mardi 18 septembre 2018 21:27:01

Programme de logement public promotionnel (LPP) : La première tranche fixée à 550.000 DA

Les souscripteurs au programme de logement public promotionnel (LPP) peuvent se rassurer : le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a décidé de revoir à la baisse le montant de la première tranche pour le paiement du logement attribué. Le département d’Abdelmadjid Tebboune a décidé de ramener le montant de la première tranche à 550.000 DA au lieu de 1.000.000 DA comme cela a été prévu, a-t-on appris de source proche du ministère. Concernant la deuxième tranche, la même source a indiqué qu’il a été décidé de l’annuler et de procéder au paiement par facilités.

PUBLIE LE : 02-02-2014 | 0:00
D.R

Les souscripteurs au programme de logement public promotionnel (LPP) peuvent se rassurer : le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a décidé de revoir à la baisse le montant de la première tranche pour le paiement du logement attribué.

Le département d’Abdelmadjid Tebboune a décidé de ramener le montant de la première tranche à 550.000 DA au lieu de 1.000.000 DA comme cela a été prévu, a-t-on appris de source proche du ministère. Concernant la deuxième tranche, la même source a indiqué qu’il a été décidé de l’annuler et de procéder au paiement par facilités.
En effet, c’est le Crédit populaire d’Algérie (CPA) qui va prendre en charge le paiement de cette tranche qui va être remboursée par prélèvement sur les salaires des bénéficiaires, tel que proposé par l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), chargée par le ministère de l’Habitat de réétudier les conditions de paiement des souscripteurs retenus. L’ENPI a proposé,  faut-il le préciser, la réduction du montant de "logements LPP : les souscripteurs feront leurs premiers versements dès le 15 février", la première tranche fixée à 1 million DA (100 millions de centimes), selon les revenus des souscripteurs. Ce montant en guise de première tranche avait été jugé trop élevé par les demandeurs de logements, qui n’ont cessé, à travers "Tribune libre. Le collectif des souscripteurs LPP : lettre ouverte au Premier ministre Abdelmalek Sellal", de lancer des appels au ministère de l’Habitat afin de revoir les modalités de paiement. La même source a précisé que les études menées par l’ENPI sur de nombreux dossiers de souscripteurs ont démontré que le montant de 1 million de dinars ne correspond pas aux moyens financiers d'un bon nombre de bénéficiaires, d’autant plus qu’une telle somme pour un premier versement représente un apport conséquent que beaucoup de ménages ne peuvent se permettre. Chose qui pourra entraîner pour beaucoup de bénéficiaires, des retards dans le paiement de la première tranche de leur logement. De ce fait, l’ENPI a fait trois propositions au ministère de l’Habitat concernant les modalités de paiement de cette première tranche. La première est de fractionner le montant de la première tranche en trois versements. Le premier sera fixé à 60 millions de centimes, le deuxième à 30 millions et le dernier à 10 millions de centimes, avec un espacement de quatre mois entre chaque versement. La seconde proposition faite par l’ENPI avance la division du montant de 100 millions de centimes en deux versements, qui seront payés le premier au courant de l’année en cours, et le deuxième se fera au début de l’année prochaine. La troisième proposition de l’ENPI à propos du paiement de la première tranche est le paiement en premier lieu d’un montant de 50 millions de centime, versé en deux tranches de 25 million de centime chacune, pour ensuite payer le montant restant après 12 mois. Il convient de rappeler par ailleurs que suite aux réclamations des souscripteurs au programme de logement promotionnel public, le ministre de l’Habitat avait instruit l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) de faciliter aux bénéficiaires, le versement de la première tranche des logements promotionnels publics (LPP). Tebboune a précisé que les facilités peuvent se traduire par «un versement par plusieurs tranches» ou par la réduction du montant de la première tranche, suivant le revenu de chaque souscripteur. «Nous savons qu’un souscripteur qui touche 108.000 DA n’a pas les mêmes capacités financières de celui qui touche plus de 200.000 DA.
Donc nous allons trouver un moyen pour adapter le payement de la première tranche à chaque catégorie. Par exemple, celui qui touche 108.000 DA versera 400.000 Da», avait-il-indiqué sur les ondes de la radio nationale. En effet, les personnes qui souscrivent à ce type de formule doivent payer tranche après tranche pour accéder à ces appartements dont le prix varie entre 7 à 7,5 millions Da. Il s’agit de faciliter l’accès à la propriété à la classe moyenne, or ces logements sont destinés aux citoyens dont le revenu mensuel se situe entre 108.000 et 216.000 DA. L’ENPI devrait commencer, à partir du 15 février, à recevoir les souscripteurs au programme LPP, afin de leur remettre l’ordre de versement de la première tranche.
Salima Ettouahria
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions