jeudi 20 septembre 2018 08:52:33

SÉTIF, Journée d’étude sur le développement dans les zones montagneuses : Une stratégie pour promouvoir le développement durable

«Le développement local dans les zones montagneuses de la wilaya de Sétif», tel est le thème de la journée d’étude qui a regroupé, mardi dernier, autour du président de l’APW, Fateh Kerouani, et du wali, Mohamed Bouderbali, les présidents d’APC et chefs de daïra de ces zones montagneuses du nord et du sud de cette wilaya , les membres de l’APW et députés de la wilaya, ainsi que des professeurs et experts de l’université Ferhat-Abbas Sétif 1.

PUBLIE LE : 02-02-2014 | 0:00
D.R

«Le développement local dans les zones montagneuses de la wilaya de Sétif», tel est le thème de la journée d’étude qui a regroupé, mardi dernier, autour du président de l’APW, Fateh Kerouani, et du wali, Mohamed Bouderbali, les présidents d’APC et chefs de daïra de ces zones montagneuses du nord et du sud de cette wilaya , les membres de l’APW et députés de la wilaya, ainsi que des professeurs et experts de l’université Ferhat-Abbas Sétif 1.

Organisée à l’initiative de l’Assemblée populaire de wilaya sous le patronage du wali, cette rencontre traitant d’un thème à la fois sensible et stratégique compte tenu du nombre important de communes que compte cette wilaya ; établies à plus de 50% dans l’ensemble des 60 circonscriptions du genre, a permis aux élus et experts en la matière de «défricher» ensemble le terrain et souligner, dans une action à la fois complémentaire et concertée, la nécessité de rétablir les conditions nécessaires en termes de programmes de développement et, partant, fixer les populations dans toutes ces régions.
Le président de l’APW intervenant dans ce contexte ne manquera pas de souligner toutes les spécificités de ces zones montagneuses qui doivent constituer le noyau central autour duquel devront s’articuler la réflexion et la dynamique du développement local dans les communes montagneuses.
Comme il s’agira, au titre de la réflexion et la concertation que nous engageons au cœur de cet espace, de dépasser aujourd’hui la mission traditionnelle du président d’APC sans cesse revendiquant et le hisser au titre de cette dynamique au rang de véritable manager dans le choix et la conduite des investissements publics qui sont consacrés à sa commune par l’état.Partant de là, le président de l’APW ajoute que le développement local devra être le fait de l’intelligence de ces acteurs locaux, d’où la nécessité de s’interroger sur comment réfléchir et agir dans notre milieu, non sans revenir sur toutes ses spécificités des zones montagneuses, les potentialités qu’elles recèlent et, partant, développer pour le président d’APC, une mission de création de richesse, d’entrepreneuriat, d’acteur vivant, soit un manager qui serait accompagné par l’action publique.
Le wali qui se félicitera d’une telle initiative et réitérera à cette occasion sa disponibilité à œuvrer en complémentarité avec cette institution élue mettra l’accent sur la stratégie du développement global de la wilaya et la synergie qui doit marquer cette action autant sur le plan de la réflexion que de la méthodologie mise en œuvre.
Il souligne, à son tour, et au titre de la mise à niveau qui doit prévaloir, ce nécessaire équilibre qui devra prévaloir en termes de développement au niveaux des différents espaces de vie ruraux et urbains et la rentabilité absolue qui doit se traduire au quotidien par l’impact qui se doit sur le cadre de vie du citoyen là où il élit domicile, notamment dans ces zones montagneuses ou doivent être ancrés les effets du progrès. Aujourd’hui, dit- il, les zones montagneuses comptent sur la ville, alors que c’est l’inverse qui doit se produire. Les communes montagneuses sont plutôt appelées à contribuer au développement de la ville et s’auto-suffire, dit le wali qui appellera ainsi à inverser la tendance qui prévaut. Le wali qui mettra en évidence les programmes d’envergure initiés par l’État, notamment depuis 1999 et l’impact produit autant sur la ville que sur la campagne, ne manquera cependant pas de se pencher sur ce taux d’urbanisation qui grimpe, soulignant à cet effet la nécessité de mettre en œuvre une stratégie d’équilibre à tous les niveaux, «faute de quoi le montagne se videra !» souligne-t-il.
C’est à ce titre qu’il reviendra sur les actions engagées sur le budget de wilaya en faveur de 900 jeunes qui font dans le domaine de l’apiculture pour un investissement de 18 milliards de centimes élisant domicile dans 36 communes montagneuses et un autre programme de plantation d’oliviers sur 3.500 hectares pour un investissement également local de 13 milliards de centimes. Autant d’actions qu’il appellera à consolider et à généraliser dans ces zones montagneuses à l’effet de fixer les populations et d’encourager le retour de celles qui ont été soumises à l’exode durant la décennie noire.
F. Zoghbi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions