mardi 20 aot 2019 13:05:51

Soudan du Sud : Les civils fuient Bor avant un assaut de l'armée

Les civils ont de nouveau fui la ville sud-soudanaise de Bor, que l'armée gouvernementale dit vouloir reprendre aux rebelles, ont annoncé les Nations unies

PUBLIE LE : 18-01-2014 | 23:00
D.R

Les civils ont de nouveau fui la ville sud-soudanaise de Bor, que l'armée gouvernementale dit vouloir reprendre aux rebelles, ont annoncé les Nations unies. "À Bor, la mission (de l'Onu, ndlr) a indiqué qu'il n'y avait plus de civils et que la SPLA (armée gouvernementale, ndlr) avançait vers la ville", a déclaré Farhan Haq, porte-parole adjoint de l'Onu. Selon lui, nombre de civils cherchent refuge dans des camps des Nations unies, d'autres tentent de quitter le pays, où un conflit fait rage depuis un mois entre les troupes du président Salva Kiir et celles de l'ancien vice-président Riek Machar. Jusqu'à 10.000 personnes auraient été tuées jusqu'ici dans les combats entre l'armée et la rébellion. Et selon les Nations unies, environ 400.000 civils ont fui leur domicile. Bor, capitale de l'État du Jonglei, est située à 200 km au nord de la capitale Juba. Elle a changé trois fois de mains depuis le début du conflit et les soldats gouvernementaux entendent la reprendre aux rebelles. Farhan Haq a également indiqué que 22.000 personnes avaient trouvé refuge sur la base de l'Onu à Malakal.

Poursuite des combats entre armée et rebelles à Malakal
Les combats se poursuivaient samedi dans la ville sud-soudanaise de Malakal où l'armée dispute le contrôle de cette capitale régionale à la rébellion de l'ex-vice président Riek Machar, rapportent des médias. "En ce qui concerne Malakal, les communications sont toujours difficiles", a indiqué le porte-parole de l'armée, Philip Aguer, cité par l'AFP. Faisant état de combats persistants avec la rébellion pour le contrôle de la capitale de l'Etat du Haut-Nil (nord-est), il s'est cependant dit confiant dans la capacité de l'armée à "débarrasser" la zone des rebelles rapidement.
L'armée sud-soudanaise avait reconnu vendredi avoir perdu le contact avec ses forces à Malakal, un des principaux foyers des combats avec les rebelles depuis que le conflit a débuté mi-décembre dans le jeune Etat du Soudan du Sud.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions