mardi 14 juillet 2020 02:38:46

Formation professionnelle : Accord pour la prise en charge d'apprentis par des entreprises industrielles

Sept conventions portant sur la prise en charge d'apprentis-stagiaires seront signées prochainement entre la direction de la formation professionnelle de la wilaya d'Alger et des entreprises du secteur industriel

PUBLIE LE : 06-02-2014 | 0:00
D.R

Sept conventions portant sur la prise en charge d'apprentis-stagiaires seront signées prochainement entre la direction de la formation professionnelle de la wilaya d'Alger et des entreprises du secteur industriel, a affirmé hier le directeur de l'industrie de la wilaya, Hamou Benabdallah.
Ces conventions seront paraphées avec trois entreprises industrielles du secteur public, dont la SNVI (Société nationale des véhicules industriels) et quatre entreprises privées, a-t-il précisé à l'APS.
D'une durée de trois ans reconductibles, ces accords permettront aux apprentis inscrits dans les centres et les instituts de formation de la wilaya d'Alger de bénéficier d'un stage pratique et éventuellement d'une embauche à la fin  du stage, a souligné, pour sa part, le directeur de la formation professionnelle de la wilaya, Ahmed Zegnoun.
D'une capacité de 40.000 places pédagogiques, le secteur de la formation professionnelle à Alger accueille actuellement 37.500 stagiaires dans 11 instituts et 48 centres, a-t-il précisé.
 La direction de la formation professionnelle de la wilaya a conclu, depuis 2013, dix conventions de partenariat avec des opérateurs économiques de plusieurs branches d'activités, a-t-il dit, notant que les secteurs du bâtiment  et travaux publics (BTPH) et de l'industrie sont les plus demandeurs en main-d’œuvre qualifiée.
L'agence de wilaya de l'emploi (AWEM) a placé près de 27.500 travailleurs en 2013 en majorité dans le secteur privé des services, de l'industrie et du BTPH, dont 25.846 ont des contrats à durée déterminée (CDD), indique un bilan de la direction de l'emploi de la wilaya. 30% des chercheurs d'emploi placés à Alger l'année dernière par les  bureau de main-d’œuvre ont subi des stages dans les instituts et centres de  formation professionnelle, a précisé M. Zegnoun.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions