vendredi 16 novembre 2018 13:34:08

El karama, Benhamou : « L’Algérie a besoin du Président Bouteflika »

La course à la présidence poursuit son bonhomme de chemin et les ambitions se dessinent de plus en plus. Mohamed Benhamou, président d’El Karama, toute en affichant ses ambitions n’en demeure pas moins réaliste…

PUBLIE LE : 04-02-2014 | 0:00
Ph : Billal

La course à la présidence poursuit son bonhomme de chemin et les ambitions se dessinent de plus en plus. Mohamed  Benhamou, président d’El Karama, toute en affichant ses ambitions n’en demeure pas moins réaliste…
Le président du parti El Karama, Mohamed Benhamou a réitéré hier, lors d’une conférence de presse organisée au siège de son parti à Alger son appel au Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, pour se présenter à l’élection présidentielle fixée au 17 avril 2014. Il dira dans ce sens : « M. Abdelaziz Bouteflika  à le droit de se porter candidat  à ces échéances ». Parce que, a-t-il souligné, « les grandes réalisations accomplies par cet homme, comme la réconciliation nationale ; le développement économique plaident pour lui », avant d’ajouter « dans le contexte actuel l’Algérie a besoin d’un homme sage comme  Bouteflika. » Mettant à profit cette occasion, Benhamou  a annoncé de nouveau sa candidature à la prochaine présidentielle, en indiquant : « Nous sommes candidat à ces élections, mais au cas où le Président de la République se présente nous aurons une autre position, car notre seul objectif est de  contribuer à protéger les acquis réalisés par les chouhada de la glorieuse guerre de Libération nationale. » Certes, a-t-il précisé, « j’ai des ambitions comme tous les candidats et je souhaiterais dans ce sens  que Bouteflika soit réélu pour que je puisse aspirer au poste de vice-président. » Le président d’El Karama regrette le fait qu’il y ait actuellement certains partis et leaders politiques jouant avec les sentiments des citoyens algériens.  Tout en soulignant : « Il est nécessaire de laisser les citoyens choisir en toute liberté et totale sérénité,  leur prochain président. » Et de poursuivre : « Il est temps aujourd’hui, de choisir un nouveau système politique sans couper les liens avec le passé. » Car, a-t-il expliqué, « la  prochaine élection  présidentielle sera un nouveau tournant et une occasion pour renforcer les efforts visant  à préserver la stabilité économique et sécuritaire dont jouit le pays. » Cette élection du 17 avril, a-t-il encore ajouté, « est une opportunité historique importante à ne pas manquer et les électeurs doivent se rendre en force aux urnes. » Il a appelé dans ce sens, les différents partis politiques et toutes les personnalités nationales à « respecter le principe d'alternance au pouvoir par la voie pacifique et juridique sans le recours à l'entrave du dialogue et de l’incompréhension. »
Le leader du parti El Karama n’a pas manqué de mettre l’accent sur la nécessité de l'unité des rangs, « afin d’édifier une Algérie forte et meilleure dans les domaines économique, social, politique et culturel. »
Makhlouf Ait Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions