mardi 04 aot 2020 03:10:41

Salon de l’Investissement et de l’Entrepreneuriat France-Algérie : Pour un partenariat privilégié

La première édition du Salon international de l’investissement et de l’entrepreneuriat France-Algérie «SIEFA» se déroulera du 13 au 15 mars 2014, au CNIT – Paris La Défense (France).

PUBLIE LE : 08-02-2014 | 23:00
D.R

La  première édition du Salon international de l’investissement et de l’entrepreneuriat France-Algérie «SIEFA» se déroulera du 13 au 15 mars 2014, au CNIT – Paris La Défense (France).

Cet évènement qui viendra consolider la dynamique de coopération entre les deux pays vise à encourager les «perspectives d’investissement et d’entrepreneuriat entre l’Algérie et la France dans les différents secteurs économiques», note le communiqué de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie. Le Salon constituera, dans cette optique, une «plateforme de rendez-vous pour les porteurs de projet dans les deux pays». Il s’agira de donner l’opportunité aux opérateurs économiques des deux parties de s’enquérir des possibilités d’investissements et de partenariat, pour concrétiser, ainsi, les engagements mutuels quant à aller vers une coopération stratégique. Une coopération dont les contours ont été scellés par la «Déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération» signée le 19 décembre 2012 par les présidents de deux pays à l’occasion de la visite du Président de la République française, François Hollande, dans notre pays, en décembre 2012.
Il y a lieu de rappeler que le cadre de coopération entre l’Algérie et la France repose sur le socle d’une dynamique de haut niveau en ce sens qu’elle implique  les administrations et institutions économiques et financières des deux États sur le long terme. Une vision réaffirmée à l’occasion de la tenue de  la première réunion du Comité mixte économique algéro-français (Comefa), les 27 et 28 novembre 2013 à Paris, la première depuis la création, à Alger, du comité le 28 mai 2013. Les deux parties avaient saisi l’opportunité pour aborder les moyens susceptibles de concourir à l’impulsion des investissements productifs, ainsi que de la relance de la coopération entre entreprises dans les domaines d’expertise et de formation dans le secteur industriel, ainsi que la normalisation,  la métrologie et l’appui technique. La rencontre d’affaires algéro-française qui a suivi la première réunion du comité intergouvernemental bilatéral de haut niveau, pour rappel, a été marquée par la signature de 13 accords de coopération dans les secteurs de l’industrie, l’énergie solaire et les télécoms.
Le déplacement à Alger du Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, les 16 et 17 décembre 2013 pour une visite officielle, devait permettre, dans ce cadre, d’approfondir le dialogue bilatéral. Ce déploiement économique en Algérie de la France n’est pas étranger aux derniers développements intervenus sur le marché algérien. Les données confirment, en effet, une rude concurrence imposée à la France par la Chine. Sur la période s’étalant de janvier à septembre 2013, la Chine a été classée premier fournisseur de l’Algérie avec 4,95 milliards de dollars, représentant 11,98% des importations globales du pays. La deuxième place est revenue à la France, avec 4,70 milliards (11,37 %).  Concernant les investissements directs, les données émanant de ce pays indiquent que les IDE français ont totalisé un flux de 211 millions d’euros en 2012. À la même année, la part de la France sur le marché algérien a été 12,8%.                  
D. Akila
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions