dimanche 23 septembre 2018 10:25:36

Amar ghoul en sera le coordinateur : Un rassemblement de 26 partis mènera campagne pour le Président Bouteflika

Regroupés dans une coalition consensuelle à Souk Ahras : Six partis appellent le Président Bouteflika à se porter candidat

PUBLIE LE : 02-02-2014 | 0:00
D.R

A la faveur de la prochaine élection présidentielle d’avril prochain, un rassemblement de 26 partis et mouvements politiques nationaux s’est constitué, hier, sous la houlette de M. Amar Ghoul, président du Rassemblement espoir de l’Algérie (TAJ) et ministre des Transports dans l’actuel gouvernement du Premier ministre, M. Abdelmalek  Sellal.

Ce nouveau regroupement intitulé « Rassemblement de la fidélité et de  la stabilité » dans une Algérie qui se veut forte et sereine, a décidé, hier, et dans le cadre de la signature d’une déclaration commune paraphée par les chefs de partis et de mouvements, de soutenir le Président Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle d’avril prochain.
Ce soutien ferme à cette candidature se justifie par les signataires des membres de ce rassemblement par le fait que le Président Bouteflika a pleinement honoré ses engagements envers le peuple algérien depuis son investiture en 1999, à la magistrature suprême de l’Etat, en mettant fin à la Fitna, en concrétisant de grandes réalisations, pour avoir rétabli la stabilité dans le pays, d’être l’artisan du retour de l’Algérie sur la scène internationale.
Ce rassemblement justifie son soutien au Président Abdelaziz Bouteflika à cause des  dangers qui guettent l’Algérie à l’extérieur de ses frontières, les tentatives qui veulent porter atteinte  à l’unité et à la cohésion du  peuple algérien. Les 26 partis, qui se sont regroupés solennellement, hier, dans l’enceinte de l’hôtel Riadh de Sidi Fredj,   ont été unanimes pour affirmer que le Chef de l’Etat est le plus apte à poursuivre la marche vers le développement, à mettre l’Algérie à l’abri des dangers qui la guettent, à préserver la stabilité, la sécurité et l’unité du peuple. Ce faisant, ils ont également décidé de charger Amar Ghoul d’en être le coordinateur de ce rassemblement. Ce dernier est monté à la tribune pour décliner un assez long discours politique dans lequel il s’est amplement étalé sur les vertus de la fidélité, de la stabilité.
 Il s’est déclaré engagé de plain-pied et dès maintenant pour mener campagne en faveur du Président Bouteflika, considérant que l’étape des candidatures est  « close » et qu’il va s’atteler dans le cadre de ce rassemblement à procéder au recueil des signatures individuelles pour le compte du Président Bouteflika, à mener un vaste travail de proximité avec les citoyens.  Pour   Amar Ghoul l’acte de naissance de ce rassemblement est de nature historique dans la mesure où il a permis que se coalisent  toutes les bonnes volontés, en dépit de leurs convictions politiques, que se rencontrent les courants politiques quels que soient  leurs divergences.

La fidélité, maître mot
Pour le président de TAJ,  le  choix des mots consignés dans la devise de ce rassemblement n’est pas fortuit. Ces   mots ont leur signification. Et le terme de fidélité (Al Wafa) symbolise et incarne l’extrême reconnaissance envers l’architecte de la réconciliation nationale, mais, aussi, d’une manière générale, la promotion et la consolidation de cette noble valeur  au sein des membres de la société algérienne. Pour Amar Ghoul, la notion de fidélité, son ancrage, constitue le meilleur antidote contre les méfaits de la perfidie, la trahison, l’ingratitude, et contre ce refus de reconnaître les mérites des uns et des autres. Il a stigmatisé  la culture qui « noircit » et altère les apports positifs pour le pays et au bénéfice des citoyens, une fidélité qui exclut les visions partisanes.

Bouteflika, l’homme du rassemblement
Amar Ghoul a évoqué la nécessaire stabilité, fruit de lourds sacrifices, de la politique de réconciliation nationale du Président Bouteflika, qui fut portée à bout de bras par le peuple. Cette réconciliation a éliminé les germes de la discorde. Il a estimé aussi que ce nouvel espace n’est dirigé contre aucun parti ni aucune personnalité politique. Après la validation  officielle par le Conseil d’Etat des candidats qui ambitionnent de briguer la présidence de la République,  chaque candidat est pour nous, un « Chevalier » au service de la nation, a-t-il clamé.
Mohamed Bouraib

-------------------------------

Rassemblement national republicain
Le parti ne participera pas
Le président du parti du Rassemblement patriotique  républicain (RPR), Abdelkader Merbah, a annoncé, hier à Tizi-Ouzou, que sa  formation politique ne participera pas à l’élection présidentielle prochaine.   
"Une vraie élection présidentielle requiert la mise en place de conditions nécessaires garantissant une réelle expression et respect de la volonté populaire,  mais pour cela un temps nécessaire doit être accordé à l’organisation de cette élection et aux partis de s’y préparer", a-t-il soutenu lors d’une rencontre avec des militant de son parti à la maison de la culture.
"Nous devons aller vers une deuxième République pour dépasser l’état actuel de dislocation des institutions, et concrétiser l’idéal de la construction d’un Etat démocratique et social, dans le cadre des principes islamiques, tel  qu’énoncé par la Proclamation du 1er Novembre 1954", a souligné M. Merbah qui plaide pour une période de transition.          
Dans ce contexte, M. Merbah a indiqué que "l’Armée nationale populaire  (ANP), en tant que digne héritière de l’ALN, se doit d’accompagner cette démarche  pour la mise en place d’un climat favorable à une vraie élection présidentielle,  en aidant le pays à se donner une constitution consacrant les libertés démocratiques,  l’alternance au pouvoir et la séparation des pouvoirs".

-----------------------------

Regroupés dans une coalition consensuelle a souk ahras
Six partis appellent le Président Bouteflika à se porter candidat  
Six partis politiques regroupés dans une « coalition consensuelle » ont appelé, hier, de Souk Ahras le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à présenter sa candidature pour l’élection présidentielle du 17 avril prochain. Réunis à la salle de conférences Miloud-Tahri, les présidents et représentants des partis de l’Union pour le rassemblement national, de la Voie authentique, du Front national de l’authenticité et des libertés, du Mouvement national des travailleurs algériens, du Front démocratique libre et du Parti du renouveau et du développement, ont considéré que le « moudjahid Bouteflika est l’homme capable de préserver la sécurité et la stabilité du pays ». Applaudis par les militants et les jeunes présents au meeting, les intervenants ont indiqué que la décision de soutenir la candidature du Président de la République pour ce « scrutin décisif » est également motivée par « les résultats positifs de la politique sage adoptée par le Président, laquelle a permis le recouvrement de la stabilité et de la sécurité à travers les dispositions de la réconciliation nationale ». Ces formations politiques ont appelé la jeunesse algérienne à faire preuve « d’esprit de responsabilité » et de « sens civique » et à se montrer « vigilante face aux appels des prêcheurs de la fitna et autres conspirateurs contre la stabilité, la quiétude et la sécurité de l’Algérie. »

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions