lundi 14 octobre 2019 09:18:17

Visite du Premier ministre dans la wilaya de Tissemsilt : Sellal plaide pour une formation universitaire adaptée aux exigences locales

M. Sellal appelle les candidats à la présidentielle à consacrer la démocratie et à préserver la stabilité du pays

PUBLIE LE : 04-02-2014 | 23:00
D.R

De notre envoyé spécial Mohamed Bouraib

En dépit d’un temps maussade et pluvieux, les rigueurs d’un froid hivernal assez prononcé, la wilaya de Tissemsilt, parée aux couleurs nationales et la population ont réservé au Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, un accueil des plus chaleureux. L’occasion fut propice aux citoyens de se masser le long du trajet de chef de l’exécutif afin de lui témoigner, avec force gestes amicaux, l’expression de leur reconnaissance et de leur sympathie. En effet, la  wilaya de Tissemsilt fonde de grands espoirs sur cette visite, consciente de l’importance des projets socio-économiques qui ne manqueront pas d’impulser un dynamisme certain et un essor attendu.

Le Premier ministre M. Abdelmalek Sellal effectuait hier, une visite de travail et d'inspection qui s’inscrit dans le cadre de la mise en application du programme du Président de la République,  M. Abdelaziz Bouteflika.         
Lors de cette visite d'une journée, M. Sellal a passé  au peigne fin l'état  d'avancement des différents programmes en cours de réalisation dans cette wilaya  agropastorale des hauts plateaux, des programmes qui touchent  les secteurs de l'habitat, des ressources  en eau, de l'enseignement supérieur, les transports et les travaux publics. M. Sellal  était  accompagné d'une importante délégation ministérielle.
Il a procédé  à la mise en service du projet d'alimentation de la commune de Lardjem en eau  potable à partir du barrage de Bouzegza, inauguré au chef-lieu de wilaya, une station d'épuration des eaux usées et inspecté le projet de réalisation de 2.000 places pédagogiques dans  le cadre de l'extension du centre universitaire de Tissemsilt.  Dans la nouvelle zone d'extension urbaine, M. Sellal a posé la première  pierre du projet de réalisation de 300 logements sociaux locatifs et contrôlé  le projet de 100 logements destinés à la résorption de l'habitat précaire.  
Il s’est enquis  du projet de la ligne ferroviaire reliant Boughezoul (Médéa) à Tissemsilt et suivi un exposé sur les études du  projet de l'autoroute reliant Khemis Meliana - Tissemsilt et Tiaret  sur 160 kilomètres.          
Dans sa première étape, le  Premier ministre a procédé  à la mise en service de la station de traitement des eaux du barrage de Bouzegza, dans la commune de Lardjam. Une infrastructure qui possède une  capacité de traitement  de 8.000 de mètres cubes par jour. C’est une œuvre  réalisée par deux sociétés algériennes dans le cadre  du projet d’alimentation de la ville de Lardjam en eau potable à partir dudit  barrage. Elle  dispose d’un réservoir de 3.000 m3, d’une station de pompage,  d’aires de stockage abritant trois réservoirs. Elle est reliée par une adduction sur une distance de 9 km. Ce projet d’AEP permet d’alimenter plus de 13.000 habitants des zones rurales qui sont confrontés à un déficit sensible en matière d’approvisionnement en eau consommable, de sécuriser l’AEP des communes de Lardjam et d’El Malaâb, alimentées actuellement à partir du barrage de Koudia Rosfa.  
M. Sellal a pu prendre connaissance d’un  exposé sur les projets concrétisés  par le secteur de l’hydraulique en matière de mobilisation des capacités hydriques, d’alimentation en eau des populations rurales et urbaines, de renforcement des capacités de stockage, de systèmes d’assainissement et de protection des villes des risques de crues.  le Premier ministre a fait remarquer que la mise en service de cette station mettra fin au problème de l’AEP de  la  wilaya et a notamment recommandé  de développer et de renforcer l’irrigation agricole.

Désengorger le trafic routier
M. Abdelmalek Sellal a pris note d’une  étude du projet de dédoublement de la voie express Khemis Miliana -Tissemsilt -Tiaret dont le coût est estimé à plus de 262 millions de dinars. La phase préliminaire a été achevée.  Cette voie s'étendra sur une distance  de 160 km.
Elle est composée de trois couloirs dans les deux sens avec 13 échangeurs  et 21 ponts. Ce projet revêt une grande importance puisqu'il raccorde la wilaya  de Tissemsilt à l'autoroute Est-Ouest, facilite les échanges commerciaux dans  la région, désengorge le trafic routier sur la RN n°14 reliant les wilayas  d'Aïn Defla, Tissemsilt et Tiaret.        
M. Sellal a suivi une présentation  du  projet de réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire Tissemsilt-Boughezoul,  longue de 139,7 km.  Les travaux de ce projet ont commencé en juin 2011 pour une durée de réalisation de 43 mois. Cette ligne à voie unique sera achevée  en janvier 2015.  La ligne ferroviaire traversera le territoire de la wilaya de Tissemsilt sur une distance de 16,7 km, achevée à 90%. Ce projet a pour finalité de faciliter les déplacements des voyageurs et le transport des marchandises et de connecter la wilaya au réseau ferroviaire national.  Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé aussi mardi  à la mise en service de la station d'épuration des eaux usées du chef-lieu de wilaya.        
Cette infrastructure permet de traiter un volume d'eaux usées de l'ordre de 14.000 mètres cubes par jour.
Cette STEP, qui va traiter les eaux usées des communes de Tissemsilt et d'Ouled Bessam, est destinée à servir de protection aux eaux du barrage Bougara, utilisées dans l'irrigation d'un périmètre de 1.300 ha, et à réutiliser les eaux épurées pour l'irrigation de 300 autres ha de terres agricoles. M.  Sellal a instruit les responsables de l’hydraulique  à lancer une étude sur l'irrigation des terres agricoles situées près de cette installation et préconisé  des actions de sensibilisation des fellahs pour l’utilisation des eaux épurées.  

Des filières utiles et adaptées
M. Abdelmalek Sellal a inspecté également le projet de réalisation de 2.000  places pédagogiques  au centre universitaire de la wilaya. Ces nouvelles structures sont destinées  au nouvel institut des sciences et technologies. Il est prévu le lancement, durant le premier semestre de cette année, d'un autre projet de 4.000 places pédagogiques au titre de la  réalisation du nouveau pôle universitaire pour permettre la création de deux instituts d'histoire et langues, de foresterie et biologie.     
 M. Sellal a insisté sur la nécessité de mettre en adéquation les filières de l’enseignement supérieur avec les besoins et les spécificités de la région, tant il est vrai qu’on ne peut concevoir des cycles d’études qui peuvent s’avérer en fin de compte inutiles. Il ne faut pas rééditer les erreurs commises par le passé au niveau, par exemple, de la formation professionnelle, a-t-il fait observer.
 Il n’est plus question de former pour former uniquement, précisant  l'ouverture de spécialités universitaires   des compétences des parties concernées, soit l'université. Il faut mettre fin à la formation universitaire désordonnée.
S’agissant de l’habitat, M. Abdelmalek Sellal a  inspecté le projet de réalisation de 300 logements publics  locatifs, implantés sur le site «Essafah» au chef-lieu de wilaya.  
Il   a souligné la nécessité de prévoir  des assiettes de terrain destinées aux investisseurs privés pour réaliser des infrastructures de services ainsi que des espaces verts supplémentaires pour améliorer le cadre de vie des habitants.
S’étendant sur une superficie de 25 ha, le site se compose de 1.425  logements et d’infrastructures d’utilité publique.    

Un programme complémentaire consistant
Le programme complémentaire pour la wilaya de Tissemsilt porte sur la réalisation de près de 34 nouvelles opérations relevant de divers secteurs. Il  financera des actions visant à renforcer et moderniser les infrastructures de base et à améliorer les conditions de vie des citoyens.  
Réputée par la céréaliculture et l’élevage, la  wilaya de Tissemsilt  recèle des atouts naturels, lui permettant de devenir une importante destination  en matière de tourisme thermal et de montagne. Aussi, les efforts de développement soutenus s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie de la population locale, estimée à 320.000 âmes, la prise en charge de leurs préoccupations et la valorisation de ses atouts  et de sa vocation agropastorale.  
Pour rappel, la wilaya de Tissemsilt a bénéficié, durant la période 1999-2009, d'une enveloppe financière dépassant les 131 milliards de dinars et au titre du programme quinquennal 2010-2014 d'une enveloppe de 92 milliards de dinars, destinée à la réalisation de plusieurs infrastructures socioéconomiques.
M. B

------------------------------

Sellal rencontre la société civile :
«Avancer dans l’union pour l’Algérie»
Dans la salle de conférences de la wilaya de Tissemsilt, remplie à l’excès, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a prôné la volonté de l’union, de la fraternité, d’agir en commun pour la stabilité, la cohésion des efforts pour une Algérie prospère et stable.
M. Sellal a transmis les salutations chaleureuses et pleines de considération du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l’adresse des citoyens de la wilaya de Tissemsilt. Cette parole a été suivie d’une forte acclamation de la part des assistants.
Il a constaté que cette wilaya a fait de grands bonds en avant sur le chemin du développement, notamment durant la dernière décennie écoulée. M. Sellal a encore déclaré devant les membres de la société civile, des élus locaux et des membres de l’exécutif local, qu’il est venu pour inspecter l’état d’avancement des projets inscrits dans le cadre du programme de développement du chef de l’Etat,  mais qu’il est ici également pour débattre des préoccupations et des problèmes des citoyens de la wilaya qui, a-t-il souligné,  a souffert des affres du terrorisme et des répercussions  néfastes de la crise économique et sociale qui a touché le pays. Aujourd’hui, a-t-il déclaré avec beaucoup de fierté et de satisfaction, le visage de Tissemsilt a changé grâce aux fruits de la politique de réconciliation nationale initiée par le Président Abdelaziz Bouteflika.
La stratégie du gouvernement, a déclaré M. Sellal, «consiste à nous extraire de la dépendance à l’égard de l’étranger, de l’emprise du secteur des hydrocarbures exercée sur notre économie, de préparer notre économie à affronter  la concurrence internationale».
 Le Premier ministre a énuméré de manière assez convaincante les nombreuses réalisations concrétisées (routes, barrages, universités, lycées, etc.). Ce sont des réalités palpables que rien ni personne ne peut nier ou contester. Cela est attesté par l’opinion publique.
 Il annoncé la tenue de la prochaine tripartite pour le 23 février afin d’étudier les dossiers qui sont à la base des grandes orientations fixées pour notre économie nationale.  Aussi, «la prochaine tripartite (gouvernement-patronat-syndicat)  examinera les conclusions de sa dernière réunion».

Lutte contre la bureaucratie et la corruption : «C’est une obligation»
M. Sellal a déclaré, à ce titre, que «le gouvernement ne se contentera pas de ces résultats positifs. Ils nous permettent d’accroître notre volonté d’appliquer intégralement le programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika».
Le Premier ministre a évoqué des problèmes qui, jusqu’à présent,  sont inconnus des citoyens, comme les difficultés de la circulation automobile, Internet,  mais ce sont des problèmes qui représentent aussi des indices probants quant à l’amélioration du niveau de vie de la population.
Encore une fois, M. Sellal a affirmé la volonté de l’Etat à lutter contre la corruption et la bureaucratie. «C’est une obligation», a-t-il clamé devant son auditoire.
 C’est une mission de la justice qui se doit de traiter les affaires de corruption avec rigueur. Cette détermination est justifiée par un souci avéré de promouvoir la culture de la transparence et de la crédibilité. «Mais avant les lois, les décrets et les textes juridiques, ce sont les mentalités qui doivent d’abord changer», a-t-il souligné.
 «La personne qui s’adonne à la corruption prive autrui de ses droits.»  Abondant dans cet ordre d’idées, M. Sellal a insisté sur le fait que « la lutte contre les phénomènes comme la corruption est l’affaire de tous».
Aux candidats à la présidentielle : «Soyez les chevaliers de la démocratie»
M. Sellal a évoqué l’élection présidentielle du 17 avril prochain. Il a donné la garantie que l’Etat mettra tout en œuvre pour en assurer le succès et tenir compte des préoccupations de tous les candidats engagés dans cette joute présidentielle. Il a lancé un message en direction justement de ces candidats leur demandant d’être «les chevaliers de la démocratie, ceux-là mêmes qui vont œuvrer à la stabilité de notre pays». Le Premier ministre est revenu sur le thème de la stabilité, allant jusqu’ à dire que «nous sommes capables de verser la dernière goutte de notre sang pour elle». Il a affirmé que «la vie enseigne que pour réussir, il faut agir dans l’union et la main dans la main car l’Algérie mérite cela. Il est de notre devoir de léguer à nos enfants une Algérie stable et prospère», a-t-il enfin conclu sous un tonnerre d’applaudissements.
M. Bouraib

-----------------------------

Tripartite  
M. Sellal : «La tripartite se réunira le 23 février»    
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé mardi à Tissemsilt ,que «la tripartite se réunira le 23 février en cours». M. Sellal a indiqué, lors d'une rencontre avec les représentants de la société civile  de la wilaya de Tissemsilt, que «la prochaine tripartite (gouvernement-patronat-syndicat)  examinera les conclusions de sa dernière réunion».

-----------------------------

M. Sellal inspecte le projet de 2.000 places  pédagogiques au centre universitaire   
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inspecté, hier, à Tissemsilt, le projet de réalisation de 2.000 places pédagogiques au centre universitaire de la wilaya. Ces nouvelles structures qui ont nécessité un investissement de plus de 770 millions de dinars, au titre de l'actuel plan quinquennal, sont destinées au nouvel institut des sciences et technologies.   Les travaux de réalisation confiés à une entreprise chinoise, en septembre 2012, seront livrés au mois de juin prochain. Le projet comprend des salles de cours et de travaux pratiques, des amphithéâtres, une bibliothèque, un bloc administratif et autres annexes. Dans le même cadre, il est prévu le lancement, durant le premier semestre de cette année, d'un autre projet de 4.000 places pédagogiques au titre de la réalisation du nouveau pôle universitaire pour permettre la création de deux instituts d'histoire et langues et de foresterie et Biologie.          
Le centre universitaire de Tissemsilt, ouvert lors de l'année universitaire 2005-2006, dispose de 4.000 places pédagogiques et accueille 3.600 étudiants répartis en sept filières.
APS

-------------------------

Mise en service de la station d'épuration des eaux usées
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé, hier, à Tissemsilt, à la mise en service de la station d'épuration des eaux usées  (STEP) du chef-lieu de wilaya.           
Cette infrastructure permettra de traiter un volume d'eaux usées de 14.000 m3/jour extensible à 27.000 m3/jour à l'horizon 2015. Réalisée pour un coût de 2 milliards de dinars, cette STEP, qui prendra en charge les eaux usées des communes de Tissemsilt et d'Ouled Bessam, est dotée d'équipements modernes.  Ce projet est destiné à protéger les eaux du barrage Bougara utilisées dans l'irrigation d'un périmètre de 1.300 ha et à réutiliser les eaux épurées pour l'irrigation de 300 autres ha de terres agricoles.  Cette STEP devra également protéger le barrage de Bougara et les bassins de oued Chlef des effets de la pollution.
Après les explications qui lui ont été données sur le site, M. Sellal a invité les chargés du secteur à lancer une étude sur l'irrigation des terres agricoles situées près de cette installation. Il a également préconisé des actions de sensibilisation des fellahs pour utiliser les eaux épurées de cette station.

-------------------------

Asseoir un système de formation universitaire adapté aux spécificités de chaque région   

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé, hier, à Tissemsilt, à asseoir un système de formation universitaire adapté aux  spécificités de chaque région. Le Premier ministre a appelé lors de l'inspection du projet de réalisation  de  2.000 places pédagogiques universitaires dans la wilaya de Tissemsilt, à  mettre fin à la formation universitaire "anarchique" qui ne sert pas, a-t-il dit, le processus de développement économique et social de la région et du pays. "Vous ne suivez pas les différents développements que connaît la wilaya de Tissemsilt réputée pour sa vocation agricole", a-t-il dit à ce propos. Appelant au respect des caractéristiques de chaque région lorsqu'il s'agit de la réalisation de places pédagogiques universitaires, M. Sellal a souligné que la formation universitaire dans cette wilaya ne cadrait pas avec  les spécificités de celle-ci. Il a précisé que l'ouverture de spécialités universitaires relevait des prérogatives des parties concernées, soit l'université, appelant à cet effet à mettre fin à la formation universitaire "anarchique" notamment dans les wilayas  agricoles qui ont besoin d'exploiter toutes les capacités de leurs enfants.

-----------------------

Inspection du projet de 300 logements publics locatifs    
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inspecté, hier, à Tissemsilt, le projet de réalisation de 300 logements publics locatif, implanté sur le site du POS "Essafah", au chef-lieu de wilaya. Le projet, qui a nécessité une enveloppe de 716,7 millions de dinars,  est inscrit au titre du programme quinquennal en cours. Les travaux sont confiés  à une entreprise nationale pour un délai de livraison de 22 mois, selon les  explications fournies sur place. M. Sellal a souligné la nécessité de prévoir sur ce site des assiettes de terrains destinées aux investisseurs privés pour réaliser des infrastructures  de services ainsi que des espaces verts supplémentaires pour améliorer le cadre  de vie des habitants. Ce POS qui s'étend sur une superficie de 25 ha se compose de 1.425  logements en plus d'autres infrastructures publiques comme un groupe scolaire,  un CEM, un lycée, une salle de sports, une salle de soins et le siège d'une  sûreté urbaine. Sur place, M. Sellal a suivi une présentation du secteur de l'habitat.   La wilaya de Tissemsilt a bénéficié de 46.696 logements toutes formules confondues au titre des différents programmes de développement, note-on.

------------------------

Un programme complémentaire de 30,9 milliards de dinars
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé, hier, un programme complémentaire de 30,9 milliards de dinars au profit de la wilaya de Tissemsilt destinée à l’amélioration des infrastructures de base et des conditions de vie du citoyen. L'annonce de ce programme complémentaire a été faite lors de la rencontre avec les élus locaux et des représentants de la société civile à la clôture  de cette visite d’inspection et de travail d’un jour. Cette enveloppe complémentaire est destinée, notamment à renforcer divers secteurs comme l’agriculture, les infrastructures de base, la jeunesse et les sports. Elle doit également financer de nombreuses opérations comme celles relatives à l’étude du projet de la liaison autoroutière Khemis Meliana - Tissemsilt - Tiaret,  à la réalisation de programmes d’habitat LPL, rural et RHP, à la réhabilitation  du vieux bâti au chef-lieu de wilaya et à Theniet El Had. Le programme complémentaire porte, entre autres, sur la réfection des voies et la modernisation des routes nationales, de wilaya et communales, le renforcement de l’AEP et de l’assainissement, la réalisation d’un hôpital de 240 lits au chef-lieu de wilaya, l’étude de projet de deux hôpitaux à Theniet El Had et Lardjem.  L'enveloppe complémentaire servira également à financer des projets  d’alimentation de nombreux groupements d’habitation en gaz naturel et en électricité, ainsi que la réalisation de 28 terrains de sport au niveau des établissements  scolaires, de 18 cantines scolaires, de pensionnats, le renforcement du transport scolaire et l’équipement des établissements en moyens de chauffage.          
Un montant de 2 milliards de dinars sera destiné aux plans de développement  des communes (PCD) en donnant la priorité aux collectivités les plus démunies.

---------------------------

Présidentielle 2014 :  M. Sellal appelle les candidats à consacrer  la démocratie et à préserver la stabilité du pays 
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a appelé, hier, les candidats à la prochaine élection présidentielle à œuvrer dans le sens de la consécration de la démocratie et de la préservation de la stabilité  du pays.         
 L'Algérie "a rendez-vous avec une importante échéance électorale dont le succès incombe à tous et il est du devoir de tout Algérien jaloux de la stabilité  de son pays d'y concourir", a affirmé M. Sellal lors d'une rencontre avec les représentants de la société civile de la wilaya de Tissemsilt où il effectue  une visite de travail et d'inspection.          
Le gouvernement "veille à réunir tous les moyens pour la réussite de ce rendez-vous électoral en application des directives du Président de la République,  Abdelaziz Bouteflika", a poursuivi le Premier ministre, soulignant la disponibilité du gouvernement "à écouter les préoccupations des candidats en veillant à aplanir les difficultés qu'ils pourraient rencontrer, dans le respect des lois de la République".          
Pour M. Sellal "le peuple n'est pas prêt à faire marche arrière, car l'Algérie connaît aujourd'hui une situation de sécurité et de stabilité que nous défendrons jusqu'à la dernière goutte de notre sang". "L'heure n'est plus à de nouveaux troubles et il faut reconnaître que l'Algérie vit au rythme d'une relance socio-économique", a-t-il ajouté.         
 Le gouvernement "ne se contente jamais des résultats très positifs réalisés jusque-là, il les considère comme étant des données qui nous confortent dans notre marche sur la bonne voie et qui renforcent notre détermination à aller  de l'avant jusqu'à la mise en œuvre de l'ensemble du programme présidentiel", a conclu le Premier ministre.

---------------------------

Sellal :     « La lutte contre la corruption relève des missions principales du pouvoir judiciaire »
La lutte contre la corruption relève des missions principales du pouvoir judiciaire dans le cadre de la loi et dans le  respect du principe de la présomption d’innocence, a indiqué, hier, à Tissemsilt,  le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.         
 "La lutte contre la corruption relève des missions principales du pouvoir  judiciaire dans le cadre de la loi, le respect de la présomption d’innocence et des procès équitables, loin  de toutes campagnes qui peuvent mener à de graves dérives et dépassements", a souligné M. Sellal dans son discours devant les  représentants de la société civile à Tissemssilt. Le Premier ministre a précisé que "s’il est du devoir du pouvoir judiciaire  de traiter les affaires de corruption avec rigueur, il est du devoir aussi de tout le monde de contribuer à instaurer la culture de la transparence et l’intégrité  dans les différents domaines de la vie publique", estimant que "c’est aux mentalités de changer".          
"La lutte contre la corruption et la bureaucratie est l’affaire de toute la société, et c’est une culture", a-t-il martelé.          
Selon le Premier ministre, la corruption est un "phénomène étranger"  à notre culture et notre religion, laquelle "nous exhorte aux gains licites  et renforce la dignité de l’individu, faisant partie des problèmes qui ont accompagné le développement de notre pays".          
M. Sellal a noté que la lutte contre la corruption est la condition pour le rétablissement de la confiance du citoyen dans ses institutions.

-----------------------------

Mise en service d’une station de traitement des eaux du barrage de Bouzagza
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé, hier, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya de Tissemsilt, à la mise en service de la station de traitement des eaux du barrage de Bouzagza, dans la commune de Lardjam. Cette infrastructure, dont la capacité de traitement est de l’ordre  de 8.000 m3/jour, a été réalisée par deux sociétés algériennes dans le cadre  du projet d’alimentation de la ville de Lardjam en eau potable à partir dudit  barrage.  
La station dispose d’un réservoir de 3.000 m3, d’une station de pompage, d’aires de stockage abritant trois réservoirs d’une contenance globale de 11.000 m3.
L’infrastructure est reliée par une adduction sur une distance de 9 km. Ce projet d’AEP, qui a nécessité une dotation financière de 800 millions  DA, permet d’alimenter plus de 13.000 habitants des zones rurales qui souffrent  d’un déficit sensible en la matière.
Il permet également de renforcer et de sécuriser l’AEP des communes de Lardjam et El Malaab, alimentées actuellement  à partir du barrage de Koudia Rosfa.
Sur le site, M. Sellal a suivi un exposé sur les projets concrétisés  par le secteur de l’hydraulique en matière de mobilisation des capacités hydriques, d’alimentation en eau des populations rurales et urbaines, de renforcement des capacités de stockage, de systèmes d’assainissement et de protection des villes des risques de crues. Intervenant à cette occasion, le Premier ministre a souligné qu’avec la mise en service de cette station, le problème de l’AEP dont souffrait la wilaya a été réglé, insistant sur la nécessité de développer l’irrigation agricole.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions