mercredi 18 septembre 2019 10:02:02

Signature d’un contrat-cadre entre ATM Mobilis et l’ENSI : Développement d’applications innovantes et de contenus locaux

M. Saâd Damma : « La 3G sera généralisée sur 9 wilayas dès ce mois de janvier »

PUBLIE LE : 21-01-2014 | 23:00
D.R

Dans la perspective de la recherche et du développement de la téléphonie de troisième génération, à travers l’apport de jeunes compétences spécialisées, un contrat-cadre de partenariat pour une durée de 3 ans a été signé, hier, entre l’opérateur historique de téléphonie mobile ATM Mobilis et l’École nationale supérieure d’informatique (ENSI).

Cette alliance vise l’accompagnement de l’opérateur de téléphonie mobile par la mise à disposition de moyens logistiques et technologiques dans la recherche et le développement d’applications innovantes et de contenus locaux, destinés exclusivement aux clients Mobilis, et cela grâce à la collaboration de jeunes étudiants de l’école.
Les documents ont été paraphés par le président-directeur général d’ATM Mobilis, Saâd Damma, et le directeur général de l’ENSI, Mouloud Koudil, lors d’une cérémonie organisée, hier, au siège de l’opérateur historique de la téléphonie mobile, devant un parterre de journalistes des cadres d’ATM Mobilis et ceux de l’ENSI.
Ainsi, l’opérateur de la téléphonie mobile mettra aussi, à disposition du collectif de l’école, entre enseignants, chercheurs et étudiants, ses infrastructures et son savoir-faire pour une meilleure maîtrise des outils et plus d’efficience dans le cursus de formation. Ce partenariat entre les deux entités «confirme l’engagement de Mobilis à offrir aux Algériens en général et à ses clients en particulier, un service 3G de qualité, non seulement sur l’aspect réseau et couverture, mais  aussi un contenu et des applications mobiles spécifiques à leurs besoins», a indiqué le premier responsable d’ATM Mobilis qui s’est félicité de cette initiative, et «d’accompagner et de se faire accompagner par des jeunes talents de l’université algérienne, pour l’enrichissement des services 3G aussi», comme le dit M. Damma. «Nous somme fiers d’accompagner des jeunes talents créateurs et chercheurs au niveau de l’École supérieure d’informatique et aussi fiers d’être accompagnés par cette famille de chercheurs de l’université algérienne.»
Donnant plus de détails, il indique que «ce contrat de trois ans, qui intervient suite au lancement du service 3G en Algérie, a pour objectif principal de créer un contenu local».
 M. Damma a souligné par ailleurs que «Mobilis envisage de mettre à la disposition du collectif de l'école, formé essentiellement d'enseignants, de chercheurs et d'étudiants, ses infrastructures et son savoir-faire pour une meilleure maîtrise des outils et plus d'efficience».
De son côté, M. Koudil a mis en exergue la nécessité de «rapprocher l’université algérienne du monde économique». Il a tenu lui aussi à remercier le PDG de Mobilis pour cette initiative qui «permettra aux étudiants de l'ENSI de bénéficier de cette technologie de pointe», et de «se mettre au diapason des développements dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication».
 M. Koudil a également mis en exergue le fait que «si nous devons accompagner le développement technologique en Algérie, nous devons nous faire accompagner de spécialistes». Dans le même ordre d’idées, il a indiqué que «Mobilis met à notre disposition, ses experts en plus de ses infrastructures. Ils nous ont proposé de nous accompagner pour améliorer la qualité de l’enseignement, et nous en avons besoin, et cela afin d’être à jour dans le développement technologique qui évolue très rapidement», a expliqué M. Koudil qui a tenu à préciser à la fin que «le secteur économique est très important pour notre institut, sinon notre formation ne serait que théorique».
Sihem Oubraham

-----------------------------

M. Saâd Damma : « La 3G sera généralisée sur 9 wilayas dès ce mois de janvier »
«Des dizaines de milliers de clients se sont présentés aux agences de Mobilis, depuis le lancement de la 3G, il y a plus d’un mois », a indiqué, hier, M. Saâd Damma, PDG de l’opérateur historique de la téléphonie mobile. Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de signature d’un contrat-cadre avec l’ENSI, M. Damma a affirmé : «Nous sommes en train de faire les calculs, car nous sommes censés répondre à l’ARPT après un mois du lancement du service 3G.»
Répondant à El Moudjahid sur le litige qui oppose ATM Mobilis à Ooredoo, M. Damma a expliqué que «l’ARPT n'a pas encore tranché». «Ce que j’ai appris, c’est qu’ils sont en cours de finalisation du rapport de contrôle qu’ils ont fait». Aussi, «on maintient toujours ce qu'on avait dit auparavant, il existe des violations de la réglementation». Évoquant le déploiement du groupe, le premier responsable d’ATM Mobilis a indiqué que sa formation a ouvert des agences au niveau de 10 wilayas obligatoires. «Nous sommes en mesure d’ouvrir d’autre agences au niveau de 9 wilayas supplémentaires», a-t-il dit.
«Je vous confirme qu’il y a des contrôles de couverture, conformément au cahier des charges, en cours depuis mardi dernier par l’ARPT, et qui va délibérer dans quelque jours le résultat qui va nous permettre d’avoir l’autorisation d’offrir tous les services 3G dans les 19 wilayas concernées pour la première année, dès ce mois de janvier».
Sihem O.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions