutes les initiatives visant la paix, la stabilité et la prospérité dans le Continent africain tout en reconnaissant à l’Etat algérien l’engagement, la détermination et les efforts consentis sans cesse pour la réalisation de ce mécanisme africain. »
Pour sa part, M. Smail Chergui, commissaire à la sécurité et à la stabilité en Afrique, a souligné que « cette nouvelle organisation répondra aux mêmes principes que l’organisation Interpol en ce qui concerne la  nécessité de protéger les droits de l’homme, le respect de l’Etat de droit et la protection des citoyens.  
Elle jouera en outre, un rôle important et essentiel pour ce qui concerne l’envoi des délégations de paix en Afrique. « Afripol, s’occupera à mettre à niveau les différentes polices ».
 Enfin, à une question relative aux interventions policières en Centrafrique, M. Chergui a fait savoir que « 6.000 hommes en uniforme ont été autorisés par le Conseil de sécurité de l’ONU, à intervenir dans la région, avec une présence permanente pour ramener la paix et aider les gens à rentrer chez eux. »
Kafia Ait Allouache

---------------------------

Des délégations de police africaines visitent la direction des Unités républicaines de la sûreté d'El Hamiz
Des délégations composées de directeurs et d'inspecteurs généraux de police d'Etats africains ont effectué hier une visite à la direction des Unités républicaines de la sûreté d'El Hamiz (Alger) au cours de laquelle il se sont enquises des différentes techniques de pointe utilisées en matière de lutte contre le crime.         
Lors de cette visite, la délégation dirigée par le directeur de la police judiciaire et contrôleur de police, Abdelkader Kara Bouhadba, à la place du directeur général de la sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, a suivi des exhibitions sur les différentes techniques sportives et tactiques  utilisées dans la lutte contre le crime.           
Les délégations ont également suivi des manœuvres dont celles relatives à l'intervention rapide par hélicoptères et au rétablissement de l'ordre public.          
 Les délégations africaines ont visité par la suite une exposition consacrée aux différents services de la sûreté nationale au niveau de la même direction où elles se sont arrêtées au stand de la police des frontières et  reçu des explications sur les équipements de pointe utilisés pour assurer la  sécurité.          
Les moyens techniques mis à disposition par la police algérienne ont  été au menu du programme de cette visite lors de laquelle des explications  ont été ainsi fournies aux délégations africaines sur le rôle des caméras de  surveillance et le réseau national de transfert des données et son importance  dans la lutte contre le crime organisé sous toutes ses formes.          
La visite s'inscrit dans le cadre de la conférence africaine des directeurs et inspecteurs généraux qui prendra fin mardi soir à Alger.          
Selon les organisateurs, la rencontre a permis d'approfondir la concertation entre les responsables de la police autour des moyens susceptibles de rapprocher les points de vue et stratégies et de renforcer les potentialités dans les domaines de formation concernant les enquêtes, les expertises et l'échange d'informations et d'expériences.         
Le mécanisme africain de la police "Afripol" aura été le point principal débattu par les conférenciers dans le but de relever les défis et menaces auxquels  sont confrontées les organismes de la police dans les pays africains notamment en matière de lutte contre le terrorisme, le crime organisé transfrontalier,  le trafic de stupéfiants et la cybercriminalité.

--------------------------

« Les pays de l'UA adhèrent à l'idée de création d'Afripol »
Les participants à la conférence africaine des directeurs et inspecteurs généraux de police ont fait part de leur adhésion à la création d'un mécanisme africain de coordination et de coopération des institutions policières  (Afripol) et leur choix de l'Algérie pour abriter le siège, a annoncé hier à Alger le directeur général de la Sûreté nationale, le général major, Abdelghani  Hamel.           
Ce mécanisme "encouragera la coopération policière régionale et œuvrera au renforcement de la convergence des perceptions entre les chefs de police en termes d'évaluation de menaces, de définition d'approches et de promotion des capacités institutionnelles policières dans les domaines de la formation, de la police scientifique, de la gouvernance des services de police, fondée sur le respect des droits de l'homme, la justice et l'équité ainsi que sur le partage des bonnes pratiques", a indiqué le général major Hamel lors d'un  point de presse à l'issue des travaux de la conférence. Il a précisé que l'Algérie demandera à la Commission de l'Union africaine  (UA) dans les délais requis l'inscription du projet relatif à l'établissement du mécanisme de coordination et de coopération des institutions policières  (Afripol) à l'ordre du jour du prochain sommet des chefs d'Etat et de  gouvernement de l'UA en juin prochain à Malabo, en Guinée Equatoriale.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions