lundi 09 dcembre 2019 04:35:49

Corées : Regain de frictions sur la péninsule

Les relations se tendaient à nouveau hier sur la péninsule coréenne, après l’annulation par le Nord de la visite d’un émissaire des Etats-Unis, censé œuvrer à la libération d’un ressortissant américain, et l’annonce du calendrier des manœuvres militaires américano-coréennes dénoncées par Pyongyang.

PUBLIE LE : 11-02-2014 | 0:00
D.R

Les relations se tendaient à nouveau hier sur la péninsule coréenne, après l’annulation par le Nord de la visite d’un émissaire des Etats-Unis, censé œuvrer à la libération d’un ressortissant américain, et l’annonce du calendrier des manœuvres militaires américano-coréennes dénoncées par Pyongyang.
 Les frictions entre Pyongyang d’un côté et Séoul et Washington de l’autre, devraient dominer l’agenda lors de la visite en Asie du secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui démarre jeudi. Dans un communiqué publié dimanche soir, le département d’Etat s’est dit «profondément déçu par la décision de la Corée du Nord de retirer son invitation à l’ambassadeur (Robert) King», qui devait œuvrer à la libération de Kenneth Bae, un Américain d’origine coréenne détenu par Pyongyang depuis novembre 2012.
Le département d’Etat n’avait pas fait état publiquement de cette invitation qu’aurait adressée la Corée du Nord à l’ambassadeur King, qui est depuis 2009; l’envoyé spécial des Etats-Unis pour les questions des droits de l’homme en Corée du Nord.
C’est la seconde fois qu’un voyage prévu de M. King à Pyongyang, pour négocier la libération de M. Bae, capote à la dernière minute.
 L’annulation de la visite de l’émissaire américain intervient alors que le commandement conjoint aux forces américaines et sud-coréennes a annoncé le calendrier des exercices militaires annuels menés conjointement par les deux alliés et vivement décriés par Pyongyang.
Les manœuvres démarreront le 24 février, soit pendant les réunions des familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953), prévues entre les 20 et 25 février.
Plusieurs analystes s’attendent à ce que le Nord annule ces réunions, un programme à l’arrêt depuis trois ans, comme il l’avait déjà fait en septembre dernier.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions