mardi 25 septembre 2018 13:05:45

Quatre attentats à la bombe au Caire : Six morts et 75 blessés

Au moins six personnes ont été tuées hier dans quatre attentats visant la police au Caire, en pleine campagne de répression contre les islamistes et à la veille du troisième anniversaire de la révolte ayant chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

PUBLIE LE : 25-01-2014 | 0:00
D.R

Au moins six personnes ont été tuées hier dans quatre attentats visant la police au Caire, en pleine campagne de répression contre les islamistes et à la veille du troisième anniversaire de la révolte ayant chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

Les attaques contre les forces de l'ordre se sont multipliées depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet. Jeudi déjà, cinq policiers avaient péri dans l'attaque d'un poste de contrôle à Béni Suef, à une centaine de kilomètres au sud du Caire. Hier, peu après l'aube, un homme a attendu que les policiers lèvent un barrage qui fermait l'accès de la rue menant à la Direction de la police, au centre de la capitale, pour précipiter sa voiture bourrée d'explosifs contre la lourde grille fermant l'accès au bâtiment, selon le témoignage d'un policier légèrement blessé à la tête.
L'attentat a fait quatre morts et plus de 70 blessés, selon le ministère de la Santé. Trois heures plus tard, une bombe de plus faible puissance a explosé près d'une station de métro du centre, blessant cinq policiers, selon la même source. Une heure après, un troisième engin a explosé près d'un commissariat sur une avenue menant vers les grandes pyramides de Guizeh, sans faire de morts.
Des dizaines de policiers et de soldats ont été tués dans des attentats, revendiqués pour les plus meurtriers par un groupe de la péninsule du Sinaï s'inspirant d'Al-Qaïda. L'Egypte s'apprête à célébrer aujourd’hui le troisième anniversaire de la "révolution du 25-Janvier", lancée en 2011 dans le tumulte du Printemps arabe.
En préparation à cette journée qui s'annonce lourde de périls, policiers et soldats se déploient à travers le pays, notamment dans le centre du Caire, où se trouve l'emblématique place Tahrir. Les pro-Morsi, emmenés par les Frères musulmans, appellent à manifester durant 18 jours — la durée de la révolte populaire qui a mis fin, le 11 février 2011, à trois décennies de pouvoir absolu de Hosni Moubarak.
Mais le ministre de l'Intérieur a prévenu que les forces de l'ordre riposteraient avec "fermeté" à toute tentative "des Frères musulmans de saboter les cérémonies", et appelé les Egyptiens à descendre massivement dans la rue pour célébrer le 25-Janvier et soutenir le gouvernement.
A Alexandrie, au moins un étudiant a été tué et trois autres ont été blessés jeudi lors d'affrontements entre étudiants et forces de l'ordre à l'université de cette ville, dans le nord de l'Egypte, ont rapporté les médias locaux.
D'après la télévision d'Etat égyptienne, "l'étudiant a été tué avant que les forces de sécurité n'aient eu le temps d'arriver sur place". Le journal officiel al-Ahram a précisé que "les affrontements avaient opposé les étudiants aux forces de sécurité sur le campus".

Condamnation de l’Algérie…
L’Algérie a condamné, par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, les attentats perpétrés hier au Caire et qui ont fait au moins cinq morts. “En ces moments difficiles, nous adressons nos condoléances aux familles des victimes et nous exprimons notre pleine solidarité avec le peuple égyptien frère, en ce moment particulier où il se prépare à des échéances cruciales sur la voie de la transition dont on espère qu’il sortira plus fort que jamais pour recouvrer sa sécurité et retrouver la place importante qui est la sienne  dans le concert des nations”, a indiqué M. Belani dans une déclaration à l’APS.     

… et de la Ligue arabe
La Ligue arabe a condamné avec fermeté et avec force, les attentats perpétrés hier matin au Caire, et réaffirmé son soutien à l’Égypte “dans sa lutte antiterroriste”.  
Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil El-Arabi, a affirmé dans  un communiqué, sa “conviction que ce crime terroriste ne saurait entraver la marche du peuple égyptien vers un régime démocratique où vivront tous les Égyptiens dans la liberté, la justice et la dignité humaine”.
Il a réaffirmé le soutien de la Ligue arabe à l’Égypte dans sa “lutte  contre les actes terroristes et les forces qui les commanditent”.    
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions