jeudi 21 novembre 2019 02:49:27

Election présidentielle du 17 avril, Rencontre nationale des partisans de l’ANR : Soutien à la candidature du Président Bouteflika

Après avoir maintenu le suspens ces derniers jours, le secrétaire général du parti de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a confirmé hier, le soutien de son parti pour la candidature du Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, pour un quatrième mandat

PUBLIE LE : 09-02-2014 | 0:00
Ph. A. Hammadi

Après avoir maintenu le suspens ces derniers jours, le secrétaire général du parti de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a confirmé hier, le soutien de son parti pour la candidature du Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, pour un quatrième mandat aux élections présidentielles du 17 avril prochain, pour la préservation de la stabilité du pays, la poursuite et la valorisation des réformes qu'il a initiées dans tous les domaines du développement national.

«Notre choix porte sur le soutien du Président Bouteflika pour assurer la bonne gérance du pays, notamment pour la concrétisation de l’union de la nation et lui assurer un avenir prospère» a précisé Belkacem Sahli, hier à Alger, en expliquant à ses partisans et cadres, lors d’une rencontre nationale, que cette décision a été prise après la tenue du Congrès national les 10 et 11 du mois dernier, spécifiquement après que les réunions avec les militants soient terminées. Sahli, salue au passage les réalisations et les réformes du Président de la République, surtout celles lancées après le printemps arabe. Il déclare également que le choix de son parti est bien fondé contrairement à ce que croient certains. «Notre soutien ne vient pas en retard. Nous ne faisons pas partie de ceux qui prennent la «baguette par le milieu», et non pas aussi de ceux qui acceptent de monter dans le dernier wagon du train. Notre choix a tardé parce qu’on ne veut  pas faire pression sur le Président de la République, afin de lui accorder le temps qu’il faut pour accomplir son troisième mandat et prendre par la suite la bonne décision qu’il juge la plus adéquate», a fait savoir en précisant que sa décision «participera à l’apaisement du climat électrifié  qui a régné sur la scène politique ces derniers temps, y compris les derniers événements de Ghardaïa»… «l’ANR, veut la stabilité du pays et veut, par conséquent, que le Président Bouteflika poursuit la construction de la patrie et de veiller à sa stabilité, notamment dans les conditions que vivent certains pays du voisinage et le monde arabe» souligne Sahli, en ajoutant que «Le parti est disposé à mener une campagne électorale pour valoriser les acquis déclare le Président Bouteflika, notamment ceux liés au processus de développement national et aux réformes initiées dans tous les domaines depuis son arrivée à la tête du pays». Il a affirmé, que le président Bouteflika est «le seul candidat» qui peut être «la corde ombilicale» entre l’ancienne génération des martyrs, celle d’après l’indépendance et l’actuelle génération. «Nous voyons en lui l’homme idéal à la place idéale. On veut permettre à Bouteflika de continuer à construire l’Algérie pour qu’elle puisse enfin égaler les pays développés. Pour continuer à préserver  sa sécurité et sa stabilité, la mettre à l’abri des dangers extérieurs qui la guettent». Le secrétaire général de l’ANR, a traité les questions d’actualité qui touchent le pays, en l’occurrence les événements de Ghardaïa en appelant les sages de la région d’emprunter la voie de la communication dans la résolution des conflits internes. Il a entre autres, appelé les enseignants à faire appel à la sagesse pour résoudre les problèmes pour ne pas «briser» l’avenir des élèves. Il a par ailleurs, affiché sa satisfaction quant au vote des Tunisiens en faveur de la nouvelle législation, notamment la nomination du nouveau gouvernement en souhaitant que ces démarches «peuvent être un vrai point de démarrage pour ce pays voisin pour qu’il dépasse tous les mauvais moments qu’il a vécus depuis quelques années». Sahli a enfin apporté un «vif soutien» aux visites de  travail et d’inspection du Premier ministre en soulignant que celles-ci «peuvent booster la progression de notre économie sur tous les plans ».
Kafia Ait Allouache

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions