vendredi 22 novembre 2019 17:47:58

Entretien, Kamel Ouchia (ancien sélectionneur national - dames) : « L’équipe doit encore progresser »

"La victoire dans le deuxième match va permettre à nos handballeuses de retrouver la confiance pour aborder les matchs à venir dans de meilleures conditions"

PUBLIE LE : 19-01-2014 | 0:00
D.R

Quel jugement portez-vous sur le rendement du sept algérien dans cette compétition africaine ?
L’équipe s’est bien rattrapée face au Cameroun après une première sortie décevante face au Sénégal. La victoire dans le deuxième match va permettre à nos handballeuses de retrouver la confiance pour aborder les matchs à venir dans de meilleures conditions.

Vous trouvez que le faux pas face au Sénégal est dû à un manque de confiance de la part des protégées de Karim Achour ?
Il y a lieu de dire que le doute s’est un peu installé après la participation de nos handballeuses au championnat du monde qui s’est déroulé en Serbie le mois dernier. Les camarades de Tizi ont perdu toutes leurs confrontations et ont essuyé de sévères défaites. Par ailleurs, la pression qui pèse sur leurs épaules n’a pas arrangé les affaires de ces athlètes déjà fragilisées.

Le doute s’est quand même dissipé et les capées de Karim Achour ont montré un meilleur visage pour leur seconde apparition dans cette CAN. Comment les avez-vous trouvé face au Cameroun ?
L’équipe s’est améliorée. Cependant, il reste encore beaucoup à faire, tant sur le plan défensif qu’offensif, notamment dans la gestion des temps fort de la partie. Je trouve que les filles ont tendance à trop garder la balle au lieu d’aller droit au but. Cela est sans doute dû à leur formation. Elles ont appris à jouer ainsi. Il va falloir y remédier pour plus d’efficacité.

Et vous pensez qu’elles ont le temps de changer leur façon de jouer pour la suite de la compétition ?
Non, je parlais d’avenir. Pour cette CAN, c’est trop tard. L’équipe manque de compétition et devra surtout s’adapter et jouer en s’appuyant sur les atouts dont elle dispose.

Nos handballeuses viennent de participer à un championnat du monde. Malgré cela vous trouvez que l’équipe manque de compétition ?
Il ne faut pas se leurrer. On est encore loin du niveau mondial. Dans ce genre de compétition l’équipe est réduite à chercher à minimiser les dégâts. Elle ne progresse pas, parce qu’elle subit le jeu des adversaires à chaque rencontre et ne peut imposer le sien.
Elle développe un complexe d’infériorité nourrit par un sentiment de frustration et de doute après chaque lourde défaite. Ce n’est donc pas la meilleure des préparations avant une CAN.
Entretien réalisé par
Rédha Maouche

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions