dimanche 18 novembre 2018 03:44:24

Présidentielle du 17 avril 2014, Belaiz au sujet du boycott de la présidentielle par le RCD et le MSP : « C’est une question interne aux partis»

Soixante-douze postulants à la candidature pour l’élection présidentielle du 17 avril prochain ont retiré les formulaires de souscription de signatures individuelles, a annoncé, hier, à Alger, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz.

PUBLIE LE : 28-01-2014 | 0:00
D.R

Soixante-douze postulants à la candidature pour l’élection présidentielle du 17 avril prochain ont retiré les formulaires de souscription de signatures individuelles, a annoncé, hier, à Alger, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz. « 72 postulants à la candidature ont retiré les formulaires de souscription de signatures individuelles », a déclaré M. Belaïz à la presse en marge d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales. « Les postulants à la candidature qui ont retiré les formulaires ne sont pas encore des candidats officiels et ils ne seront considérés comme tels en vertu de la loi qu’une fois que le Conseil constitutionnel aura statué sur la validité de leurs dossiers de candidature », a souligné le ministre. Les postulants à la candidature ne seront considérés comme des candidats officiels qu’après la publication par le Conseil constitutionnel de la liste des candidats retenus, lesquels pourront alors se présenter à la présidentielle, a ajouté M. Belaïz. En vertu des dispositions de la loi électorale, les postulants doivent présenter soit une liste comportant au moins 600 signatures individuelles de membres élus d’assemblées populaires communales, de wilayas ou parlementaires réparties au moins à travers 25 wilayas, soit une liste comportant 60.000 signatures individuelles au moins d’électeurs inscrits sur une liste électorale, recueillies à travers au moins 25 wilayas. Interrogé sur la décision de boycott de la prochaine présidentielle par certains partis, M. Belaïz a indiqué qu’il ne commentait pas une telle décision car « c’est une question interne aux partis qui sont libres de participer ou non », a-t-il dit.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions